Lidl fait une annonce scandaleuse qui risque de ne pas plaire à ses clients !

Cela fait déjà quelques jours que les clients de Lidl à Lyon se sont habitués à ces messages à la porte des magasins Lidl. Sur place, la direction demande aux clients de modifier leur liste de courses ! Et cela en raison de la guerre en Ukraine.

A Lyon, l’entreprise allemande LIDL a décidé de faire une étrange demande à ses clients. Découvrez là au plus vite !

En effet, les fidèles de Lidl ne peuvent pas manquer cet avis sur la porte d’entrée : Nous rencontrons actuellement des difficultés d’approvisionnement pour plusieurs de nos produits. Aussi, afin de satisfaire tous nos clients, nous vous demandons de limiter vos achats, peut-on lire.

Lidl 2022

La guerre en Ukraine a eu des répercussions sur la production de matières premières. Et maintenant, elle affecte le client final.

Nous connaissons actuellement des difficultés d’approvisionnement.

Ce que vous devez savoir, tout d’abord, c’est que l’Ukraine est un grand exportateur de blé au niveau mondial. Mais la première place est détenue par la Russie. Nos confrères de La Dépêche ont interrogé Philippe Chalmin, économiste et professeur à l’université Paris Dauphine.

Pour l’instant, les experts ont du mal à évaluer les conséquences du conflit sur le prix des matières comme le blé. Selon Philippe Chalmin, les impacts sont limités. Et il n’est pas impossible qu’ils le restent. Au moment du conflit en Crimée, en 2014, les flux de céréales ont continué à circuler sans problème, rappelle l’économiste.

Lidl en difficulté !

Il n’est pas impossible que les prix aient un peu augmenté en prévision des tensions, mais cela ne va pas très loin. On peut déjà être rassuré : il n’y aura pas de conséquence sur le prix du pain.

Dans une baguette qui vous coûte un euro, la part du blé est de 7 à 8 centimes, rappelle Philippe Chalmin.

En novembre 2021, le prix du blé avait fortement augmenté. À l’époque, il atteignait 300 euros la tonne. Mais aujourd’hui, le prix se situe autour de 260, 270 euros la tonne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par POURQUOI DOCTEUR (@pourquoidocteur)

Si la question du prix du blé est posée, c’est l’huile de tournesol qui inquiète le plus les magasins Lidl. Pourquoi ? Tout simplement parce que là aussi, l’Ukraine et la Russie produisent les 3/4 de l’huile de tournesol mondiale. C’est beaucoup ! Les spécialistes nous assurent qu’il n’y aura pas de répercussion dans les semaines à venir. Mais d’ici la fin de l’année, cela pourrait changer !

Lidl : déjà une pénurie ?

Heureusement, nous ne sommes pas encore au stade de la pénurie. Mais à Lyon, on parle de rationnement et de limites depuis début avril. Dans les magasins Lidl de Lyon, les consommateurs ne peuvent acheter que quatre bouteilles de 0,75 litre d’huile de tournesol bio, trois bouteilles d’un litre d’huile de tournesol. Et aussi des mélanges de plusieurs huiles. Nos confrères d’Actu Lyon indiquent que Lidl n’en fait pas une obligation mais une invitation.

Lidl

La direction de ces magasins veut éviter les phénomènes de sur-achat qui provoquent des pénuries. On se souvient notamment des pénuries de papier toilette lors de l’enfermement dû au Covid 19. C’est le même phénomène de panique qu’il faut éviter.

C’est sûr : dans les prochaines semaines, le magasin bleu et jaune Lidl ne proposera pas d’énormes remises sur les bouteilles d’huile de tournesol !