L’Europe prête à entrer en guerre contre les Russes ? La décision inquiétante prise par L’OTAN !

L’OTAN a décidé de commencer à fournir à l’Ukraine une protection contre divers types de guerre. People Act Magazine fait le point sur la situation.

L’appel lancé aux dirigeants européens et américains a été entendu. Alliés de longue date, Volodymyr Zelensky s’est maintenant tourné vers certains pays membres de l’OTAN pour obtenir de l’aide. Une aide humanitaire tout d’abord en Europe, mais aussi une aide sous forme de matériel de guerre.

Il est difficile de rivaliser avec la cruelle armée russe dirigée par Vladimir Poutine. Dans ce contexte, l’OTAN a décidé de fournir du matériel de guerre pour se protéger d’une éventuelle attaque chimique, biologique et nucléaire.

nucleaire

Des alliés historiques s’impliquent

En plus du soutien médical, les forces de l’OTAN vont désormais permettre au chef d’État ukrainien et à ses soldats de rivaliser avec l’ampleur de la violence des bombardements.

Depuis 21 jours, le conflit russo-ukrainien fait rage sur le territoire européen. Une guerre pour laquelle le président ukrainien Zelensky a demandé l’aide de l’Union européenne. Pour l’instant, l’UE évite de s’engager militairement. Néanmoins, la commission de défense française analyse cette possibilité. Le constat du sénateur est clair.

Russie

La France manque de munitions

Christian Cambon, sénateur LR du Val-de-Marne, a déclaré à RFI que l’armée française risquait de manquer de munitions. Je ne force pas le trait, je pense même que mes informations sont encore optimistes par rapport à la réalité sur un certain nombre de points, a-t-il déclaré. Selon lui, les forces armées françaises, qui combattent déjà sur le front sahélo-saharien avec l’opération Barkhane, s’accaparent une grande partie des munitions et des armes disponibles.

Il faut bien comprendre les choses, d’abord la France utilise actuellement des munitions dans la bande sahélo-saharienne avec Barkhane, donc nous ne sommes pas comme les autres pays européens à regarder nos stocks, nous les utilisons aussi, a déclaré le sénateur. Christian Cambon, président de la commission de la défense du Sénat, est sans équivoque sur l’incapacité de la France à soutenir un conflit de longue durée. Il a également expliqué que l’autonomie serait de trois à quatre jours.

L’armée française aux portes de l’Ukraine

ukraine

Pour l’heure, le chef de l’État, qui a déjà rencontré à plusieurs reprises le président russe Vladimir Poutine, est dans une position de soutien aux Ukrainiens. Ainsi, le 1er mars, Hervé Grandjean, le porte-parole du ministère des Armées, a dévoilé les forces déployées par l’armée française aux portes de l’Ukraine :

  • 4 Mirage 2000 (produits par Dassault) seront positionnés en Estonie, avec une centaine de soldats des forces aériennes et spatiales.
    Rafales et ravitailleurs patrouillent dans le ciel polonais
    500 militaires de l’armée française seront détachés en Europe de l’Est sous commandement de l’OTAN
    Le porte-avions Charles de Gaulle est mobilisé
    8 000 soldats français sont en alerte et prêts à être envoyés dans le cadre de la force de réaction rapide de l’OTAN.

Guerre en Ukraine : Une déclaration de guerre, les menaces de Vladimir Poutine qui inquiètent la France

Vladimir Poutine menace l’Europe en affirmant que les sanctions imposées à son pays sont une déclaration de guerre. On fait le point.

Depuis plus d’une semaine, l’armée russe poursuit son offensive contre l’Ukraine. Ce dimanche 6 mars, selon un rapport de l’état-major ukrainien publié sur Facebook, les Russes devraient concentrer leurs principaux efforts sur les environs des villes de Kiev, Kharkiv et Mykolaïv.

poutine vladimir

Quant à la ville de Marioupol, celle-ci a déclaré ce matin, selon nos confrères de BFM, vouloir retenter une évacuation de ses civils à partir de 11 heures (heure de Paris). Ces actes sont jugés inacceptables par les pays européens, qui se sont empressés de sanctionner la Russie dans différents domaines : culturel, économique, politique et bien d’autres.

Des sanctions dignes d’une déclaration de guerre

Le président russe Vladimir Poutine a souligné samedi 5 mars que la Russie considérerait comme co-belligérant tout pays qui tenterait d’instaurer une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Ukraine. Alors que cette mesure est largement réclamée par Kiev, l’OTAN préfère la refuser, afin de ne pas être entraînée dans une confrontation directe avec la Russie de Poutine.

Ces sanctions qui sont mises en place s’apparentent à une déclaration de guerre, a déclaré Vladimir Poutine. Mais Dieu merci, nous n’en sommes pas encore là, a-t-il ajouté.

Samedi 5 mars, Vladimir Poutine a prévenu que l’Ukraine pourrait perdre son statut d’État si elle ne change pas de politique. En effet, il a également appelé à un statut neutre et non nucléaire pour l’Ukraine, mais aussi à sa démilitarisation.

Les autorités actuelles doivent comprendre que si elles continuent à faire ce qu’elles font, elles remettent en question l’avenir de l’État ukrainien. Et si cela se produit, elles en seront pleinement responsables, a déclaré le chef du Kremlin.

Manifestations en Europe ! Depuis plusieurs jours, de nombreuses manifestations sont organisées dans différents pays européens pour montrer leur soutien à l’Ukraine. De Paris à Londres, en passant par Rome, Zurich ou Lisbonne, des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue samedi, simplement pour dire stop à la guerre entre l’Ukraine et la Russie, qui a déjà causé la mort de 351 civils, selon l’ONU.

OTAN

Selon la même source, 1,37 million de personnes ont déjà fui à l’étranger depuis le début de la guerre et plus d’un million ont été déplacées à l’intérieur du pays. Aujourd’hui, l’Ukraine et la Russie entrent dans leur onzième jour de guerre.