Thomas Pesquet lance un cri d’alarme depuis la Station spatiale internationale (LES PHOTOS).

Thomas Pesquet a partagé des photos impressionnantes et inquiétantes sur son compte Instagram.

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet a voulu sensibiliser le public sur le réchauffement climatique. Il est en mission sur la station spatiale internationale.

Une mission qui durera six mois et qui lui a déjà permis de sortir cinq fois dans l’espace pour installer des panneaux solaires. Lorsque Thomas Pesquet a un peu de temps libre, l’astronaute partage régulièrement des photos de la Terre sur les réseaux sociaux. Après avoir dévoilé un cliché de la France comme on ne l’a jamais vue à l’occasion des fêtes du 14 juillet, qu’il a célébrées en faisant découvrir la culture française à ses compagnons de l’espace, le compagnon d’Anne Mottet a emmené les internautes à Athènes pour rendre hommage aux Jeux olympiques.

salaire thomas pesquet

Thomas Pesquet est témoin de “phénomènes météorologiques extrêmes

Ce mercredi 4 août, Thomas Pesquet a tiré la sonnette d’alarme sur son compte Instagram. Le scientifique a posté des vues hyper aériennes de la Turquie, actuellement en proie à des incendies meurtriers, et de l’ouragan Elsa, qui a frappé les Caraïbes il y a un mois. C’était sa façon de mettre en garde contre les conséquences du changement climatique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro)

Thomas Pesquet ! “Le genre de vue qui vous fait mal au cœur et vous pousse à appeler vos coéquipiers pour vous rejoindre derrière le hublot… Même si nous sommes loin de la station, les phénomènes météorologiques extrêmes sont effrayants : nous savons que leur fréquence et leur ampleur accrues sont dues au réchauffement climatique et que des personnes sont menacées au moment même où nous les observons depuis l’orbite de la Terre”, a-t-il écrit dans un long message en légende de sa publication.

décollage thomas pesquet

“Il y a des moyens d’agir”

“Deux exemples récents : les feux de forêt en Turquie ces derniers jours, dont la fumée se propage loin en Méditerranée, et l’ouragan Elsa dans les Caraïbes le mois dernier. L’objectif de développement durable 13 de l’ONU est clair : prendre des mesures *urgentes* pour lutter contre le changement climatique et ses répercussions”, poursuit Thomas Pesquet. Et il conclut : “Il y a des moyens d’agir, et comme je suis quelqu’un de rationnel, cela me semble une bonne idée d’écouter les experts dont c’est le travail quotidien”.

Comment Thomas Pesquet pédale dans l’espace

Sur la Station spatiale internationale, les astronautes gardent la forme en faisant du vélo. Un défi à la gravité est essentiel pour la forme physique de Thomas Pesquet et de ses collègues.

Depuis son arrivée sur la Station spatiale internationale (ISS) le 23 avril, Thomas Pesquet profite de son temps libre. Sur les réseaux sociaux, on a vu l’astronaute français jouer du saxophone, visionner en avant-première le clip de Coldplay, échanger quelques mots avec Kylian Mbappé… et faire du vélo. Le Normand se maintient en forme sur un “vélo un peu spécial”, selon ses propres termes : le home-trainer de l’ISS.

pesquet thomas

Les activités sportives sont obligatoires pour Thomas Pesquet.

La pratique intensive du sport est impérative pour tous les résidents de la station. L’absence de gravité a un impact rapide sur la masse musculaire et osseuse des astronautes : lors de son premier voyage dans l’espace, Thomas Pesquet a perdu sept kilos. En moyenne, les astronautes sont obligés de faire deux heures ou plus d’exercice quotidien pour contrebalancer les effets négatifs de l’apesanteur sur leur corps, qui s’apparentent à la sédentarité. Trois solutions s’offrent à eux : le tapis de course, les poids et haltères ou le home trainer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro)

La machine en question, qui se trouve à bord de l’ISS depuis plusieurs années, s’appelle le CEVIS, ce qui signifie “Cycle Ergometer with Vibration Isolation and Stabilisation System”. Pour l’utiliser, les astronautes doivent d’abord s’attacher à la paroi pour ne pas s’envoler, puis enfiler des chaussures fixées aux pédales avant de commencer à pédaler. Le CEVIS n’ayant pas de selle, Thomas Pesquet et les autres pédalent en lévitation.

Thomas Pesquet

La réalité virtuelle à la rescousse

Pour accompagner un post Instagram, publié lors de la Journée mondiale du vélo, le Français a détaillé un peu plus sa pratique. “On dit communément que le corps vieillit plus vite dans l’espace, et c’est pareil sur Terre si on ne fait pas assez d’exercice. Personnellement, j’ai tendance à préférer la course à pied, mais comme partout, l’équilibre est important et le vélo permet de varier les plaisirs”, a-t-il expliqué. Les tuyaux que vous voyez là, en plus de me donner un air lovecraftien, servent à mesurer ma consommation d’oxygène pendant l’effort (les cyclistes professionnels le savent très bien).

Pour pimenter un exercice qui devient vite ennuyeux, Thomas Pesquet devrait essayer la réalité virtuelle pendant son séjour. La société française Perform VR a été contactée par le Centre national d’études spatiales pour cette expérience. En enfilant son casque VR, le cycliste se verra sur un parcours filmé à 360°. Depuis l’ISS, il sera possible de suivre un parcours touristique à travers Paris, en passant notamment par la Tour Eiffel. Cette expérience ramènera Pesquet du plancher des vaches, qu’il ne devrait pas retrouver avant octobre.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.