Pierre Perret dévoile son traumatisme, les révélations 32 ans après !

87 ans et toutes ses dents ! Malgré son âge avancé, Pierre Perret semble encore avoir 20 ans. Il respire toujours la joie de vivre et est en pleine forme. Sans oublier son éternel sens de l’humour, capable de faire sourire ses fans de la première heure et les jeunes.

Pierre Perret malade

Pierre Perret est l’invité de La boîte à secrets sur France 3. L’artiste en profitera sans doute pour revenir sur l’un des moments les plus difficiles à surmonter de sa vie.

Pourtant, l’artiste Pierre Perret n’a connu que des moments heureux dans sa vie. En 1995, il perd sa fille à l’âge de 32 ans. Une tragédie qui a été surmontée au sein de la famille mais qui ne peut être oubliée. Même 26 ans plus tard, l’homme de 87 ans ne peut effacer ce souvenir douloureux de sa mémoire, comme il le confiait à Alessandra Sublet en 2013, comme le notent nos confrères de Voici.

Pierre Perret décès

“C’est la pire chose qui puisse arriver dans la vie de quelqu’un dit Pierre Perret et c’est tellement omniprésent quand quelque chose comme ça arrive, qu’on n’a pas envie d’en parler”, disait-il, très ému. Et quand on voit à quel point sa fille lui manque, on peut penser que le sujet sera à nouveau abordé dans l’émission de Faustine Bollaert, La boîte à secrets.

Pierre Perret heureux

Si la mort n’est pas un sujet apprécié de tous, elle ne pose pas un grand souci à Pierre Perret. En effet, l’artiste n’a pas peur d’aborder le sujet et de parler de sa propre mort, comme il l’a prouvé sur la chaîne Non Stop People. Il n’a demandé qu’une seule chose avant de partir : “J’espère que je vais finir l’année ! Oui, ça m’énerverait, j’aimerais encore faire Pleyel en octobre !

Il reconnaît également qu’il pense encore à la fin de sa vie : “Je me lève, je me touche et je me dis : ‘pu****, es-tu encore vivant ? Quand j’avais 15 ans, je me disais : ‘mince, tu n’es pas passé sous un train’. J’ai toujours pensé à ça, tout le temps ! Et ça ne veut pas dire que ça vous tue. La plus grande malédiction de la vie, c’est la lucidité.

Pierre Perret (La boîte à secrets) : pourquoi son père l’a poussé corps et âme vers la musique

Pierre Perret

” Ces dernières années, on a vu beaucoup de gens qui ont eu beaucoup de succès avec leur musique, mais on a aussi vu beaucoup de gens qui ont eu beaucoup de succès avec leur musique. L’occasion de parler de sa carrière et de ses amitiés à travers différentes séquences.

Parmi les surprises que nous vous réservons pendant l’enregistrement, il y a la présence de Laurent Gerra et de la chef Hélène Darroze. Cela vous a-t-il fait plaisir ?

PIERRE PERRET : Laurent et moi sommes très proches. J’aime l’ami et le travailleur acharné qu’il est. Il est très consciencieux. J’ai vu naître Hélène. Avec ma femme, nous allions souvent au moulin de ses parents, près de Mont-de-Marsan. A l’âge de 6 ou 7 ans, elle était déjà en cuisine pour nous préparer des desserts.

Dans une autre séquence, on voit votre père chanter. Aurait-il voulu faire ce métier ?

En fait, j’ai eu la carrière qu’il aurait aimé avoir. Mais son père, mon grand-père, que je n’ai jamais connu, l’en a empêché. Mon père a fait tout ce qu’il pouvait pour m’orienter vers la musique, sans me forcer. J’ai commencé à apprendre à l’âge de 7 ans. Et puis j’ai continué la musique parce que j’aimais ça.

Vous êtes en tournée à l’automne avec Mes adieux provisoires, avec une étape à Pleyel, à Paris, les 30 et 31 octobre. Comment avez-vous préparé votre concert ?

J’ai écrit plus de 500 chansons, mais j’ai choisi les chansons qui me tiennent à cœur, celles que je n’arrive pas à me sortir de la tête, ainsi que des chansons plus récentes comme Les Confinis ou Bientôt. Je suis sur scène pendant plus de deux heures et le public ne veut pas me lâcher.

Peut-on dire que vos chansons reflètent une époque ?

Oui, dès que je sens que quelque chose est dans l’air, je le mets dans une chanson. C’était le cas avec Lily à l’époque et plus récemment avec Femmes battues.

Pierre Perret malade

Dans La Femme grillée, vous dites que “Quand une femme est grillée, toutes les femmes sont indignées”. Mais ne pensez-vous pas que les féministes sont très silencieuses sur ces questions ?

Absolument ! D’ailleurs, lorsque la chanson est sortie, j’ai reçu en cadeau une peinture en mosaïque où figurait le mot “Merci”. C’est difficile de fuir quand on est une femme dans ce contexte.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus aujourd’hui ?

Le fait que le public chante mes chansons par cœur. Et qu’il y a maintenant près de cinquante écoles et collèges qui portent mon nom. Le dernier en date, que je suis allée inaugurer à Brest, est un espace qui réunit des enfants de toutes nationalités et les professeurs qui leur enseignent le français. Ils m’ont chanté Lily et je dois avouer que j’ai eu une petite étincelle dans les yeux.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.