Véronique Genest ne peut vivre et tenir sous 10.000 euros par mois.

Comme Dave ou Patrice Laffont, Véronique Genest doit faire des heures supplémentaires malgré sa retraite. Dans Ton Mag, l'actrice avoue qu'elle doit sans cesse se retrousser les manches pour assurer son train de vie. Il faut que je gagne ma vie, il faut que je travaille, a-t-elle déclaré. J'ai besoin de 10 000 euros par mois pour continuer à vivre, pour aider ceux qui m'entourent.

A 66 ans, Véronique Genest, la star de Julie Lescaut n’est pas prête de raccrocher : elle confie que sa retraite est vraiment trop faible.

Les pensions des acteurs ne sont pas proportionnelles au temps qu’ils passent à travailler. Elles sont minimes. Le chômage est plafonné, pas énorme. Mais je ne me suis jamais plainte nous dit Véronique Genest.

Il faut dire que l’actrice Véronique Genest a bien gagné sa vie sur le petit écran, notamment en incarnant la commissaire Julie Lescaut pendant une vingtaine d’années sur TF1. Plus d’une centaine d’épisodes diffusés avec un cachet qui a atteint plus de 200 000 euros pour chaque tournage à la fin de sa carrière.

Véronique Genest salaire


Prévoyante en investissant dans un appartement à Paris et une maison à la campagne, Genest s’est révélée être plus fourmi que sauterelle, contrairement à certains de ses collègues de la profession.

Je suis arrivée au bout de ma réserve révèle Véronique Genest

L’actrice Véronique Genest reconnaît qu’elle a eu beaucoup de chance d’avoir pu faire le métier qu’elle voulait faire, de gagner beaucoup d’argent et aussi de payer beaucoup d’impôts. J’ai des actifs et des économies, mais ils ne dureront pas éternellement, a-t-elle admis dans Ton mag.

J’avais ma mère la maison de retraite coûte entre 5 000 et 6 000 euros par mois et l’ex-femme de mon mari. L’an dernier, elle confiait que le Covid n’avait pas aidé, avec des spectacles et des tournages reportés ou annulés.


Nous avons eu deux années difficiles, expliquait-elle à l’époque sur Jordan de Luxe. Beaucoup de mes amis sont en totale perdition. Personnellement, j’avais une réserve d’argent, j’arrive au bout de ma réserve. J’ai des dépenses énormes. Depuis deux ans, je ne vais plus au restaurant, quand je vais au théâtre, je ne paie pas, quand j’achète des vêtements, c’est à 30 euros. Mais je ne me plains pas ! Je travaille pour ça.

Alors elle n’abandonne pas le métier, elle travaille actuellement sur une série et continue avec le théâtre et la scène, elle a notamment lancé avec succès le festival Corsica on Stage à Calvi et Lumio en juillet. Avec le théâtre, je reviens à ma première passion et à ma formation avec Daniel Mesguich, les cours du Théâtre de l’Atelier, confiait-elle récemment à People Act magazine.

Après avoir passé quarante ans à tourner pour le cinéma et la télévision, j’ai choisi de revenir au théâtre en 2016, pour me poser. J’ai besoin de choses plus jolies, plus excentriques, plus fortes. Et qui, au passage, lui permettent de compléter sa retraite.

Véronique Genest

Véronique Genest dévoile ses dépenses

L’actrice, largement connue pour son rôle dans Julie Lescaut, s’est confiée aujourd’hui à Ton Mag. Véronique Genest a été franche et a révélé que ses besoins financiers étaient importants. Si elle rappelle qu’elle ne veut pas qu’on se plaigne d’elle, elle reconnaît qu’elle doit tout de même continuer à travailler afin de pouvoir payer ses dépenses.

Lors de son interview, l’actrice a révélé qu’elle avait besoin de 10 000 euros par mois. Je dois gagner ma vie. J’ai besoin de 10 000 euros par mois. Pour continuer à vivre, pour aider ceux qui m’entourent. Les pensions des acteurs ne sont pas à la hauteur du temps qu’ils passent à travailler. Elles sont minimes. Le chômage est plafonné, pas énorme. Mais je ne me suis jamais plaint. Elle doit, entre autres, payer la maison de retraite de sa mère, qui coûte environ 6 000 euros par mois. Elle s’occupe également de l’ex-femme de son mari.

Éronique Genest insiste sur le fait qu’elle n’est pas à plaindre : J’ai dit que c’était difficile pour les acteurs, mais que j’avais de la chance, j’ai des biens et des économies, mais ils ne dureront pas éternellement.