Il gagne 4200 euros à deux par mois et provoque l’indignation en se plaignant de ne pas pouvoir payer les fournitures scolaires !

Le 28 août, la nouvelle édition de Sept à Huit sur TF1 était consacrée à la rentrée des classes et avait pour thème principal : Rentrée des classes, comment payer moins cher ?. Pour les besoins de l'émission, l'équipe de tournage a suivi Erika, une mère de trois enfants, lors de ses achats de rentrée scolaire. La maman s'est fixé un budget de 600 euros au total, soit 200 euros par enfant à ne pas dépasser !

Dans l’émission Sept à Huit, une famille a provoqué l’indignation du public en expliquant qu’elle avait du mal à payer les fournitures de rentrée scolaire de ses enfants alors qu’elle gagne plus de 4 000 euros par mois.

Cependant, tout ne se passe pas comme prévu puisque la jeune femme se laisse tenter par les offres spéciales sur les stylos et autres accessoires scolaires, ce qui double finalement la facture prévue. C’est alors que l’émission lui fait remarquer que la famille n’est pas éligible à l’allocation de rentrée scolaire, qui a été augmentée cette année. Cette dernière est réservée à 3 millions de foyers parmi les plus modestes de France.

SEPT À HUIT : UN SUJET SUR LE POUVOIR D’ACHAT SCANDALISE LES TÉLÉSPECTATEURS

fournitures scolaires

Le caméraman se rend ensuite auprès d’Erika qui se confie sur la difficulté de sa situation. La jeune maman explique qu’elle a été durement touchée par l’inflation. Elle est responsable marketing dans une PME et est mariée au directeur d’une chaîne de restauration rapide. Le couple gagne 4 200 euros nets par mois.

Et pourtant, leur compte en banque a plongé dans le rouge à plusieurs reprises cette année atteste la voix off de Sept à Huit. Cela explique pourquoi Erika a décidé de porter une attention particulière à son budget de fournitures scolaires. Pour faire des économies, la maman a même demandé à ses enfants de réutiliser certaines affaires de l’année dernière.

Les téléspectateurs de TF1 ont été choqués que la famille présentée dans l’émission gagne au total plus de 4 000 euros par mois. Ils ont estimé que de nombreuses familles avec un budget mensuel plus faible auraient mérité la même visibilité dans l’émission Sept à huit.

Les caméras de Sept à Huit suivent ensuite Erika chez elle et rapportent que sa famille de trois enfants a été durement touchée par l’inflation. Elle est responsable marketing dans une PME, son mari dirige un fast-food, ils gagnent tous les deux 4200 euros nets chaque mois. Et pourtant, leur compte en banque a plongé dans le rouge à plusieurs reprises cette année, indique la voix off de Sept à Huit.

Sept à Huit

Cela explique pourquoi cette année, Erika a décidé d’économiser sur les fournitures de la rentrée scolaire, et demande à ses enfants de réutiliser les objets de l’année dernière. Choqués par cette situation, les téléspectateurs de TF1 s’étonnent qu’en gagnant plus de 4 000 euros nets par mois, cette famille ait du mal à joindre les deux bouts.

Ils reprochent à Sept à Huit de ne pas vraiment montrer les personnes en grande difficulté, c’est-à-dire celles qui gagnent moins de 4200 euros nets par mois. Certains critiquent ce couple tandis que d’autres constatent qu’ils font partie de la classe moyenne en France, celle qui gagne trop pour bénéficier d’allocations mais pas assez pour résister à l’inflation.