Macron détient il de l’argent dans un paradis fiscal ? les révélations scandaleuses.

Macron détient il de l’argent dans un paradis fiscal ? Les soupçons des journalistes Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier jettent le trouble sur le patrimoine du président.

Une somme qui semble avoir disparu. En enquêtant pour retrouver ces millions manquants, deux journalistes auraient mis en lumière un montage frauduleux de la banque Rothschild, ancien employeur du président Macron.

Un accord Nestlé Pfizer qui a rapporté gros à Macron

Emmanuel Macron

En enquêtant sur les 3 millions déclarés par Macron entre 2009 et 2013, Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier ont mis le doigt sur une fraude fiscale de grande ampleur. Si l’argent n’a pas été retrouvé, les deux hommes estiment qu’Emmanuel Macron pourrait avoir reçu bien plus que 3 millions d’euros de Rothschild.

Selon eux, le mari de Brigitte Macron aurait reçu une somme comprise entre 5 et 10 millions lors de l’affaire Nestlé Pfizer en 2012, a déclaré Jean-Baptiste Rivoire à L’Humanité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Cette année-là, Macron, employé de banque, a joué un rôle clé dans le rachat de la division nutrition infantile de Pfizer par le groupe Nestlé. Une transaction d’une valeur de 9 milliards d’euros. Une transaction qui aurait permis à Rothschild de gagner entre 45 et 135 millions d’euros et qui aurait pu rapporter beaucoup d’argent à l’ancien énarque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

C’est lui qui a fait de Nestlé un client de Rothschild, puis qui, en un week-end, l’a convaincu de faire la proposition décisive, alors que les négociations entre Pfizer et Danone piétinaient.

Dès lors, nos sources estiment qu’il aurait très probablement perçu entre 5 et 10 millions de bénéfices industriels et commerciaux, détaille le journaliste.

Macron a-t-il de l’argent dans un paradis fiscal ?

Une somme astronomique, bien loin des 3 millions déclarés et évaporés. La question s’est alors posée aux journalistes enquêteurs : où, si cet argent existe, pourrait-il se trouver ?

Une source anonyme affirme que la banque Rothschild avait l’habitude de verser une grande partie de ce type de rémunération à des structures opaques dans des paradis fiscaux, indique Jean-Baptiste Rivoire.

Cette même source a expliqué aux journalistes que la banque avait conclu un arrangement avec Bercy en 2000, afin que les honoraires de ses partenaires ne soient pas uniquement versés en France.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Macron dans la tourmente

Ainsi, et toujours selon la source au sein de Rothschild, une partie de la rémunération est versée en France, tandis que l’autre est déposée à l’étranger. En revanche, les journalistes n’ont trouvé aucune trace d’un trust au nom d’Emmanuel Macron. Mais le doute persiste.

A noter qu’une fraude fiscale peut ne pas être au nom de la personne concernée, comme le rappelle Jean-Baptiste Rivoire, la limite de la légalité n’est donc pas franchie. Néanmoins, les véritables bénéficiaires de ces trusts peuvent alors demander le déblocage des fonds et un avocat mandaté par Rothschild les verse alors sur un compte souhaité par la personne.

Macron

Si cette enquête, dont l’intégralité devrait sortir ce mardi sur Off Investigation, ne met pas en lumière un acte fiscalement répréhensible, elle souligne un point : Emmanuel Macron a l’obligation de déclarer l’ensemble de son patrimoine, si ce n’est pas le cas il pourrait tomber dans le crime d’omission d’une partie de son capital, estiment les journalistes.