Les symptômes caractéristiques du variant Omicron dévoilés par les experts !

Le variant Omicron est en passe de devenir majoritaire en France et dans le monde. Selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le virus mutant représente désormais près de 20% des cas d’infection dans le pays, a-t-il annoncé mercredi 22 décembre lors d’une conférence de presse.

Omicron

Alors que la variante Omicron se répand à une vitesse extrême dans le monde, un nouveau symptôme qui apparaît la nuit. Les explications !

Près de 310 cas du variant Omicron avaient été confirmés en France, selon le dernier bilan épidémiologique de Santé Publique France. Déjà majoritaire aux Etats-Unis, il représente 73,2% des infections, selon les données des autorités sanitaires américaines. Lundi 20 décembre, 12 décès et 104 cas ont été enregistrés, selon le vice-premier ministre britannique, Dominic Raab.

Compte tenu de sa forte contagiosité, les experts ont étudié les différents symptômes de la variante chez un patient infecté par le Covid-19 et ont découvert un symptôme inhabituel qui se développerait la nuit : les sueurs nocturnes.

symptôme OMICRON

Variant Omicron : les sueurs nocturnes, un nouveau symptôme qui apparaît la nuit

En Afrique du Sud, le Dr Uben Pillay, médecin généraliste, a annoncé lors d’une conférence de presse organisée par le ministre de la Santé qu’un nouveau symptôme du variant Omicron a été découvert : les sueurs nocturnes, qui se définissent comme des épisodes de transpiration abondante pendant le sommeil.

Jusqu’à présent, il s’agissait principalement de cas très bénins, les patients présentant des symptômes similaires à ceux de la grippe : toux sèche, fièvre, sueurs nocturnes, courbatures, a-t-il précisé, selon les informations de Ton Mag.

variant Omicron

Variant Omicron : quels sont les symptômes déjà identifiés ?

A ce jour, des symptômes très légers ont été observés. En effet, selon les chercheurs, les symptômes du virus mutant présenteraient une forme moins grave. Voici les différents symptômes du variant Omicron qui ont été identifiés :

Fatigue
Maux de tête
Maux de gorge
Maux de dos
Congestion nasale

Variant Omicron : quel est son degré de résistance au vaccin ? Les conclusions de l’Institut Pasteur

Le variant Omicron est-il en passe de devenir majoritaire en France ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres depuis quelque temps. Plusieurs études ont montré que ce variant est plus transmissible que le variant Delta et, compte tenu de sa forte contagiosité, l’efficacité de certains vaccins contre le Covid-19 est remise en question.

Une récente étude publiée lundi 20 décembre par l’Institut Pasteur explique qu’en l’absence de rappel, les deux doses de vaccins Pfizer ou AstraZeneca n’étaient pas suffisantes pour faire face au puissant variant Omicron.

Omicron variant

Variant Omicron : l’efficacité du vaccin remise en cause ?

Pour mener à bien leurs travaux, les scientifiques ont analysé le sang de patients ayant un schéma vaccinal complet, c’est-à-dire ayant reçu les deux doses de vaccin, ainsi que le sang de personnes infectées par le virus un an après les symptômes. Le résultat ? Dans les deux cas, les chercheurs ont observé une perte d’efficacité des anticorps. En effet, cinq mois après la vaccination, les anticorps présents dans le sang n’étaient plus capables de neutraliser Omicron.

Par ailleurs, l’efficacité des anticorps neutralisants ou monoclonaux est également testée. Ces traitements, utilisés en clinique pour reproduire la fonction des anticorps et se défendre contre la présence d’un virus, sont inefficaces contre le variant Omicron.

Nous montrons que ce variant hautement transmissible a acquis une résistance marquée aux anticorps. Les anticorps monoclonaux thérapeutiques anti-SARS-CoV-2 actuellement disponibles sont pour la plupart inactifs, commente Olivier Schwartz, co-auteur de l’étude.

Omicron

Une dose de rappel permettrait une meilleure protection contre le variant Omicron.
Malgré ces nouvelles peu rassurantes, l’étude montre qu’une troisième dose du vaccin Covid-19 pourrait changer la donne. Selon les scientifiques, la dose de rappel avec le vaccin Pfizer augmente fortement les niveaux d’anticorps jusqu’à un niveau suffisant pour neutraliser Omicron.

Bien que la troisième dose soit efficace contre la variante, la durée de sa protection reste à déterminer : Il est maintenant nécessaire d’étudier la durée de protection de la troisième dose de rappel. Les vaccins perdent donc probablement une forte efficacité contre l’acquisition du virus, mais devraient continuer à protéger contre les formes sévères, expliquent les chercheurs.


Sacha Fernandes

Depuis l'enfance, je suis passionnée par l'écriture et le yoga et je suis très curieux de nature surtout quand il s'agit d'actualité et de presse, je m'intéresse à tous les domaines ! J'aime aussi les nouvelles technologies et la création de sites internet, ainsi que le SEO qui me passionne, une vraie révélation pour moi il y a plus de 10 ans.