Thierry Mugler défiguré à vie, un accident dramatique, les révélations.

Dans l’émission « Quotidien » (TMC) du vendredi 8 octobre 2021, Manfred Thierry Mugler a raconté l’accident de gymnastique qui l’a défiguré et la chirurgie plastique qu’il a subie pour reconstruire son visage.

Thierry Mugler

Manfred Thierry Mugler a été « muglerisé ». Chez Quotidien (TMC), à l’occasion d’une exposition et de la publication d’un livre Couturissime consacré à l’œuvre de sa carrière.

Thierry Mugler a révélé quelques secrets de sa carrière. On a notamment appris que Cardi B avait elle-même repéré et choisi l’incroyable et imposante robe qu’elle portait aux Grammys. Un modèle vintage et exceptionnel.

Thierry Mugler age

Thierry Mugler, architecte de son propre corps, a subi plusieurs accidents au cours de sa vie qui l’ont partiellement défiguré.

Le créateur de 72 ans s’est confié à Yann Barthès sur les opérations de reconstruction qui lui ont permis de montrer un nouveau visage, celui qu’il a choisi.

« Disons qu’il y a eu des moments où, après l’accident, au lieu de retourner au bloc opératoire pour retirer les broches en acier, je me suis dit : pourquoi pas ? Parce que ça a du sens. J’aime transformer et réparer les gens. C’est logique dans ma quête d’architecture », explique le designer.

Thierry Mugler jeune

Thierry Mugler a passé beaucoup de temps en salle d’opération. En 2017, il a expliqué que son corps était toujours, et perpétuellement, en construction.

« J’ai subi une reconstruction faciale après un grave accident à la salle de sport qui a complètement détruit mon visage. Mon corps est toujours en construction », confie-t-il.

Assez discret lorsqu’il parle de l’accident, le designer se rappelle à quel point son corps était « cassé » : « Il y a eu un moment où je me suis dit : mettons les choses en ordre, pour aller plus loin et plus haut ».

Depuis lors, Thierry Mugler propose des pièces vintage très tendance, ainsi que des collaborations des plus cultivées. Lady Gaga, Beyoncé, Kim Kardashian sont quelques-unes de ses muses inoubliables.

Thierry Mugler, couturissime, exposition événement à Paris.

Du 30 septembre 2021 au 24 avril 2022, l’œuvre de Thierry Mugler fera l’objet d’une rétrospective au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Intitulée « Thierry Mugler, couturissime », c’est l’exposition à ne pas manquer cet automne.

L’une des expositions parisiennes les plus attendues de la rentrée est sur le point d’ouvrir au Musée des Arts Décoratifs de Paris.

Après avoir été installé au Musée des beaux-arts de Montréal en 2018, puis à Rotterdam et à Munich, cet événement rétrospectif arrive maintenant dans la ville qui a vu naître l’un des créateurs les plus talentueux de son temps.

Du 30 septembre 2021 au 24 avril 2022, l’exposition Thierry Mugler, couturissime permettra aux visiteurs d’admirer le travail de celui qui a toujours pensé la mode comme un spectacle.

C’est l’occasion de (re)découvrir la carrière du designer. Désormais connu sous le nom de Manfred Thierry Mugler, le couturier revient sur le devant de la scène près de 20 ans après avoir tourné le dos à la mode, pour une exposition aussi excessive que ses créations.

Au programme : une revue de ses défilés de mode, de ses principaux modèles, de ses costumes de scène et de ses parfums cultes. Sans oublier les archives photographiques et vidéo, ainsi que quelque 150 costumes réalisés entre 1973 et 2000.

De ses créatures robotiques à ses nymphes habillées de bustiers en coquillages, l’ovni de la haute couture n’aura plus de secrets pour les visiteurs.

Thierry Mugler, couturissime arrive au Musée des Arts Décoratifs presque quatre ans après Christian Dior, le couturier de rêve qui a fait sensation avec 710 000 visiteurs. Nous ne pouvons que lui souhaiter le même succès.

Le début d’une longue carrière.

Thierry Mugler est né le 23 décembre 1948 à Strasbourg. Très solitaire, enfant, il passait son temps à errer dans la nature :

« Je rêvais, je lisais des livres d’images, je m’échappais dans la forêt voisine pour vivre dans une grotte comme Timur l’homme des cavernes.

