Martin Blachier alarmiste ! la 5e vague arrive a grand pas.

Alors que le nombre de contaminations liées au Covid-19 repart à la hausse en Europe, le gouvernement français met en garde contre les risques d’une 5e vague. Invité sur le plateau de Franceinfo ce vendredi 29 octobre, l’épidémiologiste Martin Blachier a confirmé le début d’une nouvelle vague.

Martin Blachier

Martin Blachier : Alors que le taux d’incidence en France repasse au-dessus de 50 et que le nombre de nouveaux cas confirmés par jour dépasse les 5.000.

Faut-il s’inquiéter d’une nouvelle vague ? Invité sur Franceinfo vendredi 29 octobre, l’épidémiologiste Martin Blachier a été formel : Nous sommes au début de la 5e vague, a-t-il déclaré sur le plateau avant d’ajouter, alarmiste :

Martin Blachier 2021

Nous sommes au début de ce phénomène de reprise épidémique et il n’y a aucune raison que cela s’arrête. Après deux mois successifs de baisse, la France connaît un léger rebond de l’épidémie de Covid-19.

Ces derniers jours, le gouvernement a multiplié les appels à la vigilance. L’épidémie gagne à nouveau du terrain, a prévenu Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, sur RTL.

Martin Blachier : Les hôpitaux français seront-ils en mesure de faire face à une cinquième vague ?

Pour l’instant, on n’envisage pas un phénomène de saturation, mais par contre, c’est vrai que la pression qui existe aujourd’hui va encore s’intensifier sur les services hospitaliers et les services de réanimation, a déclaré l’épidémiologiste sur Franceinfo, qui trouve le passe santé totalement stupide.

Il faut prendre ce dernier rebondissement.

Une 5e vague, un risque de saturation des hôpitaux, alors même que près de 76% des Français ont reçu une première dose de vaccin.

Mais certains experts pointent du doigt un relâchement des gestes barrières et appellent la population à reprendre ses habitudes d’hygiène.

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19, il faut agir sur les 2 millions de personnes vulnérables qui ne sont pas encore vaccinées, a expliqué Martin Blachier à nos confrères avant d’ajouter :

Une fois que nous aurons fait cela, je tiens à dire que nous aurons fait tout ce que nous pouvons faire.

Donc au-delà de ça, malheureusement, la seule chose que nous devons faire, c’est d’accepter ce dernier rebondissement, a-t-il déploré. De son côté, le médecin urgentiste Patrick Pelloux a appelé à ne pas paniquer, jeudi sur BFMTV.

L’urgence, c’est de rassurer : Martin Blachier pousse un cri du cœur.

L’anxiété est en augmentation chez les Français. Ce n’est pas vraiment une surprise, mais une enquête le prouve aujourd’hui en chiffres :

selon l’étude de Santé publique France, qui suit l’évolution de la santé mentale des Français depuis le début de la crise sanitaire, la situation s’est aggravée depuis juillet.

26% du pays présente des signes d’un état anxieux et 16% des symptômes d’un état dépressif.

Ces chiffres ont fait réagir Martin Blachier. Avec 26%, le niveau des états anxieux est presque au niveau observé lors du premier endiguement, qui était alors de 27%.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @catmodesign

L’urgence est de rassurer, d’apaiser !, a exigé l’épidémiologiste préféré des téléspectateurs.

Cette prise de position a été publiée sur Twitter, où les réactions ont été nombreuses, certains l’accusant d’avoir alimenté cette situation de stress en donnant des informations contradictoires aux médias.

Martin Blachier

Martin Blachier victime de menaces.

Ce n’est pas nouveau pour Martin Blachier, qui a l’habitude de faire parler de lui. A tel point que le médecin a dû limiter ses apparitions télévisées : début septembre, il avait même annulé à la dernière minute sa participation à Touche pas à mon poste.

Il est au cœur de menaces et d’intimidations très graves, d’agressions physiques parfois, avait expliqué Cyril Hanouna.

C’est assez compliqué pour lui et il a préféré décliner notre invitation par peur des répercussions. Récemment, il a cependant été vu sur CNews où il a parlé du port du masque dans les écoles.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.