L’histoire de Maïté après la télévision : retraite, maladie et vie loin des médias

Maïté

Dans les coulisses de la vie de Maïté, célèbre figure de la gastronomie française, se cache une histoire de résilience et de défis personnels.  De ses jours glorieux devant les caméras à ses moments les plus sombres, ce récit explore la transition d’une personnalité publique adorée à une vie marquée par la maladie et le retrait des feux de la rampe.

Maïté : Légende de la cuisine française face à l’adversité

Marie-Thérèse Ordonez, mieux connue sous le nom de Maïté, est une icône indissociable de la cuisine traditionnelle française. Sa contribution à l’histoire de la télévision française à travers des émissions comme La cuisine des mousquetaires et À table a marqué les esprits de 1983 à 1999. Après s’être retirée des médias, beaucoup se sont demandés ce que devenait Maïté. Malheureusement, derrière le silence, se cachait une série d’épreuves difficiles.

Les épreuves de la vie de Maïté

Maïté, aujourd’hui âgée de 85 ans, fait face à une maladie neurodégénérative. Cette épreuve a considérablement réduit son autonomie, la conduisant à vivre dans un EHPAD de sa ville natale, Rion-des-Landes. Cette période difficile a été aggravée par la fermeture de son restaurant en 2015 suite à une liquidation judiciaire et le décès de son fils Serge en 2013. Depuis, Maïté s’est éloignée des médias, ne faisant que de rares apparitions publiques.

Le retrait de Maïté de la vie publique

Bien qu’elle ait cessé de présenter des émissions en 1999, Maïté n’a pas immédiatement disparu des médias. Elle a fait quelques apparitions dans des émissions comme C’est pas sorcier et a participé à des publicités. Cependant, depuis le milieu des années 2000, Maïté s’est complètement retirée des projecteurs, se consacrant à son restaurant jusqu’à sa fermeture.

La vie actuelle de Maïté selon sa fille

La fille de Maïté, Camille, a révélé dans une interview à Femme Actuelle en 2019 que Maïté profite désormais de sa retraite loin de l’agitation publique. Elle a exprimé le désir de sa mère de rester éloignée des interviews et de la télévision, soulignant un changement dans les centres d’intérêt et les aspirations de Maïté. “Elle ne veut plus répondre aux interviews ou faire de la télévision, ce n’est plus son truc,” a confirmé Camille, marquant une fin de chapitre pour la célèbre cuisinière.

La résilience face à la maladie

La transition de Maïté vers une vie marquée par une maladie neurodégénérative n’a pas été un chemin facile. La maladie, avec son cortège de défis quotidiens, a requis une adaptation non seulement de la part de Maïté elle-même mais aussi de ses proches.

maladie

Vivre dans un EHPAD représente un changement considérable pour quelqu’un qui a passé sa vie à partager l’art de la cuisine avec le monde. Cette étape de sa vie souligne la résilience et le courage face à une réalité souvent inéluctable du vieillissement et de la maladie.

La fermeture d’un chapitre : le restaurant de Maïté

Le restaurant “Chez Maïté”, ouvert en 1988, était plus qu’un simple lieu de restauration, c’était une extension de l’essence de Maïté, offrant à ses visiteurs un goût de la cuisine traditionnelle française qu’elle chérissait tant. La fermeture de ce restaurant en 2015, suite à une liquidation judiciaire, a marqué la fin d’une époque, non seulement pour Maïté mais aussi pour ceux qui voyaient en ce lieu un symbole de la gastronomie authentique.

Le deuil et le retrait

Le décès de son fils Serge en 2013 a été un moment déchirant pour Maïté. Ce tragique événement a contribué à son souhait de se retirer davantage de la vie publique, un choix respecté par ceux qui comprennent le poids du deuil. Sa décision de rester loin des médias reflète le besoin de guérir et de trouver la paix, loin des regards scrutateurs et des attentes du public.

Le soutien familial : une bouée de sauvetage

Dans ces moments d’épreuves, le rôle de la famille devient crucial. La fille de Maïté, Camille, non seulement confirme le bien-être de sa mère dans le cadre de sa nouvelle vie mais rappelle aussi l’importance du soutien familial. “Elle va bien, elle profite de sa retraite et de sa famille,” indique Camille, soulignant que, malgré les changements et les défis, le cocon familial reste une source constante de réconfort et de force pour Maïté.

Source : Mariefrance

Partager l'article
Retour en haut