Booder se confie sur Mouss Diouf, son mentor disparu

Booder

Ce dimanche 12 mai, Booder a été invité dans l’émission Vivement dimanche, animée par Michel Drucker sur France 3. L’humoriste a profité de cette occasion pour exprimer un hommage émouvant à l’acteur Mouss Diouf, décédé en 2012. Ce moment poignant a touché de nombreux téléspectateurs.

Une surprise bouleversante pour Faustine Bollaert

Michel Drucker, fidèle à son habitude, a accueilli une multitude de personnalités dans son émission. Cette fois-ci, l’invitée principale était Faustine Bollaert, animatrice de « Ça commence aujourd’hui ». Grâce à cette invitation, elle a pu partager des moments importants de sa carrière et de sa vie personnelle avec le public. Faustine Bollaert, épouse de l’écrivain Maxime Chattam, a été profondément touchée par une surprise organisée par son frère et son père.

Booder partage son humour et ses souvenirs

Agathe Natanson a ensuite rejoint le canapé rouge pour évoquer ses souvenirs et sa peine suite à la disparition de son mari, le regretté Jean-Pierre Marielle, en 2019. Le journaliste Nelson Monfort ainsi que les chanteurs Bénabar et Emmanuel Moire ont également participé à l’émission avant que Booder, arrivé en dernier, ne prenne la parole.

Sur le plateau de Vivement dimanche, Booder a non seulement fait rire le public en parlant de sa paternité avec humour, mais il a aussi tenu à rendre un vibrant hommage à son ami Mouss Diouf, disparu en 2012.

Booder évoque Mouss Diouf comme son père artistique

Douze ans après le décès de Mouss Diouf, Booder se souvient encore de la complicité qui les liait. Leur amitié demeure un souvenir précieux pour l’humoriste qui n’a pas oublié le rôle qu’a joué le célèbre inspecteur Nguma dans son ascension. « Mouss, c’est mon papa. C’est mon papa artistique, » a expliqué Booder visiblement très ému.

Il a poursuivi en racontant une anecdote : « C’est le seul, quand il m’a vu sur scène, il m’a dit : ‘J’ai envie de te produire, j’ai 30 euros dans ma poche, je n’ai pas beaucoup d’argent’. » Avant de conclure : « Si ça marche, on rigole, si ça ne marche pas, on rigole. » Ce souvenir de leur première rencontre symbolise tout le respect et la bienveillance de Booder à l’égard de Mouss Diouf.

Booder souhaite rendre Mouss Diouf fier

Depuis le décès de son ami, Booder saisit chaque opportunité pour lui rendre hommage. Il a ainsi décrit l’artiste décédé comme étant « un mec avec un cœur énorme, il a aidé beaucoup de gens ». Avant d’évoquer son espoir de le rendre fier : « J’espère que là où il est, il est fier de moi. En tout cas, j’ai tout fait pour qu’il soit fier de moi. C’est vraiment lui qui m’a mis le pied à l’étrier ».

La présence de Mouss Diouf dans la vie de Booder a été déterminante pour sa carrière. Mouss Diouf, célèbre pour son rôle dans « Julie Lescaut », était bien plus qu’un simple acteur pour Booder. Il a été un mentor, un guide, une figure paternelle dans le monde artistique. Booder a souvent évoqué comment les conseils de Mouss et sa générosité ont façonné son parcours professionnel et personnel.

Une amitié indéfectible

L’amitié entre Booder et Mouss Diouf a toujours été marquée par une profonde complicité et un respect mutuel. « Mouss était toujours là pour me soutenir, peu importe les difficultés, » a confié Booder. Leur relation allait au-delà des simples interactions professionnelles, elle était empreinte de bienveillance et d’encouragements constants. Cette amitié indéfectible a laissé une marque indélébile dans le cœur de Booder.

Un exemple de résilience et de détermination

Booder a souvent parlé de la résilience de Mouss Diouf, surtout face aux défis de la vie. L’acteur, malgré les épreuves, restait toujours positif et encourageait son entourage à faire de même. Pour Booder, cet exemple de détermination et de force est une source d’inspiration quotidienne. Il a appris à surmonter les obstacles avec le même esprit combatif que son mentor et ami.

L’importance de l’hommage dans le milieu artistique

Rendre hommage à ceux qui ont pavé le chemin est crucial dans le milieu artistique. Pour Booder, célébrer la mémoire de Mouss Diouf est une manière de perpétuer son héritage et de reconnaître l’impact qu’il a eu sur sa vie et sa carrière.

Chaque opportunité de parler de Mouss est pour Booder une occasion de rappeler au public l’importance de cet acteur exceptionnel et de ses contributions au monde du spectacle.

Un message d’amour et de gratitude

À travers ses mots, Booder transmet un message puissant d’amour et de gratitude. « Je ne serais pas là où je suis aujourd’hui sans l’aide et le soutien de Mouss, » affirme-t-il. Son témoignage est non seulement un hommage à un ami disparu mais aussi une reconnaissance publique de l’impact positif que Mouss a eu sur sa vie.

Booder et l’avenir

En honorant Mouss Diouf, Booder continue de s’inspirer de son mentor pour avancer dans sa propre carrière. Il aspire à transmettre les mêmes valeurs de générosité et de bienveillance qu’il a reçues. Booder envisage son avenir avec optimisme, déterminé à faire honneur à la mémoire de Mouss et à poursuivre son propre chemin dans le monde de l’humour et du spectacle.

Partager l'article
Retour en haut