Mélanie Page explique pourquoi elle ne veut plus être liée à Nagui

Mélanie Page

Le vendredi 8 mars 2024, Mélanie Page a partagé une vidéo sur Instagram pour expliquer pourquoi elle ne veut plus être associée à son mari, Nagui. L’actrice, actuellement en scène au Théâtre Lepic à Paris, a été vivement critiquée pour sa participation à l’émission « La bande originale » sur France Inter, où elle était invitée par son mari et Leïla Kaddour.

Dans cette vidéo, Mélanie Page a tenu à mettre les choses au clair. Elle a déclaré : “En ce moment, j’ai l’impression vraiment d’être réduite, plus particulièrement en ce moment, à une partie de moi. C’est-à-dire à être vue sous le prisme de ‘la femme de…’ uniquement”. Elle ressent un besoin de se détacher de cette étiquette pour se concentrer sur sa carrière personnelle.

Une polémique qui enfle

La participation de Mélanie Page à l’émission de Nagui a suscité de nombreuses critiques. Les réseaux sociaux se sont enflammés, certains accusant l’actrice d’être favorisée grâce à sa relation avec l’animateur. Des médias comme Télérama ont également condamné son passage à l’antenne, soulignant que “Sans surprise, l’émission a tourné au concert de louanges”.

Face à ces attaques, Mélanie Page a ressenti le besoin de clarifier les choses. Elle a rappelé que Nagui n’est pas producteur de son spectacle et n’a rien à y gagner, si ce n’est la fierté de parler du travail de sa femme. “Il n’est pas producteur du spectacle, il n’a rien à y gagner, à part le fait d’être fier de ce qu’il a vu comparé à moi et de vouloir en parler”.

Clarification sur l’émission de Nagui

Dans sa vidéo, Mélanie Page a insisté sur le fait que l’émission n’était pas centrée sur elle mais sur le fond de son spectacle. Elle a voulu rappeler aux critiques que son travail mérite d’être jugé pour ce qu’il est, et non pour ses liens personnels avec Nagui.

“J’en suis à ma 12ème pièce, je fais du théâtre régulièrement. Alors, à cause de mon mari, est-ce que ça voudrait dire que je n’ai pas le droit ? Je ne pense pas”, a-t-elle dénoncé. Mélanie Page demande donc que sa carrière soit distinguée de sa vie privée.

Mélanie Page et son appel aux médias

Mélanie Page a également pris à partie certains médias, les invitant à venir voir son spectacle avant de formuler des critiques. Elle a souligné que Nagui et Leïla Kaddour avaient assisté à sa pièce avant de l’inviter à l’émission, assurant ainsi une approche la plus objective possible.

La comédienne ressent aujourd’hui “un gros sentiment d’injustice”. Elle souhaite être reconnue pour son travail et non réduite à son statut de femme de Nagui. Ce besoin de reconnaissance professionnelle est au cœur de son message, un appel à la considération et au respect de son indépendance artistique.

La carrière de Mélanie Page

Mélanie Page a une carrière théâtrale riche, avec déjà douze pièces à son actif. Elle insiste sur le fait que son engagement dans le théâtre n’est pas nouveau et qu’elle mérite d’être jugée sur ses performances et non sur son mariage. “Je pense qu’on est en 2024 et qu’une femme a le droit d’être une femme”, a-t-elle affirmé avec conviction.

Cet appel à la distinction entre vie privée et carrière professionnelle est un message fort que Mélanie Page souhaite faire passer. En choisissant de s’exprimer à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, elle souligne l’importance de la reconnaissance et de l’égalité pour les femmes dans tous les domaines professionnels.

Mélanie Page demande à ce que sa carrière soit vue pour ce qu’elle est : le fruit de son travail et de son talent. Les critiques la visant uniquement par son lien avec Nagui sont injustes et réductrices. Elle aspire à être reconnue comme une actrice à part entière, et non seulement comme « la femme de… ».

Ce désir de distinction est essentiel pour Mélanie Page, qui souhaite pouvoir poursuivre sa carrière sans être constamment ramenée à sa vie privée. Sa prise de parole est un appel à la reconnaissance de l’individualité et du mérite propre, au-delà des étiquettes et des relations personnelles.

Partager l'article
Retour en haut