Urgent : Attention à cette arnaque à la pompe à essence quand vous faites votre plein !

Lundi 14 mars 2022, à la station-service du magasin Super U de Beaumont-sur-Sarthe (Sarthe), trois jeunes femmes qui poussaient leur voiture lorsque celle-ci est tombée en panne sèche ont réussi à faire le plein à la pompe à essence sans dépenser un centime.

pompe à essence

Un automobiliste a été victime d’une arnaque à la pompe à essence peu banale, People Act Magazine vous dévoile tout pour vous protéger.

Comment ont-elles fait ? Eh bien, tout simplement en abusant de la confiance d’un automobiliste à la pompe à essence. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de People Act Magazine vous racontera tout.

Vous êtes prêts, une arnaque bien rodée à la pompe à essence

Attention à ne pas tomber dans cette nouvelle arnaque. Il y a quelques heures, un sexagénaire a failli en être victime. Lundi 14 mars, dans l’après-midi, la station-service Super U de Beaumont-sur-Sarthe (Sarthe) a été le théâtre d’une toute nouvelle arnaque.

essence

A 15 heures, trois femmes plutôt jeunes ont poussé une vieille Ford Escort. Elles étaient visiblement en panne d’essence. Avec l’aide d’un homme, elles parviennent à se rendre à la gare.

Jusque-là, rien de grave, mais ce qui se passe ensuite est très grave. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Eh bien, c’est très simple. Une fois à la gare, les trois femmes demandent de l’aide à un automobiliste. Profitant du fait que la station n’accepte que les paiements par carte de crédit, les trois escrocs ont demandé au conducteur de leur offrir de l’essence. Et c’est là que le piège se referme sur l’homme. En acceptant de leur rendre service, il va se faire piéger.

station-service

115 euros à la pompe.

Comme nous vous l’avons dit plus tôt, ils se comportent comme s’ils étaient en panne. Ils ont donc besoin d’essence pour reprendre la route. Pour que l’automobiliste accepte de mettre sa carte à disposition, les femmes lui promettent de le rembourser en liquide.

Évidemment, l’homme accepte, insère sa carte, compose son code et regarde l’une des femmes prendre quelques gouttes d’essence. Faisant mine de reposer le pistolet, elle profite du fait que l’automobiliste rassuré est retourné à sa voiture pour faire le plein.

Et c’est là que la facture grimpe. Une fois le réservoir plein, les trois escrocs repartent en poussant à nouveau leur voiture avant de repartir une vingtaine de mètres plus loin. L’homme finit par payer 115 euros. Mais pour l’instant, personne ne connaît les motivations des trois femmes.

De plus, il existe deux versions contradictoires des faits. Selon certaines sources, les trois femmes ont intimidé et forcé l’homme à faire le plein d’essence de leur voiture.

Comment pouvaient elles éviter une telle escroquerie ?

Mais selon d’autres, elles ont profité d’un abus de confiance pour éviter de payer à la pompe. Reste à savoir quelle est la vérité. Ne vous inquiétez pas, si nous en savons plus, nous vous le dirons. La question que nous nous posons tous est de savoir comment éviter une telle escroquerie ? Eh bien, c’est très simple. Il suffit de ne pas écouter les sollicitations d’inconnus.

Et si jamais vous êtes généreux, n’hésitez pas à faire tout à côté. Vous éviterez ainsi de perdre de l’argent bêtement. A l’heure où le litre d’essence atteint 2 euros, c’est mieux ainsi.

L’escroquerie peut alors commencer. Profitant du fait que la station n’accepte que les paiements par carte de crédit, les trois escrocs demandent à l’automobiliste de leur donner de l’essence pour pouvoir reprendre la route, en promettant de le rembourser en espèces.

L’homme accepte, insère sa carte, entre son code et regarde l’une des femmes prendre quelques gouttes d’essence. Faisant mine de poser son arme, elle profite du retour du conducteur rassuré à sa voiture pour faire le plein. La facture s’élève à 115 euros.

pompe à essence

Deux versions de l’arnaque

Une fois leur réservoir rempli, les trois escrocs repartent poussant à nouveau leur voiture avant de redémarrer une vingtaine de mètres plus loin. Le mystère reste donc entier quant à leur motivation. D’autant que deux versions des faits s’affrontent. Dans une version, les trois femmes ont intimidé et forcé l’homme à faire le plein d’essence de leur voiture. Dans l’autre, elles ont profité d’un abus de confiance pour éviter de payer à la pompe.

Dans tous les cas, l’homme de 60 ans a vu 115 euros disparaître en l’espace de quelques minutes. A l’heure où un litre d’essence coûte 2 euros, c’est une somme considérable.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.