Smic, Livret A, remise à la pompe : les nouvelles mesures qui vont faire du bien au portefeuille à partir du 1er août 2022.

L'inflation et la guerre entre la Russie et l'Ukraine ont mis à mal l'économie française en 2022. Résultat, de plus en plus de ménages peinent à garder la tête hors de l'eau et voient leur compte en banque tomber dans le rouge dès le 10 du mois. Le mercredi 27 juillet 2022, Le Progrès a annoncé que plusieurs mesures entreraient en vigueur le 1er août, pour tenter de soulager ces ménages en difficulté financière.

Ton Mag annonce que plusieurs mesures seront mises en place pour les Français à partir du 1er août. Parmi elles : la revalorisation du livret A et l’extension de la décote à la pompe.

Pour ce faire, le livret A et le Smic (mensuel et horaire) seront augmentés, la remise à la pompe sera prolongée et les prestations sociales (retraites, aides au logement, RSA, prime d’activité, etc.) seront également revalorisées. L’ensemble de ces mesures pourrait constituer un véritable coup de pouce pour de nombreuses familles à la veille de la rentrée scolaire afin de lutter contre l’inflation galopante.

inflation smic

Augmentation des prestations sociales et du salaire minimum

Selon les informations du Progrès, le taux d’intérêt du livret A passera à 2 % à partir du 1er août 2022. Une réévaluation, demandée par la Banque de France, qui fait suite à une baisse historique de son taux à 0,5% entre 2019 et 2021.

Nos confrères soulignent toutefois que cette seule hausse ne suffira pas à compenser l’inflation, qui a atteint 5,8% en juin 2022. Comme pour le Smic, le salaire mensuel de base sera également augmenté de 2%. Il passera ainsi de 1 302,64 euros à 1 329,06 euros nets par mois (soit de 8,58 euros à 8,76 euros de l’heure).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Defoes Lifestyle (@defoeslifestyle)

Si la hausse n’est que de quelques dizaines d’euros, les automobilistes pourront bénéficier d’un répit supplémentaire. Selon Le Progrès, la remise de 18 centimes à la pompe sera suspendue pendant deux mois. Par ailleurs, Total a décidé de baisser ses prix de 20 centimes du 1er septembre au 31 octobre, puis de 10 centimes du 1er novembre au 31 décembre, ajoutent nos confrères.

Enfin, l’Assemblée nationale a déjà voté l’augmentation de 4% d’un certain nombre de prestations sociales. Les bénéficiaires d’une pension de retraite, d’une aide au logement, d’une allocation ou du RSA verront donc le montant viré chaque mois sur leur compte bancaire augmenter légèrement. De quoi panser, au moins un peu, la plaie encore béante de l’inflation.

Salaires et inflation : quelles augmentations sont prévues par les entreprises pour l’année 2022 ?

L’inflation est un facteur important dans la vie quotidienne des Français. Beaucoup se désespèrent du prix des produits de première nécessité, de l’essence et des transports, mais aussi du montant de leurs salaires, qui n’augmentent pas. Faire face au coût de la vie n’est pas toujours facile et, afin d’apporter des réponses, Mercer, le cabinet de conseil en ressources humaines, a publié une enquête le lundi 25 juillet 2022.

Comme le rapporte Capital, cette étude révèle que de nombreuses entreprises prennent en compte cette inflation et souhaitent augmenter les salaires de leurs employés de 2,8% (taux médian). Une initiative bien plus importante que les années précédentes. Les médias ont rapporté que le taux médian d’augmentation était de 1,41% en 2021, 2% en 2020 et 2,2% en 2019.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Allan Barte (@allanbarte)

Selon le rapport Mercer, cette revalorisation s’explique en partie par le contexte économique de reprise de l’activité post Covid-19 après deux années de gel partiel ou total des salaires ainsi que par une inflation plus soutenue, peut-on lire.

Le taux prévisionnel reste bien inférieur à l’inflation, puisque la hausse des prix à la consommation devrait atteindre 5,5% sur l’ensemble de l’année 2022, est-il également précisé.

Quelles professions bénéficieront de l’augmentation de salaire ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Super (@supermedia.off)

Cette augmentation de salaire, qui vient après celle des retraites, est très attendue et, pour aider les Français à y voir plus clair, Mercer a réalisé un tableau analysant la hausse en fonction du statut et du niveau de responsabilité des salariés.

D’une manière générale, pour les cadres et cadres supérieurs, les managers, les cadres commerciaux et non commerciaux, les non-cadres/employés et les ouvriers, tous les salariés devraient avoir droit à un niveau d’argumentation similaire, soit entre 2,5% et 2,8%.

Le média Capital explique que, pour les salaires les plus bas, les entreprises vont privilégier les augmentations générales, avec des augmentations individuelles pour les salariés qui ne bénéficient pas de revalorisations générales.

inflation

Ce sont des avantages qui devraient être mis en place, notamment l’attribution d’un treizième mois, l’augmentation des tickets restaurant et le versement de primes fixes.

Parmi les avantages accordés, il y aurait également un renforcement de l’égalité hommes-femmes, une meilleure organisation du travail, une prime individuelle exceptionnelle et l’instauration d’une participation de l’employeur à la retraite complémentaire. Ces initiatives aideront-elles les Français ?