Véronique Genest s’en prend (encore) au gouvernement Macron.

Cette fois, elle s’en est prise à Gabriel Attal et Olivier Véran et à leurs annonces sur la possible 5e vague de Covid en France et l’extension du pass santé. Véronique Genest furieuse comme jamais.

Véronique Genest

Véronique Genest en a encore parlé sur les réseaux sociaux ! La comédienne s’est déchaînée contre le gouvernement ce mercredi 20 octobre.

Si Véronique Genest se fait désormais rare sur les écrans de télévision, l’ancienne star de la série à succès Julie Lescaut est carrément omniprésente sur Twitter.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, elle n’hésite pas à dire tout haut ce que les autres pensent tout bas.

Véronique Genest age

Joe Biden, la vaccination, le pass santé, aucun sujet ne semble échapper à ses analyses redoutables, à tel point que parfois, les internautes estiment que Véronique Genest va trop loin.

En effet, ils sont de plus en plus nombreux à critiquer ses positions, jugées trop extrêmes. Mais cela n’empêche pas l’actrice de 65 ans de continuer à dire ce qu’elle a à dire !

Et ce mercredi 20 octobre, elle s’est littéralement indignée contre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, et notamment le projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire défendu par Olivier Véran à l’Assemblée.

Tous vos mensonges.

L’actrice Véronique Genest serait-elle en train de basculer du côté des conspirationnistes ? En tout cas, son dernier tweet laisse penser que la mère de Sam Bokobza n’a plus aucune confiance dans le gouvernement.

Nous prendre pour des idiots, s’est indignée la flamboyante rousse dans un tweet assassin contre Gabriel Attal.

Véronique Genest : Quand on entend Attal parler de la 5e vague, de la reprise de l’épidémie et qu’on met bout à bout tous vos mensonges, on est en droit de se poser des questions, a déclaré celle qui ne compte plus croire un mot du gouvernement.

Elle s’interroge sur les explications données par Olivier Véran à l’Assemblée sur l’éventuelle prolongation du pass santé jusqu’au 31 juillet. D’ici là, nous n’avons pas fini d’entendre Véro s’exprimer sur le sujet !

Véronique Genest : son tollé contre les méthodes de la police australienne pour lutter contre le Covid-19.

Véronique Genest est désormais bien connue pour ses coups de gueule contre les mesures de lutte contre le Covid-19.

Mais cette fois-ci, elle est partie à la recherche d’une vidéo montrant les méthodes de la police australienne pour lutter contre le virus. Et une fois de plus, elle est très en colère.

Devenue célèbre dans la série Julie Lescaut, Véronique Genest fait actuellement plus parler d’elle pour ses débordements que pour ses rôles à la télévision.

Dans son viseur : les mesures pour contrer la crise sanitaire liée au Covid-19. Masques, pass santé, vaccins, tout a été abordé !

Et c’est sur Twitter que l’actrice n’hésite pas à écrire tout ce qu’elle pense, choquant parfois au passage. En effet, de nombreux internautes critiquent ses positions, jugées trop extrêmes.

Je suis vaccinée, pour la vaccination des personnes à risque mais contre le pass santé qui n’a aucun sens et contre la vaccination des moins de 50 ans (bénéfice/risque nul), a écrit Véronique Genest sur le réseau social, se retrouvant sous le feu des critiques.

On peut connaître la nature de vos études et de vos diplômes et qualifications scientifiques qui vous permettent d’être aussi affirmatif ou encore Heureusement que vous n’êtes pas chef d’État, ce serait un beau gâchis !.

Véronique Genest

Véronique Genest choquée !

Mais apparemment, Véronique Genest a du mal à prendre en compte les critiques qu’elle reçoit. En effet, ce dimanche 17 octobre, elle a partagé un nouveau coup de gueule.

Cette fois-ci, ce n’est pas le gouvernement français qui est visé mais la police australienne.

L’actrice a partagé une vidéo dans laquelle on peut voir des policiers vérifier si les passants qui retirent leur masque pour boire du café ont bien le précieux liquide dans leur verre.

Ces images ont indigné l’actrice, qui a écrit « World of fools ». Une publication qui a été partagée par ses fans, dont certains l’ont soutenue :

Le pire, c’est que les gens l’acceptent, Je ne pensais pas vivre dans un tel monde, La France n’a donc pas le monopole de la technocratie tatillonne. Véronique Genest a décidément bien du mal à ne pas parler de Covid.


Antoine Berrot

Ancien bordelais exilé à Marseille, je suis fasciné par l'univers du sport et des séries TV, surtout celle de Netflix France. Pigiste et rédacteur pour plusieurs magazines peoples, Antoine est de nature curieux et il adore partager son point de vue sur tous les sujets médiatiques.