Le geste de Jacques Dutronc envers Brigitte Macron aux funérailles de Françoise Hardy

Brigitte Macron

Le 20 juin, de nombreuses célébrités se sont réunies au cimetière du Père-Lachaise à Paris pour rendre un ultime hommage à Françoise Hardy, décédée le 11 juin dernier à l’âge de 80 ans. Parmi les personnalités présentes se trouvaient Jacques et Thomas Dutronc, Julien Clerc, Etienne Daho et Brigitte Macron. La cérémonie laïque, organisée dans la salle de la coupole du crématorium, a réuni famille et amis proches de l’interprète du tube “Tous les garçons et les filles”.

Une cérémonie bouleversante

La cérémonie, marquée par l’émotion, a duré une heure et résonné des chansons de Françoise Hardy, choisies par son fils Thomas Dutronc. De nombreuses personnalités artistiques, comme Marc Lavoine, Julien Clerc et Hélène Grémillon, ainsi que Louis et Matthieu Chedid, étaient présentes pour saluer la mémoire de la chanteuse. Ces artistes étaient particulièrement proches de Françoise Hardy et ont tenu à lui rendre un dernier hommage.

Des personnalités du monde politique et artistique réunies

Parmi les invités, on pouvait également noter la présence d’Armande Altaï, Nadine Trintignant, Dominique Besnehard, Marie-France Brière, Étienne Daho, Sheila, Adamo, Laurent Voulzy, François Ozon, Marine Vacth, Mireille Dumas et Anouchka Delon. Des personnalités politiques comme Rachida Dati, ministre de la Culture, Brigitte Macron, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni étaient également là pour rendre hommage à l’icône de la chanson française.

Le geste controversé de Jacques Dutronc

Cependant, un incident a attiré l’attention lors de cette cérémonie. Jacques Dutronc, ex-mari de Françoise Hardy avec qui elle n’a jamais divorcé malgré leur séparation, a refusé de prendre la main de Brigitte Macron. Ce geste, perçu par beaucoup comme un signe de mépris, a suscité de nombreuses réactions et a été largement commenté.

Une fin de vie marquée par la souffrance

Françoise Hardy, qui a lutté contre le cancer pendant de nombreuses années, a finalement succombé à la maladie après avoir enduré de lourds traitements. Ces traitements avaient rendu sa vie quotidienne extrêmement difficile, transformant ses derniers jours en un véritable calvaire. Sa volonté était que ses cendres soient dispersées en Corse, une demande qu’elle a faite à son fils Thomas.

Des hommages venant de toute la France

Des centaines d’admirateurs se sont également déplacés pour dire adieu à Françoise Hardy, dont le cercueil a été accueilli par des applaudissements au cimetière du Père-Lachaise. Ce dernier hommage a démontré l’impact profond que la chanteuse a eu sur plusieurs générations et la marque indélébile qu’elle laisse dans le paysage musical français.

Un soutien familial et amical indéfectible

Tout au long de sa maladie, Françoise Hardy a pu compter sur le soutien indéfectible de son fils Thomas et de ses amis proches comme Étienne Daho, qui était à son chevet jusqu’à la fin. Ce soutien a été crucial pour elle, lui apportant réconfort et force dans ses moments les plus difficiles.

Un héritage musical et humain

L’héritage de Françoise Hardy ne se limite pas à sa musique. Elle a aussi été une figure de résilience et de courage face à l’adversité, inspirant non seulement par ses chansons, mais aussi par son combat contre la maladie. Sa disparition laisse un vide immense dans le cœur de ses proches et de ses admirateurs.

Retour en haut