Pénurie alimentaire dans les supermarchés français, les produits manquants !

Face à la pénurie alimentaire annoncée, plusieurs pays européens, dont la France, commencent à rationner un produit alimentaire essentiel à notre quotidien.

Pénurie alimentaire

Face à la pénurie alimentaire annoncée, une grande majorité de supermarchés en France commencent à rationner un produit alimentaire spécifique, essentiel à l’équilibre de l’organisme.

La guerre en Ukraine fait rage depuis plus d’un mois maintenant. Déclenché par Vladimir Poutine, le conflit a paralysé la production, aussi bien en Ukraine qu’en Russie. En effet, les citoyens se consacrent malgré eux à la guerre sur le territoire européen.

En réponse à cette pénurie annoncée, une grande majorité des supermarchés français rationnent désormais un produit alimentaire spécifique, essentiel à l’équilibre de l’organisme.

Pénurie

Il s’agit de l’huile de tournesol. Pour rappel, face à cette pénurie alimentaire dans l’UE, la Commission européenne a levé le 23 mars dernier l’obligation de culture sur les terres en jachère, afin de ne pas perdre de ressources territoriales françaises.

Un produit présent dans de nombreux plats

Dominique Schelcher, président de Système U, a déclaré à FranceInfo : La majeure partie de l’huile de tournesol en circulation dans le monde provient de Russie (76%) : d’ici deux ou trois mois, nous allons manquer d’huile de tournesol, notamment pour tout ce qui entre dans les produits prêts à consommer. C’est pourquoi les bouteilles d’huile de tournesol ne sont pas les seules concernées.

Un système de quotas dans nos pays voisins

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AOC (@aoc.media)

En pleine guerre en Ukraine, le commerce mondial est fortement affecté par les exportations de l’Ukraine et de la Russie. En effet, certaines sources d’énergie, comme le gaz russe, se font de plus en plus rares ou leur prix augmente. Mais ce n’est pas tout.

Les cultures sont en effet fortement dépendantes des importations ukrainiennes. Plusieurs de nos voisins européens ont déjà introduit un système de quotas pour certaines denrées alimentaires essentielles.

L’industrie alimentaire et les produits agroalimentaires sont donc directement touchés par la guerre en Ukraine en Europe. Par exemple, le géant de l’alimentation Lidl en Belgique incite les consommateurs à restreindre leur approvisionnement personnel en huile de tournesol, en le limitant à 5 litres par personne en une seule prise au supermarché.

D’autres voisins européens seraient également concernés, comme l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Espagne. L’huile de tournesol est un produit qui peut néanmoins être remplacé par d’autres produits du même type, tout aussi savoureux et énergétiques. Parmi les autres possibilités, citons l’huile d’olive, l’huile de colza, l’huile d’arachide, l’huile de pépins de raisin et l’huile d’avocat.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eskobarr Hamid (@eskobarre5)

Pénuries alimentaires dans les semaines à venir : C’est une réalité, voici la liste

Bart Buysse, administrateur délégué de FEVIA, la fédération belge de l’industrie alimentaire, était l’invité de Fabrice Grosfilley mercredi matin. Il a évoqué la possible pénurie de produits alimentaires dans les jours, semaines ou mois à venir.

Est-ce un mythe ou une réalité ?

C’est une réalité, du moins au niveau des entreprises actives dans l’industrie alimentaire. Trois entreprises sur dix font état de problèmes d’approvisionnement. Elles ont déjà réduit leur production, ou vont même l’arrêter. Cela est dû à la pénurie, mais aussi à l’augmentation des prix : il devient non rentable (voire déficitaire) dans certains cas de poursuivre la production.

Quels sont les produits qui vont ou pourraient manquer sur nos étagères dans les semaines à venir ?

Pour l’instant, ce sont surtout les produits pour lesquels l’huile de tournesol est nécessaire. Les pâtes et autres produits de boulangerie, les margarines, les aliments pour bébés et aussi les aliments médicaux, mais aussi les sauces, les mayonnaises, les chips surgelées. Et tout ce qui nécessite de l’huile de tournesol à un moment ou à un autre : la liste est assez longue.

Est-ce une conséquence de la guerre en Ukraine ?

Pas seulement. Nous avons déjà constaté des augmentations de coûts depuis la mi-2020, mais la situation s’est aggravée avec la guerre en Ukraine.

Est-ce le prix des matières premières, ou leur absence ? Les prix de l’énergie jouent-ils un rôle ?

Et comme il y a une pénurie, nos entreprises essaient de trouver des matières premières ou des ingrédients alternatifs, mais là aussi, les prix augmentent et c’est de moins en moins disponible.

Pénurie alimentaire

Il y a aussi l’augmentation des coûts salariaux, des coûts d’emballage (beaucoup de verre pour les bouteilles et les pots vient d’Ukraine), des coûts de transport, etc.

Il faut savoir que les contrats entre ces entreprises et la distribution se font sur une base annuelle, il est donc difficile, voire impossible, de répercuter l’augmentation des coûts sur les prix. Des réunions sont organisées pour adapter la situation, car le secteur ne tiendra pas le coup, affirme notre invité.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.