Lioudmila, l’ex-femme de Vladimir Poutine le dézingue, elle mâche pas ses mots.

Son ex-femme Lioudmila à Vladimir Poutine a dressé un portrait peu flatteur de lui quelques années avant de divorcer.

Vladimir Poutine

Depuis que la Russie a lancé son offensive militaire en Ukraine, tout le monde essaie de cerner la personnalité de Vladimir Poutine.

Ce n’est un secret pour personne que le président russe Vladimir Poutine est en couple avec la gymnaste olympique Alina Kabeva depuis de nombreuses années. Ensemble, le couple a même eu trois enfants, deux jumeaux et un petit garçon, que le dirigeant a pris soin de garder en sécurité avant de lancer une opération militaire en Ukraine.

Vladimir Poutine russie

Selon le Mirror, le couple se trouve actuellement dans la ville suisse de Lagano. Avant la pandémie de coronavirus, il y avait souvent des rumeurs selon lesquelles la maîtresse de Vladimir Poutine était en ville. On sait qu’ils ont des liens forts avec les résidents ici, mais tous ceux qui les connaissent ont juré de garder le secret, a déclaré une source au magazine britannique populaire.

Mais bien avant cette discrète liaison avec Alina Kabaeva, c’est avec Lioudmila que le président russe a partagé sa vie. Le 6 juin 2013, après de nombreuses rumeurs sur leur séparation fermement démenties par le couple présidentiel Vladimir Poutine et sa femme ont officialisé leur divorce à la télévision russe.

Depuis, l’ex-femme du président s’est remariée avec l’homme d’affaires Artu Ocheretny et se fait très discrète dans les médias. Mais quelques années avant sa séparation d’avec le leader russe, elle a fait des confidences qui font froid dans le dos à l’un de ses amis proches.

Quand Lioudmila se confie à Vladimir Poutine

En 2001, Lioudmila Poutine se confie à Irène Pietsch, un écrivain qui est aussi son ami. Dans son livre Amitiés fragiles, elle a relaté certaines de leurs conversations.

Plusieurs phrases attribuées à l’ancienne première dame ont été rapportées, principalement celles concernant son mari. Malheureusement, c’est un vampire, aurait-elle dit à propos du président Vladimir Poutine, le comparant même à un frigo.

Selon Irène Pietsch, les relations entre Vladimir Poutine et son épouse Lioudmila se détérioraient depuis de nombreuses années. Le président russe reprochait à sa femme sa passion pour l’ésotérisme et l’astrologie. À plusieurs reprises, il se serait montré désobligeant à son égard, notamment lorsqu’il a déclaré à l’écrivain qu’elle mériterait qu’on lui érige un monument si elle parvenait à passer trois semaines avec Lioudmila. Preuve que le couple était en froid bien avant leur séparation.

Vladimir Poutine : des militants s’introduisent dans la maison de sa fille au Pays basque

Cela fait 20 jours qu’une incroyable guerre a ravagé l’Ukraine. Le 24 février, des colonnes de chars russes sont entrées sur le territoire de ce pays voisin et frère de la Russie. Pour justifier cette incroyable opération militaire, le président Vladimir Poutine a évoqué la nécessité de dénazifier le pays. Et même si le maître du Kremlin a assuré qu’il ne voulait pas s’attaquer aux civils, il faut se rendre à l’évidence troublante que les opérations militaires ne les épargnent pas.

Lundi 14 mars, le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a déploré plusieurs centaines de morts parmi les civils. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé la communauté internationale à aider son pays, tandis que son épouse Olena Zelenska a dévoilé sur Instagram les visages des victimes innocentes de cette guerre effroyable.

La communauté internationale a décidé de sanctions à l’encontre de la Russie, mais celles-ci ne semblent pas susceptibles de faire changer d’avis le président russe Vladimir Poutine. Pire, le Kremlin isole la population en coupant l’accès à Facebook et Instagram, ne permettant pas aux Russes de savoir ce qui se passe hors de leurs frontières.

Le 14 mars, cependant, un grain de sable s’est glissé dans cette mécanique bien huilée lorsque Marina Ovsyannikova, productrice de télévision pour la première chaîne publique russe, est apparue à l’antenne avec une pancarte exhortant ses compatriotes à manifester pour demander la fin de la guerre : Arrêtez la guerre. Ne croyez pas la propagande. Ils vous mentent, lisait-on sur sa carte dans la langue de Tolstoï.

Les proches du président Poutine impliqués dans le conflit

Conséquence inattendue du conflit, en France, ce sont les proches du président russe qui ont vu leurs intérêts malmenés ce week-end. Plusieurs militants hostiles à l’homme fort du Kremlin ont fait irruption dans la résidence de Biarritz de Kirill Shamalov, l’ancien mari d’Ekaterina Tikhonova, l’une des filles de Vladimir Poutine.

La maison de 300 m2, à deux pas du phare, avait déjà vu ses murs et son portail tagués de drapeaux ukrainiens quelques jours après le début de l’invasion, mais une nouvelle étape a été franchie ce week-end. Sur les médias sociaux, des militants ont filmé et photographié la villa sous tous les angles avant de brandir un drapeau ukrainien depuis le balcon de la villa.

Les intrus ont ensuite fait changer les serrures de la résidence balnéaire, indiquant qu’ils voulaient en faire un refuge pour les réfugiés ukrainiens.

Cependant, ils n’ont pas eu le temps de le faire. Les trois militants, dont Pierre Haffner ancienne figure des Gilets jaunes au Pays basque ont été arrêtés devant la villa Alta Mira et placés en garde à vue au commissariat de Biarritz le 14 mars au matin.

Vladimir Poutine

Relâchés en fin d’après-midi, ils ont reçu un rappel à la loi par le délégué du procureur de Bayonne, révèle le site de France Bleu Biarritz. Une sanction sans doute trop légère au goût de Vladimir Poutine, mais il devra s’en contenter.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.