Olivier Veran lance un cri d’alarme sur la 4ème vague, un “tsunami” proche.

La situation est assez alarmante selon Olivier Veran, en ce moment, en Guadeloupe où les hôpitaux sont totalement saturés. L’île a même été contrainte d’envoyer des patients en France métropolitaine. Il faut dire que le nombre de lits de réanimation est relativement faible.

Olivier Veran

Le virus Covid-19 continue de se propager en France et s’accélère dans les territoires d’outre-mer à un rythme soutenu selon Olivier Veran.

Une situation très préoccupante selon le porte parole du gouvernement Olivier Veran. Le magazine People Act vous donne tous les détails à ce sujet.

Vacances d’été : Situation très préoccupante dans les territoires d’outre-mer

Olivier Veran : La pandémie de Covid-19 est très préoccupante en Martinique, où le taux d’incidence explose, atteignant 1 159 pour 100 000 habitants. Il faut noter que le nombre de personnes vaccinées en Martinique et en Guadeloupe reste très fiable, autour de 15%. Par conséquent, le nombre de malades augmente très rapidement.

annonce olivier veran

De nombreuses restrictions mise ne place par Olivier Veran, comme un couvre-feu, ont été mises en place. A tel point que du personnel médical a également été envoyé sur place. Plus de deux cents agents de santé sont venus aider les équipes sur place. Il faut dire que les agents de santé ont été mis à rude épreuve pendant deux ans. Ils sont fatigués de la pandémie.

Des agents de santé envoyés à l’étranger

Un premier avion est parti mardi 10 août de métropole pour ces territoires avec des personnels de santé volontaires pour aider leurs homologues antillais totalement dépassés par l’arrivée massive de patients.

olivier veran reconfinement

Jeudi dernier, au lendemain du déclenchement du plan blanc en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, lors d’un déplacement à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Olivier Véran a fait une déclaration qui a marqué les esprits en décrivant la situation sanitaire. “Nous sommes arrivés à la conclusion qu’après le temps de la vague épidémique est venu le temps de la vague hospitalière”, avait lancé le ministre de la Santé.

Il poursuit : “La nouvelle vague épidémique inquiète beaucoup les agents de santé. Ils ont le sentiment d’être un peu comme avant un tsunami. C’est-à-dire quand on a le sentiment que la vague se retire, que les oiseaux ne chantent plus et qu’on attend le moment où l’eau va descendre.

Alors que le pass santé est étendu depuis lundi à de nombreux lieux et activités de la vie quotidienne, Emmanuel Macron présidera mercredi 11 août, par visioconférence, un nouveau conseil de défense sanitaire avec Olivier Veran. Le président est toujours au Fort de Brégançon. Il prend quelques jours de repos mais dans une ambiance studieuse. Il reste connecté et se tient au courant de la situation en temps réel. Il échange avec les différents ministres sur ce sujet.

C’est l’un des sujets incontournables de la nouvelle année. Cependant, de nombreux observateurs politiques se projettent dans les élections présidentielles de 2022. La question de la santé sera l’un des enjeux. L’injection d’une troisième dose de vaccin aux personnes les plus vulnérables à la rentrée scolaire sera également à l’ordre du jour. Le sujet n’est pas totalement tranché et donnera lieu à des discussions.

olivier veran vaccin

Au quotidien : Une crise sanitaire prolongée selon Olivier Veran

Depuis mars 2020, la pandémie de Covid-19 a bouleversé la vie sociale des populations du monde entier. L’économie a été fortement touchée. Des personnes se sont retrouvées sans travail. En France, l’Etat a apporté un soutien important par le biais du chômage partiel. Certains métiers comme la restauration, la culture et l’événementiel ont été durement touchés.

Cette crise, que l’on pensait terminée avec la vaccination, est toujours d’actualité. Même dans les pays où la vaccination a été forte, des cas de Covid-19 sont encore signalés avec des hospitalisations. Or, les personnes les plus touchées sont celles qui n’ont pas été vaccinées.

C’est pourquoi le gouvernement de Olivier Veran a décidé de durcir le ton en ce qui concerne le passeport santé. L’idée est d’inciter fortement la population à se faire vacciner afin d’éviter une nouvelle phase d’enfermement qui aurait un impact terrible sur l’économie. Les restaurateurs et les acteurs culturels sont également très inquiets des répercussions de la mise en place de ces restrictions sur leurs activités. Par ailleurs, dans de nombreux départements, les préfets ont décidé de réintroduire les masques obligatoires pour l’extérieur. Le magazine Acte de peuple ne manquera pas de faire le point sur la situation sanitaire dans les semaines et mois à venir.

