Voici toutes les primes que vous allez pouvoir toucher au 1er Avril 2022.

En réponse à la hausse des prix, plusieurs primes et indemnités seront augmentées au début du mois d’avril. Découvrez si vous êtes concerné.

Alors qu’Emmanuel Macron met en garde contre une éventuelle crise alimentaire sans précédent et que certains supermarchés risquent la pénurie, la CAF va réévaluer les prestations et primes pour le mois d’avril. C’est en tout cas ce qu’annonce le Dossier Familiale.

primes 2022

Les allocations (primes) augmentent à partir du 1er avril 2022

Ainsi, à partir du 1er avril, le RSA s’élèvera à 575,52 euros par mois pour une personne seule et 863,28 euros pour un couple sans enfant.

La prime d’activité sera également touchée. Bien que le calcul varie en fonction de la situation de chacun, une personne seule sans enfant pourra désormais percevoir jusqu’à 563,68 € par mois. Il s’agira d’un maximum de 845,52 € avec un enfant, de 1 014,62 € avec deux enfants, et de 225,47 € de plus pour chaque enfant supplémentaire.

Quant à l’allocation aux adultes handicapés (AAH), elle sera de 919,86 €.

Des primes pour les familles

Les allocations familiales varieront à nouveau en fonction des revenus annuels et du nombre d’enfants. Pour en connaître le détail, rendez-vous sur dossierfamiliale.com.

L’allocation de rentrée scolaire sera touchée dès le début du mois d’avril : Elle sera désormais de 376,98 € pour les enfants de 6 à 10 ans, de 397,78 € pour ceux de 11 à 14 ans et de 411,56 € pour les adolescents de 15 à 18 ans.

Enfin, la prime PEPA, ou prime Macron, peut être versée volontairement par les employeurs. Elle a été créée en 2019 après la crise des Gilets jaunes et a bénéficié à 4 millions de Français l’année dernière.

Pour bénéficier de cette prime, il faut avoir un salaire inférieur à 3,5 fois le Smic. Son versement prend fin le 31 mars 2022. Pour être exonérée de cotisations salariales, la prime Macron ne peut pas dépasser 1 000 €, sauf pour les entreprises qui ont un accord d’intéressement : elles peuvent verser la prime Macron jusqu’à 2 000 €.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Angelique DUIVON-EUGENE (@axes_rh)

Hausse du prix du carburant : Macron promet une nouvelle prime aux Français

La ville de Poissy, dans les Yvelines, a accueilli le chef de l’État pour son premier déplacement officiel en tant que candidat à l’élection présidentielle française.

allocations

Il a rencontré les habitants de cette ville dont le maire, Karl Olive, est un proche du président.

Répondant aux questions des habitants de Poissy, Emmanuel Macron a été accusé de tricherie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AUCAP (@aucap_)

Le regonflement de la prime d’inflation

Le cadre ressemblait à ceux des grands débats organisés lors de la crise des gilets jaunes. Le mouvement critiquait la hausse des prix de l’essence. Aujourd’hui, l’exécutif souhaite consacrer ses efforts à aider les prix des carburants.

Président du comité stratégique des centres E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc était l’invité de France Info le lundi 7 mars. Il a indiqué que le prix du carburant à la pompe allait augmenter d’une dizaine de centimes dans la semaine, dans la quasi-totalité des stations-service en France.

Emmanuel Macron veut compléter les aides existantes, comme la prime à l’inflation. Le montant de cette aide consistait en un chèque de 100 euros versé à 38 millions de personnes. Cette mesure devrait être étendue, mais le chef de l’État n’a pas précisé le montant ni le nombre de personnes qui en bénéficieront.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ETOILE PAIE RH 🌠 (@etoile_paie_rh)

Une nouvelle prime annoncée

L’indemnité kilométrique devrait également être augmentée, mais les contours de cette mesure restent également flous pour le moment. Le gouvernement est censé présenter un plan de résilience en ce sens la semaine prochaine. Dans tous les cas, cette aide ne sera pas versée avant les élections présidentielles.

primes

Enfin, le candidat Emmanuel Macron a également fait une promesse de campagne : s’il est réélu, il mettra en place un bon d’achat alimentaire. De quoi s’agit-il ? Cette aide, proposée lors de la convention citoyenne sur le climat, a pour but d’aider les personnes les plus pauvres en leur permettant d’acheter des produits frais et locaux.