Françoise Hardy a peur de la mort, ses tristes confidences dévoilées !

Françoise Hardy se bat contre la maladie depuis de nombreuses années. Après avoir été diagnostiquée d'un lymphome en 2004, la chanteuse emblématique des années yé-yé a été frappée par un cancer du système lymphatique en 2015, qui l'a plongée dans le coma, puis par un cancer du pharynx et du cavum, depuis 2018.

Atteinte de plusieurs cancers depuis de nombreuses années, Françoise Hardy souffre au quotidien. Le 3 juillet 2022, la chanteuse a fait des déclarations bouleversantes sur son quotidien et sur la mort qu’elle redoute.

Si la mère de Thomas Dutronc est en rémission, Françoise Hardy garde de lourds stigmates de la maladie, comme elle l’explique dans les colonnes du Journal du Dimanche, le 3 juillet 2022. Depuis mes 45 traitements de radiothérapie, l’absence définitive de salive et l’absence d’irrigation du crâne et de toute la zone ORL font de ma vie un cauchemar, raconte l’interprète de Message personnel.

Françoise Hardy a peur

Au quotidien, Françoise Hardy vit des moments particulièrement compliqués et douloureux. Je passe au moins cinq heures par jour à me nourrir et je suis toujours exposée à des hémorragies nasales car mes narines sont trop sèches et bouchées malgré l’huile que j’utilise pour les tapisser plusieurs fois par jour. Une récente hémorragie a encore plus desséché mon arrière-gorge, ce qui me provoque des quintes de toux et des étouffements, a confié l’ancienne compagne de Jacques Dutronc à nos confrères.

Françoise Hardy mort


Françoise Hardy : Je n’ai plus rien qui fonctionne normalement.

En souffrance physique depuis des années, Françoise Hardy a fait de terribles confidences sur son état d’esprit. J’aimerais parfois m’endormir et ne pas me réveiller, révèle-t-elle. Pourtant, dans le Journal du Dimanche, elle concède qu’elle a peur de mourir alors qu’elle a longtemps cru que la mort n’est que celle du corps, qui appartient au monde matériel, mais pas celle de l’esprit.

Militante de l’euthanasie, la chanteuse n’a pas tant peur de sa mort que d’abandonner sa famille. Elle a peur, certes, mais pas de la mort elle-même, comme elle l’explique au JDD, mais plutôt de la terrible souffrance de la séparation d’avec ses proches les plus chers et de la souffrance physique que la mort implique le plus souvent.

A cause des traitements, Françoise Hardy a perdu l’usage d’une de ses oreilles et ne peut plus s’alimenter correctement. Je n’ai plus rien qui fonctionne normalement depuis ces thérapies et mes nuits sont pires que mes jours, a expliqué la chanteuse à Femme Actuelle le 15 juin 2021. Il y a toujours pire que ce dont on souffre soi-même, mais ce n’est pas une consolation.


Françoise Hardy en faveur de l’euthanasie

Malade depuis plus de dix ans, Françoise Hardy s’est prononcée à plusieurs reprises en faveur de l’euthanasie. Nous devons mettre un terme à la souffrance. C’est le moins que l’on puisse faire. C’est humain, a-t-elle déclaré sur la radio RTL le 31 mars 2021. Ma mère a pu, avec ma complicité, se faire euthanasier. Savoir que son médecin pouvait l’aider et faire en sorte qu’elle soit euthanasiée lorsqu’elle ne voulait plus continuer à vivre avec cette horrible maladie était un confort extraordinaire.

Françoise Hardy

Si Jacques Dutronc ne souhaite pas qu’elle souffre de manière inhumaine à cause des séquelles d’un traitement trop lourd, comme elle l’a expliqué dans nos colonnes, son fils s’est inquiété. Si c’est pour souffrir, pour faire de l’acharnement thérapeutique, elle préfère en finir !. Mais elle est très prompte à le dire. Elle est tout le contraire. Elle serait trop prompte à euthanasier, confiait la chanteuse sur France 2 en mars 2021.

Épuisée par ses maladies et ses traitements, Françoise Hardy se bat car elle a peur de l’immense chagrin de cette forme de séparation d’avec les gens qu’on aime le plus au monde qu’est la mort.