Cette nouvelle taxe va faire mal au pouvoir d’achat des français !

Une nouvelle hausse est attendue, une nouvelle taxe. Les Français suivent de près la hausse des prix et la pénurie alimentaire, que ce soit à la pompe ou dans les rayons des supermarchés. Cette nouvelle hausse devrait à nouveau peser sur leur pouvoir d’achat.

TAXE

Dans un avenir proche, l’augmentation de cet impôt essentiel (taxe) risque de peser lourdement sur le pouvoir d’achat des Français.

Cette année, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) va considérablement augmenter. Ainsi, les personnes qui paient une taxe foncière verront leur facture s’alourdir du fait de l’augmentation de 5% de la taxe sur les ordures ménagères. Si 75% des Français seront concernés par cette augmentation, elle ne sera pas la même partout. Si une augmentation de 5 % sera la norme, il sera possible d’atteindre 10 % dans certaines régions de France.

La taxe sur les ordures ménagères en hausse

taxe ordures ménagères

Les collectivités locales] se rendent compte aujourd’hui, en préparant leur budget, que leurs dépenses ont explosé parce que le coût de l’énergie a explosé et que la collecte des déchets, c’est surtout du carburant. Le tri des déchets, c’est de l’énergie dans les centres de tri, a expliqué Nicolas Garnier, le délégué général d’Amorce, l’association nationale des collectivités locales, le 10 mai sur RMC.

Quel est le montant de la TOEM et qui va la payer ?

Tout d’abord, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères est un impôt dû par tous, du moins par les propriétaires soumis à la taxe foncière.

pouvoir d'achat

Le montant perçu est basé sur la moitié de la valeur cadastrale, multipliée par un taux librement fixé par la commune, explique aufeminin. A noter qu’une réduction peut être demandée si le bien n’est pas habité ou s’il est inoccupé depuis au moins trois mois.

Qu’en est-il des locataires ? Le TOEM est généralement déjà inclus dans les charges annuelles du locataire. Toutefois, en cas d’augmentation de la TOEM, le propriétaire a le droit de la réclamer au locataire. Dans ce cas, le bailleur calcule la différence entre les charges récupérables et les provisions pour charges payées tout au long de l’année par le locataire lors de la régularisation annuelle des charges, selon le site du droit-finances.

Taxe sur les ordures ménagères : pourquoi votre facture pourrait augmenter

La taxe sur les ordures ménagères va augmenter presque partout en France cette année : les trois quarts des collectivités locales ont prévu une hausse de 5 %.
Pourquoi une telle flambée ?

Dans les rues d’Argenteuil, la collecte des ordures ménagères coûte de plus en plus cher aux habitants. En octobre prochain, la taxe sur les ordures ménagères va augmenter de 15 %. Bernard, un habitant, a fait ses calculs. Sa facture va passer de 214 euros à 246 euros par an. Il faudrait que ça s’arrête un jour parce que ça ne va pas marcher. C’est vraiment un service qui est indispensable et on n’a pas le choix, dit-il dans le reportage de TF1 en haut de cet article.

Mais pourquoi cette taxe augmente-t-elle autant ? D’abord à cause de l’augmentation du prix du diesel, qui alimente les 55 camions de l’agglomération, explique Gilbert Ah-Yu, président d’Azur, syndicat mixte de collecte et de valorisation des déchets. En 2021, nous avions consommé un budget de 400 000 euros et pour cette année, nous prévoyons 525 000 euros, soit plus de 30% d’augmentation.

Et les déchets ménagers doivent être traités. Dans l’usine Azur, plus de 200 000 tonnes de déchets sont incinérées chaque année. Par exemple, le propane utilisé pour chauffer les fours d’incinération a augmenté de 60%, poursuit Gilbert Ah-Yu.

Selon lui, il n’y a pas d’autre choix que d’augmenter cette taxe : La taxe sur les ordures ménagères représente plus de 75% de nos recettes, donc avec les 25% restants, nous avons très peu de marge de manœuvre.

TAXE

Les trois quarts des collectivités vont l’augmenter

Argenteuil n’est pas un cas isolé. Cette année, les trois quarts des collectivités locales vont augmenter la taxe d’au moins 5%. A Toulon, par exemple, il faudra débourser 23 euros de plus. A Vannes, ce sera 30 euros de plus par an et à Carpentras 32 euros.

En plus des surcoûts énergétiques, ces villes doivent elles-mêmes faire face à une taxe sur les activités polluantes pour les inciter à mieux recycler, imposée par l’État. Cette taxe contribue également à alourdir la facture des habitants. Malheureusement, nous sommes obligés de la répercuter sur nos administrés, qui sont aussi des consommateurs, explique Gilles Vincent, président d’Amorce, l’association nationale des collectivités locales, associations et entreprises impliquées dans la gestion des déchets et de l’énergie.

Alors pour contenir ces hausses, certaines villes tentent de trouver des solutions. À Argenteuil, les circuits de collecte ont été revus. Désormais, deux fois moins de camions seront présents dans les rues chaque matin.


Baptiste Lecomte

Passionnée de tout ce qui ce passe dans le monde c'est avec un grand plaisir que je participe avec vous au magazine People Act comme rédacteur amateur à côté de mes différentes activités, car je suis avant tout dans le sport de haut niveau.