Style: «Yvonne&Georgette», chinez vintage en un clic

La friperie virtuelle Yvonne & Georgette nous invite dans son vestiaire
par Mathilde Dandeu

 

Nadège ou Nadou pour les intimes, petit bout de femme souriante et inclassable à l’allure vintage. Fashionista, fan des sixties, Nadou a créé son e-shop « Yvonne et Georgette » dédié à sa passion, l’univers vintage.

 

 

Depuis quelques années, l’idée de créer une marque trottait dans la tête de Nadou. «  J’ai compris que j’adorais ça quand je vivais à Brighton en Angleterre ». Une ville remplie de fripes où Nadou passait ses journées à chiner, notamment côté « BeyondRetro ». De ce voyage, la jeune femme a ramené des cartons entiers de vêtements inédits. « Dès que je suis à l’étranger, je ramène des tas de pièces. » Progressivement, elle se constitue un joli petit stock. Un jour, un ami lui suggère de partager sa passion pour le vintage avec d’autres personnes en créant un site; « j’ai foncé », explique-t-elle.

 

Se battre pour sa passion

Nadège passe alors des nuits entières à monter son propre site, « quand on est ni développeur, ni graphiste, ni webmaster, forcément c’est une galère ! » Aujourd’hui, le site existe depuis deux ans, un début compliqué où Nadège a parfois voulu jeter l’éponge et tout abandonner… mais à force de persévérance, la jeune femme prend confiance. La collection plaît et les commandes se multiplient. Aujourd’hui, l’experte réalise à quel point il est gratifiant de faire ce que l’on aime en partageant sa passion.
Modeste, Nadou n’envisage pas son entreprise comme la création d’une marque au sens propre. «  Je ne sais pas si je peux parler de marque car je ne réalise pas une création de AàZ. Je chine des pièces vintage, puis j’en customise quelques-unes »; « Yvonne&Georgette » désigne une griffe, un label, un prête-nom, afin de partager nombre de coups de cœur et proposer des customisations vendues en ligne.

 

 

Pour se faire connaître, le combat n’a pas été de tout repos ! « J’ai appris sur le tas, il faut un site bien « construit »,  dès le départ ». Une partie technique assez délicate. Ensuite Nadou s’est tournée vers les réseaux sociaux. Son petit fétiche Instagram, « les photos parlent mieux qu’un long discours ». La jeune femme bénéficie également de l’éloge de certains blogs et forums qui lui ont permis d’avoir une certaine visibilité. « C’est le bouche-à-oreille 2.0 qui, à mon sens, reste la meilleure pub possible ». Selon Nadou, l’idéal est de bosser en partenariat avec des blogueuses, « mais le côté commercial me gêne, j’ai l’impression d’acheter un avis ». Nadège aimerait plutôt développer un aspect blog sur son site. Seule à tout faire, elle doute; «je ne sais pas si je parviendrais à une régularité des publications car ma charge actuelle de travail me demande énormément de temps. J’ai peu de moments libres pour écrire ».

 

Une collection printemps 2017 qui nous correspond

Nadou choisit les vêtements au feeling et n’aime pas les tendances à suivre. Elle avoue qu’inconsciemment elle est influencée par les collections qui sortent chaque saison.  En parallèle du site, elle participe à des salons special vintage, «  ce qui demande une préparation en amont. » Ses prochains salons se dérouleront au printemps; la jeune femme commence à préparer des blouses aux imprimés colorés: robes, jupes courtes. Nadou développe, par ailleurs,  ses nouvelles customisations. « Je me fais plaisir toute l’année avec les imprimés mais en période estivale c’est encore mieux ! » Quant aux tendances printemps-été 2017, la fashionista conseille, en priorité, de se faire plaisir avec ce que l’on aime porter.

 

 

«  Porter tout ce que l’on aime ! » Nadou dévoile quelques lignes à suivre: «  (…) Je pense sans hésiter que vous pouvez vous lâcher sur les couleurs flashy, le rose, le jaune en particulier. À mon grand bonheur, le revival 80s est toujours là, voire même omniprésent ! Il faut oser porter des coupes qui changent, des formes surdimensionnées: les épaulettes, les imprimés qui piquent les yeux ! Personnellement, je trouve que les imprimés bling bling des années 80, les versions 70s ou les imprimés arty sont portables toute l’année sans modération ». Nadou prêche en faveur des imprimés à fleurs et conseille les gros motifs — à porter avec une note Rock. «Robe à fleurs + Perfecto cuir + DrMartens = X-Factor version 2017 ». Ne pas oublier son short coupé Levi’s, ultra-confortable et passe partout. À noter qu’une combishort ou un Denim fait toujours son petit effet.

 

 

Icône mode 2017 ? « Kim K !… Naannn… j’déconne (sourire) ! Je pense forcément à Iris Apfel qui porte ce qu’elle veut. Cela prouve, lorsqu’on porte ce que l’on aime, qu’on le porte bien ! Après je préfère me promener sur les comptes Instagram de personnes « normales » car on y trouve des super looks ! »

 

Propos recueillis par Mathilde Dandeu © PAM 2017

 

En savoir + sur la friperie
Yvonne&Georgette
Visiter la boutique en ligne
Facebook
Instagram 

 

 Sur le même thème:
Lot 700 Levi’s 2015 : Jeans, « Vintage is back »
5 bonnes raisons de… Chiner chez Caprice, la friperie «So Chic» (Riviera)

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

SPACE: Maars Atacama’s Journey

PAM sur Twitter

PAM sur Facebook

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

TATTOO PLANET