Nouveau confinement : Emmanuel Macron répond enfin à nos questions !

Emmanuel Macron : Un nouvel confinement est dans l’esprit des Français depuis que les cas positifs de Covid-19 explosent.

En effet, jamais depuis le début de la crise sanitaire des chiffres aussi importants n’avaient été observés.

Et malgré les nouvelles mesures annoncées par le Premier ministre Jean Castex suite au conseil des ministres exceptionnel et au conseil de défense sanitaire du 27 décembre dernier, les Français craignent le pire.

Nouveau confinement Emmanuel Macron

C’est donc dans les colonnes du Canard Enchaînés que votre magazine People Act Magazine a retrouvé les propos très clairs du Président de la République. Emmanuel Macron affirme qu’il n’est pas favorable à un nouvel confinement. Mais cela suffira-t-il à rassurer l’opinion publique ? Nous faisons le point.

Un nouveau confinement à envisager pour la rentrée 2022 ?

La rentrée des classes approche à grands pas. Et pas besoin d’être un expert en épidémiologie pour savoir que les écoles sont parmi les meilleurs endroits pour transmettre les virus. Les Français sont donc inquiets. La crise sanitaire est déjà à son comble. La rentrée des classes va-t-elle aggraver la situation ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Un nouveau lockdown pourrait-il devenir inévitable ? L’Autriche et les Pays-Bas, par exemple, sont en confinement depuis plusieurs jours. La population française a donc de sérieuses raisons d’envisager un nouveau confinement, vous accorde People Act Magazine. Mais la position du Président de la République reste ferme sur ce point, il n’est pas favorable à cette solution d’extrême urgence. Cela reviendrait à admettre que l’épidémie est hors de contrôle. Alors, il met plutôt en avant la vaccination et la responsabilité de tous concernant les gestes barrières.

Selon Emmanuel Macron, un nouvel confinement ne ferait qu’entamer le moral des Français. Il serait également néfaste pour l’économie et le lien social. « Les Français sont épuisés. Les jeunes ne veulent pas être cloîtrés. Il faut composer avec l’esprit français », aurait-il déclaré lors du conseil exceptionnel du 27 décembre, selon le Canard Enchaîné.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Et d’ajouter : « Les ‘enfermés’ nous disent, dans des tribunes et des déclarations, de tout arrêter : le lien social, le travail, les loisirs, l’économie. Il n’y a pas moyen. » En effet, il semble que le président Emmanuel Macron souhaite à la fois « s’occuper de la santé des Français mais aussi de leur moral. » Cependant, si un nouvel confinement était mis en place, la santé des Français ne serait que partiellement protégée. Alors que leur moral serait au plus bas. Peut-on dès lors oublier l’éventualité d’un nouvel confinement ?

Nouveau confinement, un dernier recours qui perd son sens

Le président de la République, toujours selon Le Canard Enchaîné, aurait également ajouté qu’un nouvel confinement serait vécu comme une sanction de l’État, par les Français. Alors que depuis le début de la crise sanitaire, les mesures prises par le gouvernement ne sont pas des « sanctions » mais plutôt des précautions.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

De plus, elles sont plus contraignantes pour les personnes non-vaccinées que pour les autres. C’est pourquoi il aurait déclaré lors du conseil municipal du 27 décembre : « Dès lors que nous prenons des mesures qui touchent les vaccinés, nous nous éloignons de notre stratégie et de la ligne que nous suivons depuis le début : faire peser la charge sur les non-vaccinés reste notre boussole absolue. »

Avec la transformation du carnet de santé en carnet de vaccination, à partir du 15 janvier, la politique du gouvernement se veut donc la plus cohérente possible. People Act Magazine vous accorde que tout n’est pas logique dans la gestion de la crise sanitaire.

Mais là n’est pas la question. Concernant un nouveau confinement, c’est une hypothèse qui paraîtrait incohérente et disproportionnée pour Emmanuel Macron. Alors même que le nombre de contaminations quotidiennes a dépassé le record absolu de 200 000 cas. Il est difficile d’imaginer que ce nombre va diminuer avec la rentrée scolaire. Cependant, tant que la tension dans les hôpitaux est maîtrisée, un nouveau confinement ne devrait pas être à l’ordre du jour.

Nouveau confinement

C’est donc encore un sujet qui risque d’inquiéter les Français. Et ce jusqu’à ce que cette nouvelle vague s’arrête définitivement. Néanmoins, la position d’Emmanuel Macron va peut-être rassurer plus d’un de nos lecteurs.