Jean-Jacques Goldman l’a fait avec une fille de 17 ans, une fille mineure !

La fille de Jean-Jacques Goldman, Caroline Goldman, a choisi un chemin bien différent de celui de son père et de son frère. En devenant psychologue pour enfants, elle s’est éloignée de l’univers du divertissement pour se consacrer à une cause qui lui tient à cœur : l’éducation et le bien-être des enfants. Ses prises de position, parfois controversées, suscitent le débat, mais Caroline reste fidèle à ses convictions et à sa mission.

Caroline Goldman : un parcours atypique et engagé

Une psychologue pour enfants issue d’une famille de passionnés

Caroline Goldman a grandi dans une famille où les femmes étaient soit psychologues pour enfants, soit pédiatres. Sa mère était elle-même psy en crèche et en PMI. Dans une interview accordée au magazine Elle, Caroline explique que sa grand-mère paternelle, passionnée par Freud, avait conseillé à sa mère de faire des études de psycho lorsqu’elle avait 17 ans et ne savait pas quoi faire de sa vie.

Chez les Goldman, l’amour des enfants et la passion pour leur développement sont des valeurs partagées. Caroline raconte : « Vous savez, chez nous, on adore les enfants, on en fait beaucoup et c’est très joyeux. On est passionnés par le déploiement des potentialités, par l’amour aussi…

L’éducation positive : un sujet de controverse

Caroline Goldman est connue pour ses critiques de l’éducation positive, une approche qui prône la bienveillance, la compréhension et le respect des émotions de l’enfant. Selon elle, cette méthode peut parfois aller trop loin et nuire au développement de l’enfant.

Dans les colonnes du magazine Elle, Caroline explique sa position : « Je suis porteuse d’une parole qui n’est pas consensuelle. Je dis que les enfants ne sont pas des créatures angéliques, qu’il faut les punir, les laisser parfois pleurer derrière la porte. J’ai eu peur de passer pour la pire psy du monde, mais j’ai pour moi de dire la vérité. Je fais ce métier pour soigner, pas pour faire de l’idéologie.

La notoriété, une conséquence indésirable

Caroline Goldman ne recherche pas la célébrité. Elle admet que sa notoriété est en partie due à son père, Jean-Jacques Goldman, mais elle ne souhaite pas être célèbre pour autant. Ce qui compte pour elle, c’est la reconnaissance de ses pairs. Elle déclare : Ça m’intéresse aussi peu que ça intéressait mon père. C’est même une conséquence plutôt désagréable. Mais la reconnaissance de mes pairs, elle, m’importe beaucoup.

Une voix nécessaire pour un débat équilibré

Les prises de position de Caroline Goldman ne font pas l’unanimité, mais elles sont essentielles pour alimenter le débat sur l’éducation et pour rappeler que l’éducation positive, si elle présente de nombreux avantages, doit être mise en œuvre avec discernement et équilibre.
En partageant son expertise et ses connaissances, Caroline Goldman contribue à enrichir la réflexion sur l’éducation des enfants et à mettre en lumière les enjeux cruciaux du développement et du bien-être de nos jeunes générations.

La famille Goldman : une source d’inspiration et de soutien

Malgré des choix de carrière différents, la famille Goldman reste unie et soudée. Caroline reconnaît l’influence de son père et de sa mère sur sa vie, tout en se forgeant sa propre identité et en suivant son propre chemin. Elle a notamment choisi de ne pas se lancer dans l’industrie du divertissement, à l’image de son frère Michael Goldman, qui a été directeur de la nouvelle saison de la Star Academy.

Le soutien et l’amour de sa famille sont des éléments essentiels pour Caroline, qui continue d’œuvrer pour le bien-être des enfants et pour la diffusion de ses idées sur l’éducation. Elle reste convaincue que le débat et la remise en question des méthodes éducatives sont nécessaires pour progresser et s’adapter aux besoins de chaque enfant.

Jean Jacques Goldman

Vers une éducation équilibrée et adaptée pour les Goldman !

Le parcours de Caroline Goldman montre l’importance d’un débat ouvert et constructif autour de l’éducation. Son travail en tant que psychologue pour enfants et ses prises de position controversées contribuent à nourrir la réflexion sur les méthodes éducatives et sur la manière d’accompagner au mieux nos enfants dans leur développement.

Il est essentiel de prendre en compte les différentes approches, comme l’éducation positive, tout en veillant à leur mise en œuvre équilibrée et adaptée. Cela permettra d’offrir à chaque enfant un environnement propice à son épanouissement et à la réalisation de son potentiel.

En conclusion, l’engagement de Caroline Goldman en tant que psychologue pour enfants et sa volonté de partager ses idées et ses connaissances reflètent l’importance d’un débat équilibré et enrichissant sur l’éducation. Son parcours et sa détermination à œuvrer pour le bien-être des enfants sont une source d’inspiration pour tous ceux qui cherchent à comprendre et à améliorer les méthodes éducatives.

Le magazine People Act est un média indépendant. Montrez votre soutien en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités :

Vous êtes ici : Accueil » People News » Jean-Jacques Goldman l’a fait avec une fille de 17 ans, une fille mineure !