Les salariés de McDonald’s nous disent quel est le pire burger à ne surtout pas manger.

McDonald’s

McDonald’s compte des adeptes partout sur la planète. Cependant, les personnes qui savent les dessous de ses burgers font des révélations.

Découvrons le hamburger que les gens ne choisissent jamais de commander. ! McDonald’s est un commerce parfaitement efficace. Non pas simplement, car ses plats sont succulents et que c’est un lieu privilégié pour un déjeuner ou pour un dîner. Cela tient également à son excellente réputation en matière de rapidité de réaction.

McDonald’s

Le délai de traitement est un des principaux atouts de l’entreprise et de ses consommateurs. Pour être assuré de la fidélisation des acheteurs, il faut donc le réaliser rapidement et correctement, sans se tromper dans la préparation de la commande. Et tout ceci en souriant. Le People Act Magazine nous dévoile ce que les salariés voient comme une faiblesse dans les principes de base du travail de la société de fast-food McDonald’s.

Les produits sont préparés à l’avance chez McDonald’s.

McDonald’s burger

McDonald’s utilise des milliers de travailleurs à travers les quatre coins de la planète pour préparer ces succulents mets. Cependant, pour pouvoir être performante et honorer les demandes avec rapidité, la société de fast-food est obligée de préparer certains produits à l’avance. Cependant, des normes de santé permettent de prévenir les restaurateurs de proposer aux consommateurs des aliments cuisinés trop tôt. Ainsi, les responsables chronomètrent pour les plats cuisinés.

Mais lors des moments de forte occupation, les restaurants McDonald’s distribuent la totalité des plats cuisinés en abondance pour que les consommateurs ne patientent pas excessivement. Donc, au terme de chaque heure de pointe, il reste un certain nombre de burgers déjà confectionnés à emporter au plus vite. Parce que lorsque leur temps sera écoulé, ces derniers finiront par être jetés. Un règlement que les employés de la chaîne ne suivent pas forcément chez McDonald. Puisque mettre à la poubelle une marchandise, revient également à donner un coup de poignet aux personnes qui l’ont confectionnée inutilement. Voilà ce qui explique que les burgers restent quelquefois de longs moments dans les rayons chauffants situés le long de la route entre les caisses enregistreuses et les cuisines.

mcdo burger

Le hamburger Filet-O-Fish, à éviter.

Les Big Macs ne restent jamais en attente puisqu’ils sont les produits les plus demandés par les clients. En revanche, pour d’autres types que ceux-là, les amateurs sont beaucoup moins nombreux. Et cela n’a sans doute pas échappé aux salariés de McDonald’s que la commande d’un tel hamburger représentait un danger pour ce motif. People Act Magazine vous a donné le détail du nom de ce hamburger. Mais avant tout, le bon sens, celui de toujours recevoir un aliment fraîchement sorti des fourneaux. Le temps de service sera sans doute un tout petit peu prolongé, mais vous aurez la certitude de recevoir un en-cas de valeur.

Le hamburger McDonald’s qui compte dans ses rangs le moins de fidèles est le Filet-O-Fish. Il est ainsi, aux yeux des collaborateurs de la célèbre enseigne de fast-food, celui dont le passage en caisse est le moins évident. Pourtant, il se prépare tout de même par anticipation, tout comme les autres hamburgers, pendant les heures de pointe. Du coup, les collaborateurs de McDonald’s, bien qu’ils apprécient ce célèbre fish Burger, ne veulent pas le passer en compte. Voilà un point de vue qui mérite de sensibiliser tous les amateurs de McDo. Cependant, il y a une ruse pour ne pas courir le danger de manger un aliment qui a trop traîné sur les étagères du restaurant, entre le comptoir des caisses et les cuisines.

burger

Enlevez un des ingrédients inscrits sur le menu.

