Londres: Parlement, 4 morts, 20 blessés graves, bilan inconnu

Attentat du 22 mars 2017 à Londres
Dernière mise à jour 21h40

 

Gestion réactive d’une attaque terroriste

 

Quatre morts dont un policier poignardé et un assaillant à l’identité non dévoilée par les autorités, plus de vingt blessés, blessures «catastrophiques» pour certaines victimes selon les médecins sur place, après une attaque à la voiture-bélier et à l’arme blanche, survenue devant le Parlement britannique, symbole du pouvoir et de la démocratie au Royaume-Uni, aux alentours de 15 heures, heure locale — quartier touristique de Westminster.

 

Londres, 22 mars 2017, hommage aux victimes de l’attentat du Parlement. (DR)

 

Trois lycéens Français en classe de seconde ont été blessés, fauchés par la voiture-bélier, 90 élèves Français en cours de rapatriement vers la Bretagne où une cellule psychologique a été mise en place pour l’accueil des adolescents et de leurs professeurs; le bilan de l’attaque est encore inconnu. Une enquête a été ouverte. À cette heure, les autorités n’évoquent qu’un assaillant et l’attentat n’a pas encore été revendiqué. Le soutien de la communauté internationale entame la danse du protocole, à commencer en Europe par les premières condoléances de la France et de l’Allemagne.

 

Certains incidents continuent, d’après une élue confinée sur place, la police sécurise la zone sans ébruiter ni bilan ni stratégie de déploiement. Scotland Yard a rapidement pris la parole, en fin de journée, vers 18 heures, pour tenir le public et les médias informés de la situation. La Chef de la Police de Londres a fourni les premiers éléments:

 

Plusieurs blessés parmi les policiers sont à déplorer mais aucun détail complémentaire diffusé

 

Une voiture-bélier a foncé sur la zone de Westminster, dans les jardins de Westminster, en premier lieu, pour se diriger en direction des grilles du Parlement britannique. Un assaillant, vêtu en noir, a alors poignardé un policier, avant de tenter de pénétrer dans l’enceinte du Parlement. Il aurait été abattu par les forces de Police à cet instant. Les témoignages sont pour l’heure en cours d’enregistrement.

Les autorités appellent les citoyens à rester vigilants le temps du déploiement des forces de sécurité additionnelles, en cours d’exécution. Dans la zone, confie Jonathan Fenby, journaliste anglais par téléphone à BFM TV, la Police et les forces de sécurité étaient moins visibles qu’à Paris, peut-être moins présentes.

Prudence pour l’instant, aucun renseignement n’est fourni autour de possible(s) complice(s) en fuite, Londres n’est pas à l’abri d’un nouvel assaut. Quartier bouclé, «figé», selon les correspondants BFM TV sur place. Tout avait été mis en œuvre, d’après les observateurs, pour réduire les risques d’attentats sur le territoire britannique — particulièrement depuis les attentats du 7 juillet 2005 (52 victimes et 4 kamikazes), revendiqué à l’époque par l’organisation terroriste islamique Al Qaida. Néanmoins, il y a trois mois, le chef du renseignement extérieur britannique du MI6 (l’équivalent de la DGSE en France), Alex Younger, avait annoncé: «Le niveau de la menace terroriste au Royaume-Uni est sans précédent», a rappelé une source TF1.

 

Theresa May, Première ministre du Royaume-Uni, se trouvait au Parlement

 

Theresa May, Première ministre du Royaume-Uni, se trouvait dans l’enceinte du Parlement au moment du drame (elle a été évacuée discrètement peu après l’attaque), parmi de nombreux élus britanniques maintenus confinés en sécurité durant l’assaut.

Ils évacuent maintenant le bâtiment en direction de l’Abbaye de Westminster; les élus présents sur place témoignent dans les médias français par téléphone, ils observent «une organisation réactive extraordinaire», au cœur d’une atmosphère plutôt calme. Une ville préparée pour ce genre d’attaque, d’après les experts internationaux en sécurité intérieure, selon lesquels il parait «très difficile» de pénétrer à l’intérieur du bâtiment. Theresa May devrait tenir une réunion de crise dans les minutes à venir.

«Nous exprimons toute notre solidarité et tout notre soutien au peuple britannique», a immédiatement déclaré François Hollande. L’attaque devant le Parlement britannique s’est déroulée parallèlement à la cérémonie de commémoration en hommage au premier anniversaire de la mort des victimes du double attentat de Bruxelles et dans la province du Brabant flamand, en Belgique, qui avait entrainé la mort de 32 personnes.

 

#London #FreeSpirits March 22nd reprezent ©Didier Chamizo. KEITH RICHARDS (2007), Acrylique sur toile.

 

Marion Calviera © PAM 2017

 

Sur le même thème:

Attaque à Nice: fil des évènements

Camion fou à Berlin: Au moins 12 morts et 48 blessés

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

SPACE: Maars Atacama’s Journey

PAM sur Twitter

PAM sur Facebook

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

TATTOO PLANET