Un homme vivant du RSA est soupçonné d’une arnaque colossale, découvrez là !

Cet homme, soupçonné d’escroquerie au RSA, s’est fait avoir par son mode de vie, une histoire complètement folle.

Ce mardi 17 mai, un habitant du Haut-Doubs, a été arrêté par les gendarmes. En effet, il était piégé par son mode de vie. Le bénéficiaire du RSA, habitué des réseaux sociaux, faisait étalage de ses vêtements de marque, de ses bijoux et de ses voitures de luxe.

fraude RSA

Après un premier signalement, une enquête a été ouverte. Les enquêteurs soupçonnent le suspect d’avoir réalisé plusieurs millions d’euros de bénéfices sans les déclarer à l’administration fiscale.

A la tête de deux sociétés immobilières

Le suspect au RSA serait propriétaire de deux sociétés immobilières.

Depuis 2020, il achète des maisons dans le Doubs, les rénove et les revend ensuite à un meilleur prix.

Si cela n’est pas interdit, il est obligatoire de les déclarer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @yellow_education

Et dans son cas, les bénéfices n’apparaissent nulle part sur ses déclarations de revenus. Les gendarmes n’ont pas non plus trouvé de bilan des sociétés de l’homme. C’est pourquoi ils ont décidé de l’arrêter.

Une Lamborghini et une Mercedes saisies

En regardant de plus près, les gendarmes ont découvert le subterfuge. En effet, au domicile de l’homme, ils ont découvert de nombreux objets de luxe. Ils ont saisi une Lamborghini neuve d’une valeur de 265 000 euros et une Mercedes C65 d’une valeur de 50 000 euros.

Mais aussi des papiers pour une commande d’une Ferrari.

Mais ce n’est pas tout, le suspect au RSA avait également des montres, des bijoux et des vêtements de marque d’une valeur totale de 50 000 euros.

L’enquête se poursuit pour déterminer le nombre de ventes immobilières, les conditions de rénovation des logements, les conditions de transactions et aussi pour évaluer l’ampleur des dégâts.

Le suspect est en garde à vue et conteste frontalement les faits. Sa compagne a également été entendue par les enquêteurs. Mais au vu des éléments dont dispose la police, il sera difficile pour le couple de nier plus longtemps. Affaire à suivre.

Une escroquerie au RSA bien connue des enquêteurs.

Fraude : Ce ne serait pas la première fois qu’une infraction de ce type serait commise. En effet, la CAF a déjà été victime de nombreuses fraudes par le passé.

Selon la Caisse, le nombre de dossiers frauduleux est de plus en plus élevé : Le nombre de dossiers frauduleux a été multiplié par trois en huit ans, non pas parce qu’il y a plus de contrôleurs, mais parce que nous sommes de plus en plus efficaces.

RSA

On se souvient tous de cette famille qui roulait en Ferrari et qui touchait le RSA. Pour rappel, ce type de fraude est puni par la loi. Jusqu’à 5 ans de prison. Mieux vaut donc éviter de le faire.