Saïd Bogota l’acteur de Pattaya condamné à la peine maximale, les raisons.

Mardi 21 septembre, l’acteur Saïd Bogota a été condamné par la Cour d’assises des mineurs de l’Essonne pour avoir enlevé, séquestré et tenté de tuer un adolescent de 17 ans qui était le nouveau petit ami de son ex-compagne.

Saïd Bogota

Ce mardi 21 septembre, Saïd Bogota a été condamné à 16 ans de prison par la cour d’assises des mineurs de l’Essonne pour avoir enlevé, séquestré et tenté de tuer un adolescent de 17 ans.

Saïd Bogota condamné pour meurtre, quel est le mobile ? Une jalousie amoureuse de la part de Saïd Bogota. Dans cette histoire, deux autres complices ayant participé activement aux faits ont été condamnés à 10 et 13 ans de prison, et un mineur accusé de complicité d’enlèvement, séquestration et tentative de meurtre a été acquitté.

L’acteur Saïd Bogota est notamment connu pour ses rôles dans Taxi 5 et Pattaya.

Saïd Bogota 2021

Le 17 décembre 2018, Saïd Bogota est arrêté par la gendarmerie de l’Essonne, puis mis en examen deux jours plus tard pour enlèvement, séquestration et tentative d’homicide sur un jeune homme de 17 ans. La victime, un jeune homme apprenti mécanicien, a été enlevée en décembre 2018.

Il a ensuite été retenu dans une cave d’immeuble où Saïd Bogota et ses deux complices lui ont fait subir de nombreux sévices, notamment en le forçant prétendument à boire de l’acide chlorhydrique et en lui jetant du gaz lacrymogène au visage. Inquiétés par un voisin surpris par le bruit, les ravisseurs l’ont ensuite emmené dans un champ isolé. Il a alors été rendu aveugle et avait des difficultés à respirer.

Saïd Bogota prison

Volonté de tuer.

Les ravisseurs ont continué à le molester, allant « crescendo » dans la violence, a rappelé le procureur de la République qui avait requis 15 à 17 ans de prison contre le comédien reconnu comme le commanditaire de ce crime.

L’adolescent a reçu deux tirs de flashball à bout portant à la tête avant que Saïd Bogota, de son propre aveu, ne le frappe avec un crochet de remorquage au crâne.

La victime a ensuite été aspergée d’essence et incendiée. Mais selon son témoignage, il aura bien entendu Saïd Bogota s’affoler :

« Maintenant qu’il a vu ma tête, il faut en finir ». De son côté, selon les informations du Figaro, l’acteur a avoué avoir voulu tuer l’adolescent lors de sa fuite mais deux jours plus tard, il est revenu sur cet aveu. La justice a tranché.

« J’étais en colère » : jugé pour tentative de meurtre, Saïd Bogota donne sa version des faits.

Jugé depuis le début de la semaine devant la cour d’assises des mineurs d’Evry, Saïd Bogota est accusé d’avoir enlevé, séquestré et tenté de tuer le compagnon de son ancienne compagne. Vendredi 17 décembre 2021, l’acteur révélé dans le film Pattaya, a avoué des violences mais sans vouloir tuer. Des demi-aveux révélés par Le Figaro.

Originaire de Seine-Saint-Denis, Saïd Bogota est repéré en 2012 dans le film de Franck Gastambide Les Kaira.

Fidèle au réalisateur, il tourne en 2016 dans Pattaya puis, deux ans plus tard, dans Taxi 5. Un long métrage pour lequel il est la doublure d’Anouar Toubali.

Seulement voilà, le 17 décembre 2018, Saïd Bogota est arrêté par la gendarmerie de l’Essonne, puis mis en examen deux jours plus tard pour enlèvement, séquestration et tentative d’homicide sur un jeune homme de 17 ans.

Une victime à qui Saïd Bogota, commanditaire présumé de l’opération, reproche d’avoir volé son ex-compagne. Avec des complices, Saïd Bogota l’aurait alors emmené dans une cave où ils l’auraient forcé à boire de l’acide chlorhydrique.

Ses agresseurs lui auraient ensuite tiré une balle dans la tête avec des flashballs, puis bombardé de gaz lacrymogène, frappé avec une clé à molette avant de l’asperger d’essence et d’y mettre le feu. Des faits dans une affaire de jalousie amoureuse, pour laquelle Saïd Bogota comparaît devant le tribunal depuis le lundi 13 septembre 2021.

« Oui, c’est moi ».

Jugé pour ces crimes devant la cour d’assises des mineurs d’Evry, Saïd Bogota a avoué des violences vendredi 17 septembre. L’acteur a ainsi reconnu avoir jeté le liquide corrosif et toxique au visage de la victime.

Quant à l’intention de brûler l’adolescent de 17 ans : « Franchement, je ne me souviens plus alors, que des dates ». Avant d’avouer : « Oui, c’est moi ». Déclarations relayées par le média Le Figaro.

Saïd Bogota avait-il l’intention de tuer sa victime ? Si mercredi 15 septembre 2021, l’accusé a reconnu avoir voulu, sous le coup de la colère, tuer le jeune homme, deux jours plus tard, il est revenu sur ces propos en assurant que « pas forcément voulu en finir ».

« J’étais en colère, encore aveuglé par l’amour », a-t-il déclaré à la barre. Des confessions dans lesquelles Saïd Bogota assume toutes les responsabilités. « Je veux tout prendre sur moi », a déclaré l’ami de Franck Gastambide. Le verdict est attendu mardi 22 septembre 2021.


Antoine Berrot

Ancien bordelais exilé à Marseille, je suis fasciné par l'univers du sport et des séries TV, surtout celle de Netflix France. Pigiste et rédacteur pour plusieurs magazines peoples, Antoine est de nature curieux et il adore partager son point de vue sur tous les sujets médiatiques.