J’imaginais des mondes opposés à ceux de la bonne société strasbourgeoise, dont je désespérais de sortir un jour », confiait-il dans un article de L’Express en 2013.

Thierry Mugler se lance dans la danse classique et rejoint le Ballet de l’Opéra du Rhin à l’âge de 14 ans. Après avoir pris pied dans les arts du spectacle, il s’est orienté vers le théâtre.

Il entre à l’école des Arts décoratifs de Strasbourg, avant de suivre une formation d’architecte d’intérieur. À l’âge de 21 ans, il s’émancipe et s’installe à Paris.

Rapidement reconnu pour sa garde-robe unique, il commence à créer des vêtements en 1970 avec l’ouverture de sa première boutique parisienne : Gudule.

Il a ensuite travaillé de manière indépendante pour plusieurs maisons de prêt-à-porter dans les capitales de la mode (Paris, Milan et Londres).

En 1973, Thierry Mugler présente officiellement sa première collection, Café de Paris, avec des pièces aussi sexy que coquettes. Il présentait une femme indépendante, sûre de lui, qui n’avait pas peur de s’exprimer à travers un style hyperféminin.

Cette ligne est rapidement devenue Thierry Mugler. Un changement de nom qui s’est accompagné de la création de collections pour hommes. Il a ensuite ouvert une boutique en 1978 sur la place des Victoires à Paris.

Un succès mitigé.

Ce n’est que dans les années 1980, puis dans les années 1990, que Thierry Mugler est devenu mondialement célèbre. En tant que membre invité de la Chambre Syndicale de la Haute Couture, il a produit une collection de haute couture.

Comme Jean Paul Gaultier à la même époque, ses défilés de mode sont de véritables spectacles, une passion pour l’art de la mise en scène héritée de ses années de théâtre.

Apprécié par ses modèles, il est néanmoins critiqué par la presse, qui voit dans ses créations un mélange d’exagération et de caricature.

Son style ? Anatomique : les coupes suivent les formes, les matériaux se fondent dans les corps. On lui a demandé de réaliser les costumes d’un film de Francis Ford Coppola, mais aussi les costumes de Michael Jackson pour sa tournée Dangerous, mais il a refusé. Madonna le contacte ? C’est aussi un non pour Thierry Mugler.

Thierry Mugler Parfumerie : un changement de cap qui sent bon.

En 1992, Thierry Mugler devient directeur artistique des parfums Mugler. C’est ainsi qu’est né Angel, le parfum emblématique de la maison, conçu avec ses souvenirs d’enfance : hyper-doux et très opulent, un savant mélange de praline et de patchouli.

Thierry Mugler

Le groupe Clarins a racheté la maison en 1997 avant de fermer le département haute couture en 2003, faute de budget. D’autres créateurs ont repris les collections de prêt-à-porter et d’accessoires.

Après Nicola Formichetti et David Koma, Casey Cadwallader est désormais le directeur créatif de la marque Mugler. De son côté, le designer se consacre à la photographie et à la conception de costumes.

Il continue cependant à créer des parfums pour Thierry Mugler Parfums. Alien, Aura, Angel Nova et le parfum pour homme A*Men ont été ajoutés à la gamme de la marque au fil des ans et se distinguent sur les étagères des parfumeries par leurs flacons spectaculaires.

Quel est le nouveau nom de Thierry Mugler ?

En 2014, il produit des spectacles que l’on pourrait qualifier de music-hall, sous son nouveau nom, Manfred Thierry Mugler. La performance a lieu sur scène, bien sûr, mais il ne cesse de se donner en spectacle en recourant à la musculation et à la chirurgie plastique.

En 2019, cela fait 20 ans qu’il n’a pas conçu une seule pièce. Thierry Mugler a cependant dessiné la robe de Kim Kardashian pour le Met Gala de cette année-là, et a ainsi fait un retour très attendu.


Baptiste Lecomte

Passionnée de tout ce qui ce passe dans le monde c'est avec un grand plaisir que je participe avec vous au magazine People Act comme rédacteur amateur à côté de mes différentes activités, car je suis avant tout dans le sport de haut niveau.