Voici a quel âge votre cerveau commence à faiblir selon la science !

L’âge du cerveau est une question qui préoccupe la science depuis de nombreuses années. Et plus précisément, comment le cerveau traverse le processus de vieillissement. Nos confrères du journal Ouest-France ont mis en lumière plusieurs arguments scientifiques sur cette question. Notamment les travaux d’une équipe de chercheurs allemands, publiés le 26 février 2022 dans la revue scientifique Nature Human Behaviour.

cerveau

Des études scientifiques suggèrent que le cerveau ne commence pas à décliner après l’âge de 25 ans mais bien plus tard. Découvrez à quel âge et les arguments qui sous-tendent cette évolution scientifique encourageante.

En effet, l’université de Heidelberg, en Allemagne, a mené ses recherches en prenant en compte plus d’un million de personnes. Et les résultats montrent que l’âge du cerveau, le vieillissement du cerveau, ne diminue pas à partir de 25 ans.

Mais plutôt à partir de 60 ans. People Act Magazine vous donne les détails des résultats de cette recherche. Et nous rapportons également le point de vue de Thomas Boraud, directeur de l’Institut des maladies neurodégénératives de l’Université de Bordeaux, également mis en avant dans les colonnes de nos confrères.

cerveau age

L’âge auquel on observe le déclin du cerveau recule

A l’écoute des idées sur le sujet, il est possible de constater que la majorité d’entre nous pense que plus on vieillit, moins on est capable d’utiliser ses capacités cérébrales de manière optimale. Et c’est un fait que plus nous vieillissons, plus notre cerveau devient lent. Néanmoins, il était autrefois communément admis que l’âge du déclin cérébral était fixé à 25 ans.

Après cela, une lente décélération s’opère. Mais les résultats de la recherche de ce groupe de chercheurs allemands viennent de remettre en cause ces idées. Selon eux, et les recherches qu’ils ont menées, notre capacité de réflexion ne serait pas moins aiguisée avant l’âge de 60 ans. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, leurs arguments font mouche. Surprenants, car nous avons tous constaté que nous perdons notre capacité à réfléchir rapidement en vieillissant.

Le cerveau, un vrai mystère

Cette recherche, qualifiée d’encourageante dans les colonnes du quotidien anglais The Guardian, s’intéresse de plus près aux temps de réaction du cerveau.

C’est un paramètre essentiel pour déterminer notre âge et donc notre vigilance. Après l’âge de 25 ans, nous prenons des décisions moins rapidement.

Mais les résultats des recherches de l’université allemande suggèrent que ce n’est pas parce que les capacités du cerveau diminuent. L’âge du cerveau est finalement imputable à d’autres facteurs. Tout d’abord, cela remet en question la pensée actuelle sur cette question.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Baptiste 🧠 (@baptiste_nut)

Ensuite, l’étude porte également sur un panel étonnamment large de participants. En effet, 1 185 882 volontaires, âgés de 10 à 80 ans, ont pris part à l’étude via un questionnaire en ligne.

Notre découverte est encourageante, car nos résultats montrent que les niveaux moyens du temps de réaction de notre cerveau dans des contextes qui exigent des décisions rapides et contraintes ne diminuent pas jusqu’à une période relativement tardive de la vie, a déclaré le Dr Mischa von Krause, de l’Institut de psychologie de l’Université de Heidelberg, auteur principal de l’étude, dans le Guardian. Et People Act Magazine vous l’accordera, cette idée est assez nouvelle.

Si le temps de réaction semble effectivement diminuer à partir de 20 ans, l’âge du cerveau ne commence réellement à décliner qu’à partir de 60 ans. L’écart observé à partir de 25 ans ne serait alors que le reflet d’une analyse plus prudente. Une prudence qui dénote finalement une forme de maturité. Ce qui balaie l’idée que ce ralentissement est dû à une perte de vitesse des capacités mentales.

Des applications concrètes aux maladies dégénératives

L’âge du cerveau, le vieillissement de cet organe, ne change pas avant 60 ans. C’est alors qu’il commence à décliner. Et People Act Magazine ne cache pas que ces recherches pourront soulager plusieurs domaines scientifiques. En particulier, la recherche sur la maladie d’Alzheimer, la démence et la maladie de Parkinson.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Baptiste 🧠 (@baptiste_nut)

Bref, toutes les maladies neurodégénératives. Toujours dans les colonnes de Ouest-France, Thomas Boraud indique que cette étude est particulièrement intéressante pour prévenir les risques liés à ces maladies. Mais aussi que les méthodes utilisées pour afficher de tels résultats sont innovantes. Puisqu’il s’agit d’une recherche participative.

cerveau

En conclusion, les résultats des recherches de cette équipe de scientifiques allemands auront un impact mondial. Et la principale nouveauté est qu’il ne faut plus considérer que l’âge de notre cerveau décline après 25 ans. Mais après l’âge de 60 ans. D’admettre enfin que l’allongement du temps de réaction est réel. Mais qu’il n’est pas synonyme de perte de capacité mentale.


Sacha Fernandes

Depuis l'enfance, je suis passionnée par l'écriture et le yoga et je suis très curieux de nature surtout quand il s'agit d'actualité et de presse, je m'intéresse à tous les domaines ! J'aime aussi les nouvelles technologies et la création de sites internet, ainsi que le SEO qui me passionne, une vraie révélation pour moi il y a plus de 10 ans.