Lorsque vous faites une commande, demandez une confection particulière de celle-ci. Supprimer un élément dans un hamburger contraint les cuisiniers à redémarrer le procédé de A à Z. Et par conséquent à employer des éléments d’une qualité fraîche et assurée. Enlevez la présence de la sauce d’accompagnement par exemple, ou exigez qu’elle soit tenue à l’écart. Concernant les autres types de hamburgers, vous pouvez faire enlever la viande, les salades, les oignons ou encore les cornichons. Tout est envisageable ! McDonald’s pour sa part ne permet pas systématiquement à ses consommateurs de réaliser des plats particuliers. La raison en est que cela entraîne une perte de temps de tout le personnel et une baisse de la vitesse de prestation du restaurateur. Pourtant, voilà pourquoi vous vous assurez d’un burger parfaitement sain. Que ce soit un Filet-O-Fish ou un Big Mac.

Cependant, quand on parle de nuggets, vous ne pouvez pas modifier la constitution de leur emballage, reconnaît la Magazine People Act Magazine. Il faudra donc vous fier au chronomètre de votre McDonald’s et à la conscience professionnelle de ses salariés pour commander. En particulier hors du temps de course, quand vous doutez du délai que la marchandise a parcouru sur les étagères de la restauration rapide.

McDonald’s : ce burger est le plus grand échec du restaurant !

Depuis de nombreuses années maintenant, les gens profitent chaque jour des restaurants McDonald’s. En effet, la chaîne aux arcs dorés existe depuis les années 1950. Et depuis, elle propose une large gamme de produits à ses clients.

Entre les hamburgers, les nuggets, les frites et autres gourmandises, les clients de McDonald’s ont l’embarras du choix. Ils ont donc l’embarras du choix ! Mais pour satisfaire les clients et attirer plus de monde, il faut parfois innover.

Ainsi, les chaînes McDonald’s ont parfois proposé des produits en édition limitée pour voir si leurs clients les apprécieraient. Et force est de constater que si certains produits les ont bien séduits, d’autres ont été de véritables échecs !

C’est le cas du burger que la chaîne a inventé. Dans les années 1960, les franchisés de McDonald’s sur certains marchés ont subi un coup dur financier parce que les catholiques s’abstenaient de manger de la viande le vendredi. C’est vrai !

Un franchisé, Lou Groen, s’est donc demandé ce qu’il pourrait inventer pour inciter les catholiques à manger chez lui le vendredi. Il a trouvé un sandwich au flétan et au fromage !

Mais Ray Kroc n’était pas fan de cette idée. En fait, il lui a dit qu’il ne voulait pas que les restaurants sentent le poisson ! Mais en fait, il avait une autre idée. Nous vous en parlons.

Ray Kroc a donc refusé l’idée du sandwich au fromage pané et au flétan. Mais en fait, il avait imaginé un nouveau burger pour McDonald’s : le Hula Burger. Il s’agit d’un sandwich végétarien composé de tranches d’ananas grillées avec deux tranches de fromage sur un petit pain grillé !

Dans un esprit de compétition, Kroc accepte de vendre les deux sandwichs le vendredi. Il a ensuite déclaré que celui que les clients préfèreraient figurerait au menu de McDonald’s.

Résultat : le Filet-O-Fish a été vendu 350 fois. Seuls 6 Hula Burgers ont été vendus. La victoire est donc écrasante. Les clients de McDonald’s semblent avoir fait leur choix !

Le Filet-O-Fish est devenu un best-seller pour la chaîne américaine. Aujourd’hui encore, il compte de nombreux fans parmi les clients du fast-food. C’est vrai !

Quant au Hula Burger, on peut dire que c’est un véritable échec. D’ailleurs, dans son autobiographie, Grinding It Out, Ray Kroc admet cet échec ! En effet, il dit que c’était un flop géant ! Et nous ne dirons pas le contraire.

McDonald’s ! “Quand nous l’avons essayé dans nos magasins. Un client a dit : “J’aime le hula, mais où est le hamburger ?” “, peut-on lire dans son livre. En d’autres termes, les clients n’ont pas du tout approuvé ce nouveau produit de leur chaîne préférée.

Il convient de noter que ce ne fut pas le seul échec de McDonald’s. En effet, on pense aussi à la McPizza ou aux MC Spaghetti ! En tout cas, on ne peut pas dire que McDonald’s manque d’imagination.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.