Meghan Markle fait face à la mort, la pauvre est sous le ‘CHOC”.

meghan Markle
File photo dated 25/10/18 of the Duchess of Sussex, who is due to find out whether she has succeeded in a bid to have parts of her privacy claim against a newspaper over its publication of a letter she wrote to her father resolved without a trial. Issue date: Thursday February 11, 2021. ... Duchess of Sussex court case ... 11-02-2021 ... LONDON ... UK ... Photo credit should read: Chris Jackson/PA Wire. Unique Reference No. 58018718 ... Meghan, 39, is suing the publisher of The Mail On Sunday and MailOnline over a series of articles which reproduced parts of the handwritten letter sent to 76-year-old Thomas Markle in August 2018. See PA story COURTS Sussex. Photo credit should read: Chris Jackson/PA Wire | BRPAPhotos20210211_007 LONDON

Meghan Markle est très froide envers sa famille, et a appris cette semaine que son oncle Michael Markle est décédé à l’âge de 82 ans.

Alors même que le prince Harry est très attendu ce 1er juillet à son palais de Kensington pour le dévoilement d’une statue en hommage à sa maman, Lady Diana, à l’occasion de ce qui devait être son 60e anniversaire, à Los Angeles, son épouse Meghan Markle a pour sa part une très mauvaise nouvelle. En effet, son oncle et frère de son père, Michael Markle, est décédé à l’âge de 82 ans.

La famille de Meghan Markle

Meghan Markle
@instagram

Il avait combattu la maladie de Parkinson depuis quelques années, comme le précise le Daily Mail. Avant cela, il avait été un diplomate, et avait même décroché un stage très prestigieux pour Meghan Markle lorsqu’elle était âgée de 20 ans, en Argentine. Et s’il ne communiquait plus avec sa nièce, dont il était néanmoins “très fier”, “il était toujours content qu’on lui demande des informations sur Meghan”, affirme le Sun. Tout comme son frère, Thomas, il souhaite une grande solidarité familiale, et voulait faire la connaissance du prince Harry, bien qu'”il ne partage pas souvent sa manière de faire les choses”.

A la différence du père de Meghan Markle, qui se retrouve dans la presse depuis des mois, multipliant les déclarations scandaleuses, “Mike était un vieil homme charmant, doux et discret” assure une source. ” Quand il parle à quelqu’un, il voulait parler de sa défunte épouse, il l’aimait tellement “, précise ce témoin.

Encore une triste nouvelle au cœur de la famille

Une information qui survient alors que les membres de la famille royale ont enterré leur propre patriarche en avril dernier. Le mari de la reine Elizabeth II, le prince Philip, est décédé à l’âge de 99 ans, le 9 avril, à Windsor. Son enterrement a eu lieu quelques jours plus tard dans le même château, en présence de ses enfants et petits-enfants, dont les princes William et Harry. Meghan Markle, qui était à ce moment encore enceinte de la petite Lilibet Diana, pour sa part, n’avait pas fait le trajet jusqu’à Londres, où le climat est toujours extrêmement crispé avec la famille royale.

Meghan et Harry boudaient les États-Unis : leur projet avec Netflix va aboutir ou non?

Pratiquement un an après avoir conclu un nouveau contrat de 100 millions de dollars avec Meghan Markle et le prince Harry, Netflix est susceptible de remettre en question leurs projets, assure un spécialiste.Après être sortis du giron de la royauté en 2020, le prince Harry et Meghan Markle n’ont pas attendu pour assurer leur autonomie sur le plan financier. En quelques mois, ils ont signé des accords avec Spotify (pour 25 millions de dollars) et Netflix (pour 100 millions de dollars). Mais lorsque le couple a révélé début juin qu’il allait prendre un congé parental de cinq mois, quelques commentateurs s’interrogent sur la durabilité de leurs engagements.

Ce que Netflix projette de faire avec ce couple royal et Meghan Markle

Dans le cas de Netflix en revanche, leur accord concerne plusieurs années et englobe les émissions pour enfants, les films et les documentaires. Et si les Sussex ont déjà précisé qu’ils avaient pour objectif de réaliser “des contenus qui informent mais donnent aussi de l’espoir”, ils ont aussi affirmé clairement qu’ils ne comptaient pas dévoiler leur intimité ou leur vie quotidienne. En réalité, cette première série documentaire, “Heart of Invictus”, qui prévoit de suivre la prochaine course handisport organisée par Harr et Meghan Markley, ne répond pas vraiment à ce que souhaite voir leur public, qui assiste à leur actualité dans les journaux à sensation !

C’est ce que fait remarquer Andrew Wallenstein, analyste en chef des médias et président de Variety Intelligence Platform. Et si la journaliste éditorialiste du New York Post Maureen Callahan a elle aussi lâché que “personne ne veut voir ça”, elle se demande si “Heart of Invictus” est “vraiment le genre de contenu que Netflix recherchait lorsqu’il a conclu un accord avec les Sussex”.

Meghan et Harry hésitent sur la promotion

Il rappelle que “le contenu en question ressemble davantage à un exercice de réhabilitation de l’image, financé par Netflix.” Il rajoute aussi que, Meghan et Harry ne possédant qu’une courte expérience dans la production de films, les bonnes audiences dépendent presque exclusivement de leur nom et de leur aptitude à “se rendre disponibles pour des interviews afin de promouvoir le contenu de leur signature.”

Une plus-value que Netflix aura vraisemblablement du mal à se procurer, tellement Meghan et Harry se montrent méfiants vis à vis de la presse, et se font discrets dans la presse, remarque également l’expert, qui en est convaincu : “Netflix ne finira pas par remettre en cause l’accord”.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités peoples et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.