Jordan Bardella confie son plaisir quotidien surprenant

Jordan Bardella

Jordan Bardella, à la tête du Rassemblement national, est sur tous les fronts pour convaincre ses concitoyens d’adhérer aux multiples idées de son parti. Malgré son emploi du temps chargé et les nombreux débats auxquels il participe, il trouve toujours le temps pour se livrer à son plaisir intime : la cuisine italienne. Découvrez comment Jordan Bardella combine ses origines et ses passions culinaires pour maintenir un équilibre dans sa vie trépidante.

Jordan Bardella évoque son « addiction irrationnelle »

Jordan Bardella, souvent adulé ou critiqué, est un politicien qui ne laisse personne indifférent. Il multiplie les débats et maintient sa position sans fléchir, malgré les critiques. Bien qu’il tienne à préserver sa vie privée, il a partagé un aspect personnel surprenant lors d’une interview pour Paris Match en 2023. Jordan Bardella, dont les origines turinoises influencent fortement sa vie, a avoué avoir une « addiction irrationnelle » pour les pâtes.

Jusqu’à deux fois par jour pour le président du RN

Jordan Bardella a révélé avec sincérité qu’il peut manger des pâtes jusqu’à deux fois par jour. Son plat préféré ? Les bucatini all’amatriciana, qu’il adore déguster au restaurant Lannello dans le 16ᵉ arrondissement de Paris.

Connaisseur des règles gastronomiques italiennes, il applique des standards stricts à son entourage culinaire. « Chez moi, la sauce Barilla, c’est interdit. Idem pour le gruyère ou le fait de couper ses spaghettis. Je fais régner la loi dans mon cabinet », a-t-il confié avec humour.

Jordan Bardella fait « régner la loi »

Jordan Bardella ne plaisante pas quand il s’agit de cuisine. Le savoir-faire culinaire, selon lui, se transmet de génération en génération. Il a appris les recettes traditionnelles italiennes de ses grands-mères, notamment les lasagnes et la bolognaise. Ces moments passés dans la cuisine familiale ont façonné son amour pour la cuisine italienne. Dans les coulisses du restaurant de son oncle Alberto, Jordan Bardella a passé des moments inoubliables.

« Tout est question de temps de cuisson… »

Jordan Bardella se rappelle encore les leçons apprises avec son oncle Alberto. Il a appris l’art de cuisiner des plats traditionnels comme l’osso-buco, les pâtes et les viandes. « La cuisine italienne est populaire par excellence. La carbonara ou l’amatriciana étaient, au départ, des repas ouvriers. C’est une cuisine qui a besoin de peu d’éléments, tout est question de temps de cuisson. Une seconde de trop et c’est fichu. »

Son amour pour la France constamment revendiqué

Jordan Bardella, soucieux du moindre détail, n’hésite pas à jeter un plat trop cuit. Cependant, il ne peut résister aux grandes cuvées françaises lorsqu’il s’agit de vin.

« Le problème, c’est que, quand on est français, il est compliqué de boire autre chose », a-t-il précisé. Jordan Bardella revendique fièrement ses racines françaises. Pour lui, « faire de la politique est un moyen de rendre à la France ce qu’elle nous a donné ». Ses déclarations montrent combien il est attaché à ses origines et à son pays.

Jordan Bardella est un homme aux multiples facettes. Leader politique de premier plan, il garde une part de sa vie privée bien ancrée dans ses racines italiennes et sa passion pour la cuisine. Malgré les exigences de sa carrière, il trouve le temps de se consacrer à son plaisir intime : la préparation et la dégustation de plats italiens.

Cette passion reflète son engagement pour les traditions et son désir de transmettre ce savoir-faire à la prochaine génération. En combinant politique et cuisine, Jordan Bardella montre qu’il est possible de rester fidèle à ses racines tout en œuvrant pour l’avenir de son pays.

Partager l'article
Retour en haut