Olivier Véran et la quatrième vague : ses propos très inquiétants dévoilés.

Olivier Véran

Olivier Véran est dans l’urgence absolue face à la quatrième vague déjà apparue sur le territoire français, les conseils sur la suite.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a rappelé l’urgence d’atteindre l’immunité de groupe, citant les derniers chiffres de Covid-19.

Les Européens pensaient pouvoir profiter sereinement de leurs vacances d’été en se rendant à l’autre bout du monde, en franchissant les frontières sans inquiétude mais avec un masque et en fréquentant les bars et restaurants jusque tard dans la soirée. Mais ce n’est pas le cas ! Lundi 12 juillet dernier, face à l’augmentation du nombre de cas quotidiens de Covid-19, due à la variante Delta, Emmanuel Macron a été ferme, de même que Olivier Véran.

Olivier Véran

Un passeport sanitaire entrera en vigueur le 21 juillet. Cela signifie que seules les personnes vaccinées ou ayant un test PCR négatif de moins de 24 heures pourront prendre le train et l’avion, profiter des bars et restaurants, aller au cinéma et au théâtre. Cette annonce, qui s’ajoute à celle de la vaccination obligatoire du personnel en contact étroit avec des personnes vulnérables, a provoqué la colère de nombreux Français opposés aux injections. Si les conditions du pass santé devraient être assouplies, le gouvernement est catégorique : se faire vacciner reste le seul moyen de se protéger du virus.

Olivier Véran ministre

Le virus se déplace très rapidement

Olivier Véran, ministre de la Santé depuis le début de la crise sanitaire, était l’invité de RTL mardi 20 juillet. A l’antenne, il a confirmé que la quatrième vague, attendue à l’automne, était bien là : « Ce qui change par rapport aux premières vagues, c’est que le virus se déplace très vite et est beaucoup plus contagieux. S’il touche des personnes plus jeunes, considérées comme moins à risque, il n’en est pas moins inquiétant en termes de progression.

Nous sommes entre 100 et 130% de cas supplémentaires », rappelle Olivier Véran. Les 15-30 ans, et même les 20-30 ans, ont le taux d’incidence le plus élevé. Selon lui, les jeunes sont moins enclins à se faire vacciner car ils savent qu’ils ne sont pas à risque. Mais l’ex de Coralie Dubost préfère mettre en garde contre les conséquences : « Les jeunes ont moins de covidités graves, mais des covidités longues ». Le ministre de la Santé a été obligé de faire un rappel.

PASS SANTÉ : OLIVIER VÉRAN AFFIRME QU’UN « REPORT AU 15 SEPTEMBRE N’EST CLAIREMENT PAS ENVISAGÉ

Le gouvernement s’en tient au calendrier annoncé pour l’extension du Pass santé, avec une première étape prévue ce mercredi 21 juillet.
Le calendrier de l’extension du passeport santé reste inchangé. Après un examen en Conseil des ministres lundi, puis au Parlement en milieu de semaine, le projet de loi contenant les nouvelles mesures anti-coronavirus devrait ensuite entrer en vigueur. Aucun report n’est envisagé par le gouvernement, a assuré Olivier Véran ce dimanche.

« Un report au 15 septembre du pass santé n’est clairement pas envisagé », a répondu le ministre de la Santé à nos confrères du Parisien, sur Twitter.

Le quotidien affirmait que « la date d’entrée en vigueur du pass santé pourrait être » reportée au 15 septembre « afin de permettre aux professionnels de s’organiser. » Olivier Véran a tenu à rectifier la situation.

« Les dates sont connues : 21 juillet (décret), début août (loi) et 30 août (12/17 et salariés des établissements utilisant le pass) », a-t-il précisé.

Une extension progressive selon Olivier Véran

Comme annoncé par Emmanuel Macron, le pass santé sera donc étendu, dès ce mercredi, aux « lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes. En revanche, l’obligation du pass santé pour les clients des restaurants et les passagers des trains et des avions n’entrera pas en vigueur avant début août.

Olivier Véran a également annoncé un délai supplémentaire pour les adolescents de 12 à 17 ans, qui sont invités à se faire « vacciner rapidement » mais dispensés du carnet de santé jusqu’au 30 août. La même souplesse s’applique aux employés des établissements ouverts au public, qui ont également jusqu’au 30 août pour se faire vacciner complètement. Sinon, ils devront présenter un test PCR ou antigénique négatif tous les deux jours.

Les personnels de santé ont jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner, un test négatif n’étant pas envisageable pour eux. À partir de la mi-septembre, des contrôles seront effectués, ainsi que des sanctions pour ceux qui ne respectent pas cette obligation.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.