Patrick Poivre d’Arvor au plus mal, 8 nouveaux témoignages accablants de femmes contre lui !

Quelques mois après l’abandon de l’enquête préliminaire sur Patrick Poivre d’Arvor, Libération a donné la parole à huit femmes pour évoquer les agissements présumés du célèbre journaliste et dénoncer son schéma de domination.

Patrick Poivre d'Arvor

Patrick Poivre d’Arvor ! Elles n’en pouvaient plus. Le 25 juin dernier, l’enquête sur le viol de l’ancien présentateur du journal télévisé de TF1.

Au total, 23 femmes avaient témoigné et huit plaintes avaient été déposées (trois pour vi0l et quatre pour agression ou harcèlement s.e.x.u.e.l) contre Patrick Poivre d’Arvor, un dossier insuffisant pour le parquet, qui a estimé qu’il manquait d’éléments pour constituer l’infraction.

Patrick Poivre d'Arvor jeune

De son côté, Patrick Poivre d’Arvor avait soit contesté l’existence des faits dénoncés par ces vingt-trois femmes, soit reconnu la matérialité de ceux-ci tout en niant toute contrainte, a indiqué la procureure de Nanterre Catherine Denis dans un communiqué transmis à l’AFP.

Mais cette affaire Patrick Poivre d’Arvor pourrait prendre un nouveau tournant après le recueil de témoignages établi par Libération, ce lundi 8 novembre. Huit femmes, dont sept ouvertement, ont décidé de raconter ce qu’elles ont vécu avec l’ex-compagnon de Claire Chazal, qui relèverait du viol, de l’agression ou du harcèlement.

Un schéma de domination bien établi

Toutes ont décidé de dénoncer le comportement abusif de Patrick Poivre d’Arvor, un homme avec lequel elles ont travaillé de 1993 à 2008. La lecture du schéma de domination mis en place par le journaliste le plus puissant de France à l’époque, alliant abus de pouvoir et sentiment de toute-puissance, écrasement des plus faibles et silence complice, ainsi que les conséquences néfastes sur leur vie professionnelle et privée leur sont insupportables.

Contacté par le quotidien, l’intéressé s’est limité à une réponse écrite, dans laquelle il souligne que l’enquête préliminaire a donné lieu à une décision de justice qui m’est favorable et qualifie cette publication de regrettable, inquiétante et dangereuse, synonyme de tentative de contournement d’une décision de justice par les médias.

Patrick Poivre d’Arvor : une nouvelle femme, mineure au moment des faits

L’affaire ne s’arrête pas. Accusé de viol par Florence Porcel, et surtout visé par huit plaintes, Patrick Poivre d’Arvor apprend que l’affaire est finalement classée. La première plainte, celle de Florence Porcel, a été classée sans suite au motif que l’infraction n’était pas suffisamment grave. Pour toutes les autres, c’est la prescription qui a joué. Quelques heures après l’annonce de ce verdict, Florence Porcel a décidé de déposer une nouvelle plainte avec constitution de partie civile.

La décision du parquet de Nanterre n’est qu’une étape de la procédure. Elle n’entame en rien la volonté de Florence Porcel de voir une enquête approfondie menée par un juge indépendant. C’est pourquoi Florence Porcel a décidé de porter plainte avec constitution de partie civile », ont déclaré les avocats de la plaignante. Outre l’aspect juridique, l’affaire prend généralement une nouvelle dimension : dans les colonnes de 20 Minutes, une nouvelle femme accuse Patrick Poivre d’Arvor de vi0l.

Il savait que j’étais vierge

Caroline (faux nom donné par le quotidien, ndlr) n’a croisé la route du journaliste vedette qu’une seule fois, en 1988. Passionnée de théâtre et de littérature, la jeune fille, âgée de seize ans seulement, avait un rêve : rencontrer Francis Huster. C’est pourquoi elle écrit à Patrick Poivre d’Arvor, qui lui répond. Gênée par les questions déplacées de la star, qui lui aurait demandé, par exemple, si elle souhaitait faire l’amour avec Francis Huster, Caroline accepte néanmoins l’invitation de PPDA, qui lui propose de venir assister à un spectacle. Le cauchemar commence.

Patrick Poivre d'Arvor

Invitée dans la loge du journaliste, Caroline voit le piège se refermer. Il devient pressant. Il se rapproche. Il essaie de m’embrasser à plusieurs reprises. J’essaie un peu de le repousser, mais je suis tétanisée, raconte-t-elle à 20 Minutes. J’ai des images qui me reviennent en mémoire. Je me vois sur le sol. Je le vois en face de moi. Un détail qui en dit long : il savait que j’étais vierge. Quand il m’a pénétrée, l’hymen n’était plus là. Il m’a dit : ah mais tu n’es plus vierge, avec un air déçu.

Une histoire déjà racontée

Cette accusation semble d’autant plus solide, selon le quotidien, que Caroline avait déjà raconté son histoire à l’hebdomadaire Minute en 1989. Si les faits peuvent sembler prescrits, le fait que Caroline était mineure au moment du viol présumé ajoute au caractère sordide de l’affaire.

Contacté par 20 Minutes, l’avocat de PPDA a refusé de prendre connaissance de ce nouveau témoignage. Je crois que nul ne peut ignorer la position constante de Patrick Poivre d’Arvor à l’égard des accusations portées contre lui, ni l’issue judiciaire de la procédure le concernant, a ajouté l’avocat.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.