Patrick Pelloux est en deuil : il annonce le décès de son frère.

Ce lundi 10 mai, Patrick Pelloux a partagé la triste nouvelle sur son compte Twitter. Un ambulancier a annoncé le décès de son frère Roger Pelloux, décédé d’une «longue maladie».

L’ancien chroniqueur Charlie Hebdo, plutôt actif sur les réseaux sociaux, a cette fois repris son compte Twitter pour partager une triste nouvelle avec ses abonnés. Dans un message publié le lundi 10 mai, Patrick Pelloux annonçait la mort de son frère: «Pour ceux qui l’ont connu, mon frère Roger Pelloux est décédé des suites d’une longue maladie.

C’était un homme formidable, drôle et intelligent. Un grand physiothérapeute. Un fan des Beatles. Il a rejoint mes parents qu’il aimait tant », a-t-il écrit dans un message touchant.

patrick-pelloux

Après cette triste disparition, de nombreux internautes lui ont exprimé leur soutien: «Patrick Pelloux, mes sincères condoléances à vous et à votre famille. Mes pensées avec vous dans ce moment difficile. Que ton frère repose en paix avec ses parents »,« Cher Patrick, je t’enverrai tout mon soutien, même si je ne te connais pas personnellement, mais la perte d’un être cher fait partie de son cœur qui l’accompagne. Courage à toi “ou” Très triste d’apprendre que mon physiothérapeute nous a abandonnés … Je confirme ses compétences, son sens de l’humour et son dévouement à Cuba pour lui avoir parlé pendant des heures … Condoléances à toute sa famille “, nous pourrions lire sur Twitter.

Beaucoup invité depuis la crise sanitaire sur les médias

Pendant la crise sanitaire, Patrick Pelloux, qui est aujourd’hui l’un des médecins les plus populaires du pays, est régulièrement intervenu dans les médias en tant qu’agent de santé. En mars de l’année dernière, Europe 1 a également triomphé de la stratégie du gouvernement pour faire face à l’épidémie de Covid-19: «Nous l’avons fait comme des marionnettes!

Nous l’avons fait comme des manches! Parce qu’en fait, quand on regarde ce qui se passe dans des pays qui sont nos voisins comme l’Angleterre, ils ont commencé à vacciner en masse depuis décembre. Nous avons un retard d’éclairage!  il a déploré. Quelques mois plus tôt, cette fois au RMC, un ambulancier avait exprimé son incompréhension sur les anti-vaccins, exhortant les Français à vacciner en masse.