Qui pourra vraiment profiter de la retraite à 1000 euros minimum !

Les plus pauvres percevront bientôt 1 000 euros par mois pour vivre. La promesse du président de la République sera-t-elle tenue ? Elle est en tout cas prévue dans le projet de réforme des retraites 2019/2020. A l’heure actuelle, plus de 4,8 millions de retraités perçoivent le minimum contributif fixé à 980 euros par mois. Leur pension passerait ainsi à 1 000 euros, tout comme les quelque 1 million d’agriculteurs retraités touchant seulement 900 euros mensuels.

Les moins aisés seront-ils avantagés par la réforme des retraites ? Emmanuel Macron l’avait promis. Les pensions seront élevées à minimum 1 000 euros. Qui sont celles et ceux qui pourront en bénéficier ?

D’après la majorité gouvernementale, ce montant pourrait ensuite être revu à la hausse. C’est un plancher de base de retraite qui va évoluer, indique en effet le député LREM de l’Isère Olivier Véran.

Objectif de l’exécutif ? Indexer cette retraite minimum sur le salaire minimum.

retraite minimum

Existe-t-il cependant des conditions ?

Retraite à 1000 euros minimum : tout le monde ne pourra pas en jouir. Pour bénéficier de ce coup de pouce financier, une carrière complète (soit l’obtention de 165 trimestres) est nécessaire. Des centaines de milliers de retraités aux carrières découpées, seront donc exclus, y compris ceux percevant le minimum vieillesse de 903 euros par mois à partir du 1er janvier 2020.

Cette somme sera-t-elle par ailleurs suffisante pour vivre décemment ? Le syndicat FO ne semble pas le croire et demande d’ailleurs un effort plus conséquent. Ce que l’on reproche aux 1000 euros c’est que bien évidemment ce n’est pas suffisant pour vivre décemment et qu’il vaudrait mieux avoir une retraite a minima de 1 400 euros, indique le secrétaire confédéral de Force ouvrière, Michel Beaugas.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Manon Lanneau (@isthismanoon)

L’opposition se questionne quant à elle sur le financement d’une telle mesure.

Retraite, Livret A… Le calendrier 2022 des revalorisations

Plusieurs prestations seront revalorisées en 2022. Certaines l’ont déjà été. Récapitulatif des dates à connaître.

Faut-il s’attendre à une hausse du pouvoir d’achat en 2022 ? L’inflation n’ayant eu de cesse de progresser en 2021, la question se pose. Et la réponse, de toute évidence, n’est guère engageante.

De nombreux économistes disent en effet craindre pour le niveau de vie des Françaises et des Français qui vont continuer à faire face à des prix à la consommation élevés. Un temps durant, au moins. Selon François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, le phénomène pourrait d’ailleurs approcher de son pic en France. Plusieurs spécialistes envisagent donc un infléchissement d’ici à la fin de l’année, indique BFMTV sur son site.

On anticipe que l’inflation reste élevée, entre 2,5% et 3%, au premier semestre 2022, mais pas forcément que ça accélère plus, estime ainsi Stéphane Colliac, économiste chez BNP Paribas, que nos confrères ont eu l’occasion d’interroger. Malheureusement, cela devrait tout de même suffire à bloquer la progression du pouvoir d’achat sur l’année entière.

Inflation 2022 : à quoi faut-il s’attendre ?

Fort heureusement, informe Mieux-Vivre-Votre-Argent, un certain nombre de prestations sociales seront bientôt revalorisées. Certaines l’ont même déjà été. De quoi permettre aux Françaises et aux Français de s’en sortir plus aisément malgré l’inflation. Plus d’informations à ce propos dans notre diaporama, que vous retrouverez en conclusion de cet article.

D’aucuns peuvent même espérer une augmentation de leurs revenus. La baisse du chômage les place en position de force. Quand vous avez des tensions sur le marché du travail et le chômage qui baisse, c’est plutôt favorable à des augmentations de salaire, explique en effet l’économiste Mathieu Plane.

1 – Les retraites ont été revalorisées en janvier

Chose promise, chose due ! Annoncée en 2021, la revalorisation des pensions de retraite de base est finalement entrée en vigueur le 1er janvier 2022.

Les pensions issues du régime de base, exception faite de celles perçues par les avocats, ont donc progressé de 1,1%. Pour les avocats, la hausse n’était que de %, rappelle Mieux-Vivre-Votre-Argent sur son site.

2 – L’Aspa a été revalorisée en janvier

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) a été revalorisée en janvier 2022. Comme les pensions de retraite issues du régime de base, son traitement a progressé de 1,1%.

retraite

3 – Le Smic a été revalorisé en janvier

Dernière augmentation notable du mois de janvier 2022 : le Smic. Le salaire minimum de croissance a progressé de 0,9% ce mois-ci, passant donc de 10,48 euros brut de l’heure à 10,57 euros brut horaire.