Céline Dion se confie sur ses souffrances dans son nouveau documentaire

Céline Dion

La réalisatrice du documentaire “Je suis : Céline Dion”, Irene Taylor, a récemment révélé au “Parisien” les terribles souffrances endurées par la chanteuse à cause de sa maladie. Originaire du Québec, Céline Dion s’est imposée dès son plus jeune âge comme une voix incontournable de la scène musicale internationale, avec des chansons cultes en français et en anglais.

Cependant, depuis plusieurs années, Céline Dion est dans l’incapacité de se produire sur scène en raison d’une maladie invalidante.

Une Maladie Dévastatrice

Céline Dion est atteinte du syndrome de l’homme raide, une maladie qui affecte le système nerveux central et provoque de violents spasmes musculaires. Cette condition l’a forcée à repousser sa grande tournée internationale à plusieurs reprises.

Irene Taylor a assisté en personne à une de ces crises dévastatrices. Lors d’un entretien avec le “Parisien”, la documentariste a décrit en détail l’une des crises survenues pendant le tournage.

Une Séquence Éprouvante

La séquence s’est déroulée après une session en studio particulièrement éprouvante. Cela faisait deux mois que Céline Dion n’avait pas pu chanter à cause de sa maladie. En tentant de reprendre le chant, elle a été prise d’une crise de spasmes sous l’œil de la caméra.

Irene Taylor a décrit cette scène avec émotion : “J’étais seule avec le caméraman, j’avais des écouteurs et j’entendais à peine sa respiration. Ça a duré 40 minutes avant qu’elle ne reprenne conscience.”

Une Expérience Douloureuse

Irene Taylor a confié que cette scène était la plus difficile qu’elle ait jamais filmée. “C’est la pire chose que j’ai jamais filmée. J’étais tellement mal à l’aise, paniquée. Je me suis demandé si je devais continuer à filmer, mais j’ai su que je devais le faire,” a-t-elle expliqué. Malgré la difficulté de ce moment, elle a décidé de conserver cette séquence dans le documentaire pour montrer la réalité des souffrances de Céline Dion.

Une Scène Clé dans le Documentaire

Cette séquence poignante sera présente à la fin du documentaire “Je suis : Céline Dion”, disponible à partir du mardi 25 juin 2024 sur Prime Video. “J’ai un respect total pour elle, je suis capable de chanter par cœur trois ou quatre de ses chansons en anglais,” a déclaré Irene Taylor. Bien qu’elle ne soit pas une fan initiale, travailler sur ce projet lui a permis de découvrir la sincérité et la profondeur de Céline Dion.

Une Révélation Intime

En rencontrant Céline Dion, Irene Taylor a été touchée par sa sincérité et son désir de partager son histoire. “Sony Music m’a proposé de travailler sur ce projet un an plus tôt, et j’ai été flattée qu’elle pense que j’étais la bonne personne pour parler avec elle et d’elle,” a-t-elle expliqué. La réalisatrice voulait créer un portrait authentique de la chanteuse, malgré les défis et les incertitudes.

Un Portrait Profond et Émouvant

Le documentaire “Je suis : Céline Dion” promet de dévoiler un portrait intime et profond de la chanteuse, en mettant en lumière non seulement sa carrière exceptionnelle mais aussi les défis personnels qu’elle a dû surmonter. “Comme un peintre, je voulais faire un portrait d’elle, mais je ne savais pas quelle couleur, quel style il aurait,” a expliqué Irene Taylor. Cette approche artistique et humaine donne une dimension unique à ce projet.

“Je suis : Céline Dion” offre un regard poignant sur la vie et les luttes de Céline Dion, dévoilant des aspects de sa vie rarement vus par le public. Ce documentaire, qui sera disponible sur Prime Video le 25 juin 2024, est une œuvre touchante et révélatrice qui ne manquera pas de secouer et d’émouvoir les spectateurs. En mettant en lumière les souffrances et la résilience de la chanteuse, Irene Taylor nous rappelle la force incroyable de Céline Dion.

Retour en haut