Muriel Robin, cette fois c’est la fin ? La mystérieuse déclaration !

People Act Magazine vous dit tout de A à Z ! Salto nous a réservé une belle surprise. En effet, la plateforme de streaming a mis en ligne une avant-première de la mini-série Mon Ange avec la célèbre Muriel Robin. Il était donc temps pour l’actrice de faire quelques révélations aux journalistes de notre confrère Télé Loisirs. Elle s’est confiée sur l’orientation qu’elle souhaite donner à sa carrière.

Muriel Robin

On découvre la célèbre comédienne dans un personnage très touchant et c’est un bonheur à regarder. Muriel Robin fait des révélations sur la maternité et ses rêves dans le cinéma.

Plus les années passent, plus nous apprenons à connaître la personnalité de Muriel Robin. En effet, elle accepte de se confier de plus en plus souvent à la presse. Son passé et ses failles reviennent souvent dans les discussions.

Lors d’une interview, Muriel Robin fait la promotion de la nouvelle mini-série dans laquelle elle joue. Elle s’appelle Mon Ange. Le film raconte l’histoire d’une mère à la recherche de sa fille disparue depuis huit ans.

Muriel Robin malade

Muriel Robin, une femme forte et sensible qui évolue dans son art !

Au cours de l’interview, elle a évoqué son désir de devenir mère, qu’elle n’a jamais réalisé : Il n’était pas possible pour moi de devenir mère : J’ai été moi-même un enfant pendant trop longtemps. Et puis, j’avais trop mal, je ne savais pas ce que signifiait le bonheur d’une famille, ces liens, donc ma maternité s’est toujours manifestée autrement, avec des amis, mais aussi quand je réalise et quand je suis sur scène.

J’ai alors vraiment le sentiment de prendre le public dans mes bras, de le faire se sentir bien, de le choyer, comme une mère. Après, j’aurais aimé être grand-mère. J’ai donc pris un chien, Poupy, explique le compagnon d’Anne Le Nen.

Je vais faire une pause dans les personnages lourds .

Lorsqu’elle évoque le personnage de Suzanne qu’elle incarne dans la série, Muriel Robin révèle qu’elle souhaite donner une nouvelle orientation à sa carrière et à ses rôles :

J’ai joué beaucoup de femmes fortes. J’y ai pris goût et je vais y revenir. Mais en vieillissant, je dois avouer que j’ai envie de faire d’autres choses. Je vais faire une pause avec les personnages lourds, mal coiffés, pas maquillés, ou vieillis, pas toujours bien habillés.

La prochaine fois, je veux être en escarpins et en robe bien coupée. Je me suis allégée, alors allégeons les rôles, dit-elle. En effet, Muriel Robin a commencé sa carrière en tant que comédienne. On peut dire qu’elle avait un caractère bien trempé et qu’elle n’avait pas froid aux yeux. En tout cas, elle nous faisait rire et on se souvient de nombreux sketches, comme celui de l’addition.

Aujourd’hui, elle relève de nouveaux défis. En particulier, elle s’attaque à des personnages plus sensibles et plus émouvants. Et elle joue divinement bien. Nous découvrons sa grande sensibilité. Bien sûr, on savait qu’elle cachait ses émotions, mais en avoir la preuve en images fait plaisir à voir.

Encore des rôles émouvants !

Muriel Robin a d’autres ambitions et d’autres projets pour ses prochains rôles. En effet, l’actrice aimerait incarner des personnages qui traitent du sujet de l’alcoolisme des femmes : Ce sujet me touche beaucoup.

J’aimerais vraiment faire un téléfilm spécifique à ce sujet, mais traitant de l’alcoolisme de la personne moyenne et pas seulement des personnes en situation précaire. J’ai fait part de mon désir aux producteurs de Mon ange et le scénariste de la série, Négar Djavadi, a repris ce thème avec le personnage de Suzanne. Certaines femmes se reconnaîtront dans ses propos, dans son combat pour s’en sortir.

Muriel Robin mal à l’aise après la blague de Laurent Ruquier sur Patrick Poivre d’Arvor et Ary Abittan

Le temps des vacances de Noël est arrivé dans l’Hexagone, et le petit monde de la télévision est au diapason. Ce samedi 18 décembre, Léa Salamé et Laurent Ruquier ont animé la dernière émission de l’année sur On est en direct.

Avec eux sur le plateau Miss France 2022 Diane Leyre, le corrosif Jérémy Ferrari ou encore Muriel Robin. Celle qui partage la vie d’Anne Le Nen était sur le plateau pour parler de son Et pof ! Elle passera en effet par l’Olympia, les 11 et 12 janvier, avant de poursuivre en régions.

Je suis allée jusqu’au bout

Et dès le début de l’émission, Laurent Ruquier a réussi à mettre l’humoriste très mal à l’aise, en détournant des affiches de films célèbres pour évoquer les affaires d’agressions sexuelles qui font actuellement la une de l’actualité en France.

Ainsi, l’affiche candide et poétique du classique Les vacances de Monsieur Hulot a pris un tour obscène, OSS 117 est devenu OSS PPDA le monde a changé, sauf lui. De quoi choquer Léa Salamé, qui n’avait visiblement pas été prévenue du montage, et amuser Inès de la Fressange et Jérémy Ferrari, mais pas Muriel Robin.

Là on rit moins, quand je le vois je ris moins, a-t-elle déclaré devant l’image de l’ancienne star du 20h. Pas beaucoup mieux pour l’affiche de Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? mettant en scène de nombreuses personnalités accusées d’agression comme Ary Abittan, Jean-Luc Lahaye ou le nageur Yannick Agnel.

Muriel Robin

Et ce n’est pas l’affiche des Teuchs (détournement des Tuches) mettant en scène Alice Coffin, Caroline Haas, Rokhaya Diallo, et Sandrine Rousseau – qui a favorisé les affaires de Laurent Ruquier. Je suis allé jusqu’au bout, a-t-il lâché, hilare, devant Léa Salamé et Muriel Robin, choquées. Sans moi, a-t-elle lâché. Ambiance.


Antoine Berrot

Ancien bordelais exilé à Marseille, je suis fasciné par l'univers du sport et des séries TV, surtout celle de Netflix France. Pigiste et rédacteur pour plusieurs magazines peoples, Antoine est de nature curieux et il adore partager son point de vue sur tous les sujets médiatiques.