Tatiana Silva dévoile la signification de son célèbre geste avec les mains en fin de météo.

C’est son rituel depuis qu’elle présente la météo. A la fin de chaque bulletin, c’est une attention aux téléspectateurs que Tatiana Silva n’oublie jamais. Après avoir annoncé les averses et les températures, l’animatrice conclut toujours par sa phrase préférée « et surtout, prenez soin de vous », accompagnée d’un geste de la main. Invitée du podcast Femmes de télé, la jeune femme a révélé le sens de ce mouvement.

Tatiana Silva

A la fin de chaque bulletin météo, Tatiana Silva termine son bulletin par un message adressé aux téléspectateurs « Et surtout, prenez soin de vous » accompagné d’un geste.

Dans une interview pour Femmes de télé, la présentatrice Tatiana Silva a révélé le sens de cette petite astuce.

Tatiana Silva meteo

Quelle est notre météo intérieure ?

C’est sa marque de fabrique et Tatiana Silva a expliqué que ce geste était très important pour elle : Ça me caractérise. Elle détaille : Nous vivons aujourd’hui dans un rouleau compresseur puisque nous travaillons et avons des obligations de diverses natures. Nous oublions de faire le point sur ce que nous sommes et ce que nous ressentons.

Pour utiliser une métaphore, nous devons nous poser la question quelle est notre météo intérieure ?. À travers cette petite phrase en apparence anodine, elle espère faire passer un message fort aux téléspectateurs :

Cela peut paraître assez trivial, mais je vois beaucoup de gens autour de moi qui ont eu des moments difficiles parce qu’ils n’avaient pas regardé comment ils se sentaient. Ils n’ont pas fait attention à eux. Il faut se demander qu’est-ce que tu veux faire, comment tu te sens aujourd’hui.

C’est une extension de moi

Tatiana Silva poursuit : C’est une sorte de mini-introspection. Vous devez prendre soin de vous. Vous avez envie de prendre un cours de poterie depuis des mois et vous ne le faites pas ? Allez-y et faites-le maintenant.

Le temps passe vite et plus vite qu’on ne le pense, parfois on s’enlise dans des problèmes de santé, on s’enlise dans d’autres soucis familiaux. Je pense que c’est triste, il faut penser à soi.

Tatiana Silva met un point d’honneur à ne jamais oublier cette attention à l’antenne : C’est ma marque de fabrique et j’y tiens. Ce n’est pas juste dire ‘bonsoir’, je le dis vraiment à cœur joie. Pourquoi est-ce que je mets mes mains ?

C’est vraiment pour appuyer le fait que je vous renvoie ça. Les gens pensent que je suis défoncée, ça me fait rire ! Ça ne me dérange pas du tout, on est chacun comme on est. C’est ma contribution au même titre que de donner le temps, la température, les précipitations. C’est une extension de moi.

Retour sur sa carrière

Lors de cet entretien confessionnel, Tatiana Silva a avoué qu’elle a longtemps ressenti le syndrome de l’imposteur. Se sentir légitime dans ce métier était compliqué pour elle : C’est un sentiment qui existe depuis longtemps. C’est un métier compliqué et je n’ai pas un parcours classique. Je n’ai pas fait d’études de journalisme ou de sciences politiques. J’ai pu me sentir illégitime, mais cela s’est calmé quand j’ai rejoint TF1, explique-t-elle.

Femmes de télé, le podcast qui donne la parole à celles qui brillent sur le petit écran.

Cette interview est à retrouver dans son intégralité dans Femmes de télé, une conversation avec des personnalités féminines de l’antenne. Dans un monde encore très masculin, elles ont réussi à se faire une place. Et elles nous disent comment.

Parmi les invitées de cette série, on retrouve également Sophie Davant, Élise Lucet, Alexia Laroche-Joubert, Iris Mittenaere, Marie-Sophie Lacarrau et Sophie Ferjani. Le huitième épisode, avec Tatiana Silva, est disponible depuis mercredi 1er décembre sur toutes les plateformes de podcast (Spotify, Deezer, Apple Podcast).

« Il a mis sa main. »

A 34 ans, Tatiana Silva a la carrière de ses rêves. Star du petit écran grâce à son rôle de présentatrice mais aussi d’actrice, la jolie brune est en train de s’épanouir. Pour en arriver là, elle a parcouru un long chemin, notamment grâce aux concours de beauté. En 2004, elle a même été élue Miss Belgique, à seulement 19 ans.

Avec ce titre en poche, l’ex de Stromae a tenté de remporter les couronnes de Miss Monde 2005 et de Miss Univers 2006, où elle a fait le show dans un bikini léopard très sexy. Malheureusement, Tatiana Silva n’a jamais réussi à entrer dans le Top 15 de ces concours.

Mais devenir Miss Belgique lui a donné l’occasion de réaliser de grandes choses à un moment de sa vie qui n’était pas si facile à gérer. C’était une année merveilleuse parce que je voyageais, j’étais invitée à des réceptions, une vie de princesse. Et à minuit, le carrosse changeait et le matin vous deviez payer vos factures, votre loyer etc. C’était une année particulière pour moi, s’est-elle souvenue lors du podcast Femmes de télé pour People Act Magazine.

Cependant, Tatiana Silva ne garde pas que de bons souvenirs de son passé de reine de beauté, confiant qu’elle a dû faire face aux gestes déplacés d’hommes qui l’objectivaient. Le flirt, les avances, ce sont des choses que je connaissais mais cela faisait tellement partie de la vie normale. Je n’en suis pas sortie traumatisée, a-t-elle déclaré.

Tatiana Silva

La jolie brune Tatiana Silva se souvient d’un épisode en particulier. Un jour, un homme s’est montré un peu trop insistant. Il a posé sa main sur le bas de mon dos, au niveau de mes fesses. J’ai dû remettre sa main plus haut et j’étais mal à l’aise car sa femme était de l’autre côté, rapporte-t-elle.

Tatiana Silva poursuit : Vous êtes belle, j’aimerais beaucoup dîner avec vous. J’ai alors dit ‘à votre femme, ce n’est pas très gentil monsieur’. C’est ce moment où vous devez presque vous excuser d’être là, pour ne pas mettre la dame mal à l’aise car le commentaire du monsieur est complètement inapproprié. Vous jonglez avec ça. C’est un travail d’équilibriste.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.