Le témoignage d’une famille arnaqué sur Leboncoin après avoir hypothéqué leurs bijoux.

Le couple demande réparation et espère désormais obtenir gain de cause après cette arnaque sur Leboncoin.

arnaque

Mahdjouba et Karim, parents de cinq enfants, racontent leur calvaire, résultant d’une arnaque savamment orchestrée sur Leboncoin.

Oui, vous connaissez probablement tous ce célèbre dicton qui insinue que les femmes représentent un réel danger sur la route. Pourtant, selon certaines études, la majorité des femmes préfèrent laisser le volant à leur partenaire. Pourquoi ? Nous vous expliquons tout sur cette arnaque.

arnaque bijoux

Une femme au volant, morte dans le virage ?

En tant que femme, avez-vous déjà laissé votre partenaire conduire la majorité du temps ? Qu’il s’agisse de votre voiture ou de la sienne ? Selon l’enquête nationale sur les transports et les déplacements, 67 % des personnes qui ont le permis mais ne conduisent pas sont des femmes. Cela fait beaucoup de monde !

Alors pourquoi préfèrent elles laisser leur partenaire conduire ? Pour répondre à cette question, une journaliste de nos confrères de Slate a mené une enquête approfondie en interrogeant les principales personnes concernées.

Elle s’est rapidement rendu compte que les excuses utilisées étaient souvent des arguments biaisés, plutôt des prétextes :

  • Mon petit ami adore conduire
    Je suis un monstre du volant
    C’est sa voiture

Et puis je peux faire d’autres choses quand il conduit : jouer de la musique, prendre des photos.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Leboncoin arnaque

Face à ces préjugés, rien de tel que de reprendre contact avec la réalité la plus tangible. Vous savez ce que disent les chiffres ? 75% des personnes tuées au volant sont des hommes.

De plus, 90% des conducteurs ivres impliqués dans des accidents sont également des hommes.

Cette tendance à toujours laisser le volant à son partenaire serait-elle une habitude que nous prenons et dont nous avons peur de nous défaire ?

Marie-Axelle Granié, chercheuse au laboratoire Lescot, a rapporté qu’en 2015, les hommes représentaient 82,5% des personnes suspectées d’être responsables d’accidents de la route. Selon la même chercheuse, bien conduire ne signifie pas la même chose selon le s.e.x.e.

Pour un homme, c’est maîtriser son véhicule ; pour une femme, c’est respecter les règles et donc être prudente.

Un sexisme précoce ?

Marie-Axelle Granié a réalisé une enquête sur ce sujet auprès de jeunes enfants et adolescents, âgés de 11 à 15 ans. Elle leur a posé la question suivante :

Si je vous dis homme/femme qui conduit, à quoi pensez-vous ?

Le résultat de cette étude est clair :

Tous les préjugés sont ressortis, y compris la femme devrait rester à la cuisine, et les enseignants ont été scandalisés. Sept ans avant d’apprendre à conduire, ils avaient déjà ces idées en tête, ou du moins ils les avaient entendues. Peu importe ce que vous dites, cela imprègne la société et les individus.

Les hommes et les femmes feraient bien de se débarrasser de ces préjugés sexistes

Arnaqué sur Leboncoin, un acheteur traverse la France pour se venger

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @sowspencer

Il n’a tout simplement pas accepté de se faire arnaquer. Un habitant de Tours est allé jusqu’à Scey-sur-Saône (Haute-Saône), pour se venger du vendeur qui l’avait arnaqué sur le site de petites annonces Leboncoin, comme le rapporte People Act Magazine. Ce dernier lui avait vendu un ordinateur, en avril 2020, pour la somme de 1 015 euros, mais ne l’a jamais envoyé à l’homme de Touraine qui avait pourtant bien payé.

Le vendeur a d’abord prétendu que la taille des colis était restreinte par La Poste en raison de la pandémie, selon nos confrères de L’Est Républicain. Il a ensuite expliqué que l’ordinateur était cassé et devait être réparé, mais l’acheteur s’est vite aperçu du mensonge : le matériel était à nouveau en vente sur le site internet.

Escroqué et agacé, l’acheteur qui à subit l’arnaque a décidé d’agir. Il a commencé par contacter des associations de consommateurs et des avocats. Mais finalement, il décide de se faire justice lui-même : le 25 mai, il traverse la France pour rendre visite à l’homme qui ne lui a jamais vendu son ordinateur. Il voulait trouver une solution à l’amiable, explique son avocat, Me Glaive, interrogé par le journal local.

Mais ce n’est pas ainsi que l’affaire s’est terminée avec cette arnaque. 500 kilomètres plus loin, lorsqu’il est arrivé dans le village de 200 habitants de son escroc, il n’a eu aucun mal à trouver son domicile. En cassant une tuile, il est entré dans la maison du vendeur et a trouvé l’ordinateur tant espéré en excellent état et l’a emporté. Mais ce n’est pas tout, il est également soupçonné d’avoir pris une tablette numérique et un chéquier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Stop Arnaque (@stop_arnaque)

L’histoire s’est terminée au commissariat : les deux hommes ont porté plainte l’un contre l’autre. L’un pour cambriolage, l’autre pour escroquerie. Ce dernier n’en est pas à son coup d’essai, selon le procureur, qui a reconnu l’intention malhonnête du Haut-Saônois, déjà condamné à deux reprises pour escroquerie et arnaque.

Dans cette affaire, il a été condamné à trois mois de prison ferme et devra verser 149 euros à sa victime. L’acheteur vengeur a été invité à ne pas se faire justice lui-même. Il a également été condamné à quatre mois de prison avec sursis.

arnaque

Leboncoin peut être un excellent endroit pour trouver de bonnes affaires, mais il faut être extrêmement prudent avec les arnaques. En décembre dernier, un utilisateur du site a tenté de vendre sa voiture sur la plateforme.

Après avoir envoyé la carte grise à un acheteur très intéressé afin qu’il fasse les démarches nécessaires auprès de son assurance, il a retrouvé sa voiture mise en vente par son acheteur potentiel, qui ne l’a jamais payée. L’escroc a mis en vente cinq fois la voiture à des internautes pressés de faire une bonne affaire et a ainsi empoché 60 000 euros à cinq reprises, rapporte TF1.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.