Législatives 2022 : Jean-Michel Blanquer aspergé à son tour de mousse blanche en plein meeting (vidéo) !

L'homme politique Jean-Michel Blanquer a été aspergé de mousse blanche. Vendredi 3 juin 2022, Marine Le Pen, candidate RN aux élections législatives, a été visée par un œuf lancé sur elle à Saint-Armand-les-Eaux, alors qu'elle faisait campagne. Le lendemain, samedi 4 juin 2022, c'est au tour de Jean-Michel Blanquer, candidat de la majorité présidentielle dans la 4e circonscription du Loiret, de faire les frais de la colère de deux enseignants.

L’ancien ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a été agressé par deux enseignants alors qu’il faisait campagne pour les élections législatives dans le Loiret, samedi 4 juin 2022.

Selon les informations de Franceinfo, publiées quelques heures après les faits, l’ancien ministre Jean-Michel Blanquer faisait campagne près du marché de Montargis, samedi 4 juin 2022, lorsqu’il a été aspergé de mousse blanche par deux professeurs d’un collège.

Jean-Michel Blanquer legislatives

C’est ce qu’a déclaré Benoît Digeon, le maire de la ville, aux médias. Sur Twitter, Jean-Michel Blanquer a relaté l’agression en des termes qui laissent entrevoir une certaine colère.

Une campagne électorale est un moment de bonheur démocratique par l’échange. Ça se passe bien ici à Montargis à la rencontre des citoyens. Je viens d’être agressé par deux individus qui veulent casser cela.

Ne l’acceptons pas. Vive le calme, vive le respect, vive la démocratie, a-t-il écrit.

Deux personnes ont été placées en garde à vue

L’incident est devenu viral et a été abondamment filmé et commenté sur les réseaux sociaux. L’ancien ministre de l’Éducation a porté plainte suite à l’agression, tandis que les deux auteurs présumés ont été conduits au commissariat de Montargis, comme l’a indiqué Benoît Digeon sur Facebook. La démocratie doit être respectée, a-t-il ajouté. Selon France Bleu Orléans, les deux enseignants, qui auraient également insulté Jean-Michel Blanquer, ont été placés en garde à vue.

Ces derniers mois, l’image de Jean-Michel Blanquer a été écornée par la polémique suscitée début janvier 2022 par un article de Mediapart. Le journal en question révélait que l’ancien membre du gouvernement avait en fait annoncé le protocole sanitaire dans les écoles depuis son lieu de vacances, à savoir Ibiza. Une situation qui a agacé les Français, à tel point que l’ancien ministre s’est excusé pour le symbolisme de son geste.

Jean-Michel Blanquer pris en photo avec un collectif d’extrême droite, il réagit vivement.

Après le premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont entrés dans la deuxième étape de l’élection présidentielle de 2022.

Deux semaines plus tard, le dimanche 24 avril 2022, les Français votent à nouveau. À 20 heures précises, la réélection d’Emmanuel Macron a été annoncée sur plusieurs chaînes du PAF.

Le mari de Brigitte Macron a été désigné pour un second mandat avec 58,6% contre le candidat du Rassemblement national, qui a recueilli 41,4% des voix selon les résultats officiels du ministère de l’Intérieur via dpa-infocom.

<blockquote class= »twitter-tweet »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Une campagne électorale est un moment de bonheur démocratique par l’échange.<br>Ça se passe bien ici à Montargis à la rencontre des citoyens.<br>Je viens d’être agressé par deux individus qui veulent casser cela. Ne l’acceptons pas.<br>Vive le calme, vive le respect, vive la démocratie</p>&mdash; Jean-Michel Blanquer (@jmblanquer) <a href= »https://twitter.com/jmblanquer/status/1533036264479416321?ref_src=twsrc%5Etfw »>June 4, 2022</a></blockquote> <script async src= »https://platform.twitter.com/widgets.js » charset= »utf-8″></script>

Pour fêter sa victoire, le Président de la République a invité ses partisans au Champs de Mars à Paris. Ce fut l’occasion d’assister à une apparition rare du couple formé par Eric Dupond-Moretti et Isabelle Boulay. D’autres personnalités politiques étaient présentes, comme Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, mais aussi Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale.

Je ne partage rien avec eux

A l’issue de cette soirée électorale, Jean-Michel Blanquer a été critiqué sur les réseaux sociaux. La cause de ce 2.0 bashing ? Une photo prise lors des festivités et sur laquelle il s’affiche aux côtés du collectif Némésis, un mouvement d’extrême droite qui se décrit comme un mouvement identitaire féministe, rappelle Le Figaro mercredi 27 avril 2022. Sur la photo en question, le ministre de l’Éducation nationale pose aux côtés de sept jeunes femmes aux visages flous, l’une d’entre elles faisant un doigt d’honneur.

Face au tollé provoqué par cette publication, Jean-Michel Blanquer a réagi sur Twitter mardi 26 avril 2022, dénonçant une manipulation qui ne doit tromper aucune personne de bonne foi de la part d’un collectif qu’il dit ne pas connaître et qui a profité de l’effusion de dimanche soir pour prendre une photo avec lui. Il poursuit : Je ne partage rien avec eux. Je condamne également la vulgarité de la démarche et des gestes.

Le collectif Nemesis réagit sur Twitter

Dans deux autres tweets, Jean-Michel Blanquer a tenu à apporter des précisions. Quant à tous ceux qui ont tenu ou tiennent des propos désobligeants à partir d’une photo comme si ces manipulations n’étaient pas courantes, ils jouent dans la logique des fake news, du harcèlement et du dénigrement qui fait le malheur des réseaux sociaux, écrit-il, ajoutant dans un second message :

Jean-Michel Blanquer

Une fois de plus, l’extrême droite ment et manipule. Et trouve une extrême gauche heureuse de relayer les fake news. Vivons dans une démocratie apaisée où les différences et les débats sont fondés sur la bonne foi et le respect d’autrui. Le collectif Némésis a ensuite réagi : Pas de ‘manipulation’ de notre part Jean-Michel Blanquer, une simple blague que l’extrême gauche (qui a appelé à voter pour vous) était heureuse de faire semblant de ne pas comprendre, a-t-il assuré.