Paul Pairet (Top Chef) : jamais sans sa casquette ! il révèle pourquoi ?

Paul Pairet sans casquette impossible ! Le grand public a découvert Paul Pairet dans Top Chef, émission dans laquelle il est juré depuis deux saisons déjà (et il a commencé le tournage d’une troisième saison). Mais le chef était déjà bien connu dans le monde de la cuisine avant sa participation. Notamment grâce à Ultraviolet, son restaurant multi-sensoriel à Shanghai (où il dirige également trois bistrots : Mr ans Mes Bund, Polux et Chop Chop Club).

Paul Pairet

Dans Top Chef mais aussi dans la vie de tous les jours, Paul Pairet jamais sans casquette. Une habitude qu’il a expliqué ici ?

Paul Pairet (Top Chef) dévoile tout :Cela n’a pas été facile tous les jours. J’ai échoué plusieurs fois, j’ai dû fermer quatre restaurants et recommencer.

J’ai attendu quinze ans avant de réussir à monter Ultraviolet, qui était mon but ultime, explique Paul Pairet dans une interview accordée au Journal du dimanche, dans l’édition du 17 octobre, à l’occasion de sa 35e place au classement mondial des 50 meilleurs restaurants.

Paul Pairet Top Chef

Paul Pairet toujours avec un chapeau, jamais sans casquette : J’en ai une collection folle.

Le secret de son exceptionnelle réussite : « La ténacité ». « Le talent, c’est juste du travail et de la persévérance.

Il faut croire en ce que l’on fait, surtout quand on est un peu à côté de la plaque, ajoute Paul Pairet. Il sort des sentiers battus, non seulement dans l’assiette, mais aussi dans la vie, notamment avec son look jamais sans casquette.

Le chef, qui a emmené Adrien Cachot en finale lors de sa première participation à Top Chef, porte toujours une casquette gavroche ou un béret.

Ce style, il l’explique au JDD : C’était pour cacher ma calvitie naissante ! Et puis c’est devenu une passion : J’adore les casquettes, j’en ai une collection folle, je suis jamais sans casquette. Elles sont plus célèbres que moi !

Top Chef : agacé, Paul Pairet recadre sévèrement Sarah en pleine compétition.

Lors de la première épreuve de la demi-finale de Top Chef, Sarah a été déstabilisée par le thème, au point d’exaspérer son chef par son comportement. Ma patience a des limites, a lancé Paul Pairet jamais sans casquette à la candidate avant de l’abandonner.

Ils ne sont plus que trois mais il n’y a que deux places en finale. Mohamed, Sarah et Matthias se sont affrontés lors de la demi-finale de Top Chef, mercredi 26 mai.

Et comme chaque année, ils ont chacun imposé une épreuve à leur concurrent. L’objectif : gagner leur épreuve pour ne pas permettre aux autres de marquer des points.

Mohamed a été le premier à défier Matthias et Sarah. C’est un plat qui me représente, qui reflète les expériences étoilées et les palais que j’ai eus.

Ce plat, ce sont les macaronis farcis, annonce-t-il. De quoi inquiéter Sarah. Quand j’entends le mot palace, je sais que je suis foutue, commente la candidate de Paul Pairet, qui ajoute :

Ça a l’air simple mais c’est une technique qu’il faut maîtriser, et effectivement c’est complexe, surtout quand on ne l’a jamais fait avant, donc c’est vraiment nul.

Et cet état d’esprit défaitiste, elle l’a gardé au début de l’épreuve.

La façon dont tu réagis, ça ne va pas le faire.

Inspirée ?, demande Paul Pairet à Sarah en arrivant dans les cuisines, un peu agacé de l’entendre répondre « Pas du tout ».

« Je pense champignon-fenouil-herbe, mais en fait il n’y avait rien de funky et en fait ça m’énerve, a-t-elle confié à son chef.

C’est vraiment le Sarah des mauvais jours. Ça commence bien, a raillé Paul Pairet, avant de tenter de la relancer : « Il faut trouver la dynamique mentale pour que ça ne te fasse pas chier, pour que tu y ailles comme si tu pouvais gagner.

Il n’y a pas de thème qui ne soit pas intéressant.

Mais le candidat n’a visiblement pas été aidé par les propos de Paul Pairet « jamais sans casquette » :

Ça ne m’aide pas, chef, vous ne m’aidez pas du tout. Je suis perdue maintenant, ça me tape sur les nerfs, chef, je ne sais pas quoi faire, a-t-elle ajouté. Alors il a décidé de la recadrer.

« Sarah, ma patience a des limites, la façon dont tu réagis, ça ne va pas marcher », a lancé Paul Pairet.

Paul Pairet

Avant d’abandonner Sarah : « Tu es toute seule ». « Je me sens mal », a commenté la candidate avant de s’excuser : « Je ne voulais pas vous bouleverser, je suis désolé ».

Mais cela n’a pas suffi à faire revenir son chef : Je me mets à la disposition de mes candidats mais jusqu’à une certaine limite, a-t-il déclaré.

Finalement, Hélène Darroze l’a réconfortée et Paul Pairet lui a pardonné.

Un câlin et c’est reparti, on fait la paix et on y va, se réjouit Sarah qui a réussi à sortir une assiette et à remporter le concours. Ça valait le coup de se battre, a commenté un Paul Pairet ravi.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.