Olivier Véran rejoint Emmanuel Macron à Brégançon : la raison de sa visite

Alors que la pandémie de Covid-19 repart à la hausse aux Antilles et dans le Sud de la France, Olivier Véran a retrouvé Emmanuel Macron, ce mercredi 11 août au Fort de Brégançon, pour un Conseil de défense sanitaire sous haute tension.

Les vacances ne sont pas de tout repos pour Olivier Véran. Face à la reprise spectaculaire de l’épidémie de Covid-19 aux Antilles et dans certaines régions de France, le ministre des Solidarités et de la Santé a pris la direction de Bormes-les-Mimosas pour rencontrer Emmanuel Macron. Si l’homme politique a décidé de poser ses valises un moment au Fort de Brégançon, ce n’est évidemment pas pour profiter de la somptueuse piscine du couple présidentiel.

L’urgence étant telle, la ministre et le chef de l’État ont organisé un conseil de défense sanitaire. Ce mercredi 11 août, le président de la République a donné rendez-vous aux membres du gouvernement à 11h pour une visioconférence exceptionnelle. “J’ai souhaité que nous puissions réunir ce Conseil de santé car sous l’effet de la variante dite Delta, la situation sanitaire est plus que délicate et nécessite notre mobilisation”, a déclaré le mari de Brigitte Macron en direct du Fort de Brégançon.

C’est donc depuis leur lieu de vacances que les ministres ont assisté à cette réunion virtuelle, comme le rapportent nos confrères de Nice Matin. Depuis son fief de Carcassonne, le Premier ministre Jean Castex a assisté à cette réunion virtuelle avec notamment Olivier Veran. Et le décalage horaire n’a pas eu raison de Sébastien Lecornu. Actuellement en Guadeloupe, le ministre français de l’Outre-mer n’a pas manqué cette réunion des plus urgentes.

Et pour cause, la situation sanitaire est “extrêmement grave” dans ces territoires, comme l’a rappelé Gabriel Attal. Mardi 10 août, le porte-parole du gouvernement a fait état d’un taux d’incidence “colossal” de plus de 1 700 cas pour 100 000 habitants en Guadeloupe et de 1 200 en Martinique. Des chiffres alarmants dus à la variante Delta, de plus en plus contagieuse, et à une population mal vaccinée. “S’il fallait démontrer que la vaccination est le moyen le plus efficace de répondre à ce variant Delta, nos Antilles en fournissent malheureusement une cruelle démonstration”, a déclaré le chef de l’État.

Olivier Veran

Le passeport santé sur la table

Une autre question épineuse était également à l’ordre du jour de cette réunion de crise avec Olivier Veran. Alors qu’il a été rendu obligatoire le lundi 9 août, le pass santé ne fait pas l’unanimité parmi les Français. Considéré comme une atteinte aux libertés individuelles, ce certificat attestant de la vaccination a entraîné de fortes manifestations dans la rue. Après être déjà revenu sur la nécessité de ce pass dans une vidéo partagée sur différents réseaux sociaux, Emmanuel Macron a profité de ce nouveau Conseil pour défendre le pass santé. “Nous mesurons les contraintes mais nous n’avions pas d’autre choix”, a confié le chef de l’État avant d’ajouter, “la crise n’est pas derrière nous”.

Dimanche 8 août, Olivier Véran n’a pas mâché ses mots contre les anti-vax et les anti-pass. Dans une interview accordée au Parisien, le compagnon de Coralie Dubost a montré sa colère. Le ministre a regretté que l’on parle davantage du “magma des anti-vax, des anti-sciences, des anti-État”. “Les mêmes personnes qui, une fois en réanimation, disent : ‘Si j’avais su’. Personne ne peut aujourd’hui dire qu’il ne sait pas”, ajoute-t-il. L’affaire est loin d’être close.


Sacha Fernandes

Depuis l'enfance, je suis passionnée par l'écriture et le yoga et je suis très curieux de nature surtout quand il s'agit d'actualité et de presse, je m'intéresse à tous les domaines ! J'aime aussi les nouvelles technologies et la création de sites internet, ainsi que le SEO qui me passionne, une vraie révélation pour moi il y a plus de 10 ans.