Leïla Bekhti ! Laurent Delahousse se moque d’elle en direct, gros malaise sur le plateau.

Depuis plusieurs semaines, mais aussi depuis plusieurs années, Leïla Bekhti multiplie les apparitions. L’actrice a reçu le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans Tout ce qui brille, et depuis, la jeune maman s’est vue proposer de nombreux rôles différents. Elle est actuellement de retour sur le plateau du rôle qui la marquera sans doute à jamais… Alexandra, dans La Flamme sur Canal +.

Leïla Bekhti

Invitée sur le plateau de 20h30, dimanche, Leïla Bekhti s’est retrouvée en position délicate face à un Laurent Delahousse vraiment moqueur.

Série parodique de Jonathan Cohen, la première saison a déjà fait un carton. L’objectif : tourner en dérision l’émission de télé-réalité Le Bachelor. Et c’est une mission réussie. Tellement réussie que même lorsqu’elle ne tourne pas, Leïla Bekhti garde des détails ridicules sur elle. Eh oui, folle amoureuse de son « Maaaaarc » dans l’émission, son personnage Alexandra est prête à tout pour conquérir le cœur du Bachelor. Invitée sur le plateau de 20h30, dimanche, pour parler de sa carrière et de ses rôles, l’actrice s’est immédiatement fait remarquer pour un détail surprenant.

Leïla Bekhti nue

On parle de vos ongles ? Laurent Delahousse a immédiatement demandé sur un ton moqueur. Une situation embarrassante pour la femme de Tahar Rahim Leïla Bekhti, qui s’est expliquée : C’est le visage de Jonathan Cohen, c’est Marc. Un indice pour la deuxième saison de la série, mais surtout un poids avec lequel elle doit vivre au quotidien : Heureusement que c’est mon meilleur ami dans la vie parce que je vais vivre avec ça pendant deux mois. Je suis en train de tourner la saison 2 de La Flamme. C’est la folie d’Alexandra. Une folie que les fans ont hâte de retrouver sur Canal +, et nous aussi !

leïla bekhti films

Leïla Bekhti n’a pas froid aux yeux quant à ses complexes : Je prends 27 kilos à chaque grossesse.

Leïla Bekhti a accueilli son troisième enfant en quatre ans. Un heureux événement qui a transformé son corps. Mais qu’importe, l’important n’est pas là pour l’actrice qui est à l’affiche du film Les Intranquilles, comme elle l’explique dans les colonnes de Gala, en vente ce jeudi 30 septembre.

Le plus beau rôle de Leila Bekhti n’est pas sur le grand écran, mais auprès de ses enfants. Avec trois grossesses en quatre ans, le corps de l’actrice n’a pas été épargné. Mais la femme de Tahar Rahim n’a aucun scrupule à être mère, comme elle l’a expliqué dans Gala : Je ne suis pas d’une beauté parfaite, j’ai pris 27 kilos à chaque grossesse, mais ce n’est pas un problème. Si elle avoue ne pas avoir forcément confiance en elle tout le temps, Leïla Bekhti a appris à vivre avec certains complexes.

leïla bekhti souleymane rahim

Toutes les mères qui ont des enfants rapprochés le savent, les kilos, bien installés après plusieurs grossesses, ne disparaissent pas sans effort. Et en donnant naissance à trois enfants en quatre ans, Leïla Bekhti ne fait pas exception à la règle. Mais l’actrice n’en fait pas tout un plat, voir naître ses trois merveilles est bien plus important que quelques kilos en trop : Depuis, j’ai voulu reperdre du poids car je me sentais mieux dans ma peau, mais si je veux reprendre du poids le mois prochain, ce ne sera pas un drame. Je ne suis pas dans le contrôle.

Sur tous les fronts

Parents d’un petit garçon né en 2017, Leïla Bekhti et Tahar Rahim ont accueilli un troisième bébé à la maison, moins d’un an après l’arrivée de leur deuxième enfant. Si quelqu’un m’avait dit que j’accoucherais deux fois la même année, que j’aurais trois enfants en quatre ans, et que, sur la même période, je ferais dix films…. J’aurais dit : Pouce, je ne suis pas capable, confie-t-elle à Psychologies Magazine. Et pourtant, c’est d’une main de maître que l’actrice césarisée mène sa vie de mère et d’actrice très demandée dans le cinéma français.

Leïla Bekhti : cette énorme bourde qu’elle a faite lorsqu’elle était jurée au Festival de Cannes

Quand Leïla Bekhti ne respecte pas du tout les règles… En 2012, un an après avoir reçu le César du meilleur espoir féminin, l’actrice est choisie pour faire partie du jury d’Un certain regard, la section dérivée de la sélection officielle du Festival de Cannes, présidée cette année-là par l’acteur Tim Roth. Elle a été rejointe par la réalisatrice Tonie Marshall, le critique argentin Luciano Monteagudo et la directrice du Festival du film de La Rochelle, Sylvie Pras. Et pour assurer le bon déroulement de la compétition, le jury a reçu des instructions précises de Thierry Frémaux, notamment en ce qui concerne l’impartialité totale dont les jurés devaient faire preuve à l’égard des films en compétition. Leïla Bekhti n’a pas vraiment été en mesure de respecter cela.

Leïla Bekhti est un peu dans l’affect.

En effet, un peu dans l’affect, l’actrice a confié à Laurie Cholewa au micro d’Europe 1 qu’elle était incapable de cacher ses émotions. Je suis très expressive quand j’aime ça, et quand je n’aime pas ça aussi, a-t-elle déclaré, racontant ensuite sa bourde mémorable à la fin du film Les Bêtes du Sud sauvage, réalisé par Benh Zeitlin.

Je me souviens que les lumières se sont rallumées, j’étais en larmes, j’ai regardé toute l’équipe du film, et je leur faisais des pouces en l’air, a raconté Leila Bekhti, qui a croisé Thierry Frémaux au même moment. C’est super, tu as compris ce que je t’ai dit, a ironisé le délégué général du Festival de Cannes, alors que l’actrice avait indiqué avoir compris les consignes par un « évidemment », lorsqu’il avait rappelé au jury qu’à la fin de chaque projection, ils devaient juste applaudir, se lever et partir sans montrer leurs sentiments.

Leïla Bekhti

Une actrice qui n’oublie pas d’où elle vient

Un défi difficile à relever pour Leïla Bekhti, qui n’est pas vraiment du genre à cacher ses émotions et qui a aussi toujours décidé de ne pas se conformer au star-system, malgré ses succès. Par exemple, en 2011, alors qu’elle venait de remporter un César, la femme de Tahar Rahim a demandé à son chauffeur de faire demi-tour et de se diriger vers le 17e arrondissement de Paris pour retrouver ses amis. J’avais tous mes amis d’enfance qui avaient regardé la cérémonie à la maison.

J’avais tous mes amis d’enfance qui avaient regardé la cérémonie à la maison. Ce sont des filles que je connais depuis que j’ai neuf ans et qui m’ont accompagnée dans les plus grandes épreuves de ma vie, a-t-elle confié à C à vous, ajoutant que ses amies sont descendues dans la rue en pyjama. Un signe que la star n’a pas oublié d’où elle vient : C’est merveilleux de partager du caviar avec des gens qui ont mangé des pommes de terre avec vous. C’est encore plus savoureux, conclut la mère de trois enfants.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.