Léa Seydoux et sa maladie incurable dévoilée, c’est triste.

Léa Seydoux

Léa Seydoux a parcouru tant de choses que cela donne le frisson. Cependant, elle ne souhaite pas vraiment évoquer sa propre personne.

Léa Seydoux consent, en effet, à soulever, en exclusivité pour cette occasion, le masque de sa personnalité fascinante.

Léa Seydoux a horreur que la lumière soit faite autour d’elle. Or, elle possède énormément de qualités qui en font un joyau à part entière !

Léa Seydoux et ses futurs films.

Chez Léa Seydoux, le Festival de Cannes est un véritable rendez-vous. En fait, pour celle qui a été révélée là depuis 2013, c’est un peu comme si elle était une coutume à ne pas transgresser, même si toute cette agitation médiatique la fatigue au maximum.

Léa Seydoux

De plus, rappelons que, pour l’année 2018, Léa Seydoux se trouve de part et d’autre du mur, car la comédienne Kate Blanchett lui offre d’intégrer le comité de sélection. Bon renvoi de situation pour cette comédienne à plusieurs visages ! Toutefois, elle est vraiment disposée à assurer la publicité de ses titres ? Elle hait cet effort et compte bien nous le démontrer une nouvelle fois.

Le geste sanitaire entache en effet les séances de projection des œuvres nommées au Festival de Cannes. Même la montée traditionnelle du perron paraît morne sans les spectateurs qui applaudissent à tout rompre les stars. C’est à la fois une excellente et une désagréable expérience pour Léa Seydoux. Une bonne, parce qu’elle participe à trois films en concurrence et a beaucoup œuvré pour atteindre ce but. Mais du côté douloureux, car elle ne peut supporter de discuter avec nous de ses différents événements antérieurs ou à venir. Et cela, notre confrère de Madame Figaro le constatera sans le vouloir !

Elle parle le moins possible de ses projets.

Léa Seydoux est donc la championne des phrases brèves. Dès lors, comme organiser un entretien seulement par des oui, des nons, et quelques imprécisions ? Le minimum que nous puissions affirmer est que Léa ne souhaite pas réellement commercialiser ses productions. Elle compte sur ses supporters pour se forger leur avis, et non pas sur les spécialistes du 7e art. Finalement, elle estime sans doute ne plus avoir rien à démontrer à ses spectateurs ? Mais au fur et à mesure du déroulement de cette interview, notre confrère cherche à dépasser ses frontières. Y arrivera-t-elle sans prendre le risque de lui faire mal ? Le but est de recueillir des renseignements concernant ce qui va l’attendre jusqu’en 2022. Face à cette situation de pandémie, les comédiens tout comme les chanteurs ont été obligés de chambouler leur routine ! Et pour elle alors ?

Le caractère pudique, voir carrément hautain, de Léa Seydoux n’est pas nécessairement un secret aux yeux de People Act Magazine. Mais plus la discussion se poursuit, plus notre confrère essaie de la repousser dans ses derniers retranchements. Y arrivera-t-elle sans prendre le risque de lui faire mal ? Le but est de recueillir des renseignements concernant ce qui va l’attendre jusqu’en 2022. Face à cette situation de pandémie, les comédiens tout comme les chanteurs ont été obligés de chambouler leur routine ! Et pour elle alors ?

En effet, que ce soit pendant son accouchement ou lors de la formation proposée à son bout de chou George, la demoiselle souhaite tout entreprendre à pas de loup. Sans doute, parvient-elle à réaliser ce que la plupart des spécialistes ont tellement de difficultés à appréhender. Grâce aux réseaux sociaux, la limite qui sépare l’intimité du grand public est tellement fine… Que tout peut éclater en un instant !

Sa déclaration concernant son état.

Le jour même, Léa Seydoux est debout. Elle éprouve un instant de conscience. Et comme pour se convaincre de ses non-paroles ou de son mutisme, elle affirme à notre collègue : « Je crois que je suis atteinte du syndrome d’autisme. Légère, mais … le fait de discuter nécessite un exercice, ce manque de naturel ». Une fois cette confession effectuée, elle poursuit son nudité sur le plan psychologique. En effet, elle voudrait pouvoir être impliquée ou engagée tout en demeurant dans la discrétion. Drôle de contradiction ! Les seules occasions où elle a échoué, c’est au moment où elle a abordé sa liaison compliquée avec le metteur en scène de La vie d’Adèle !

De plus, à propos de celle-ci, elle reconnaît éprouver certains remords sur la manière dont les événements se sont déroulés par le biais de la presse. Rétrospectivement, en 2022, Léa Seydoux pense notamment que les réactions ne seraient pas de mise si ce dont elle a fait l’expérience « arrivait plutôt aujourd’hui, après #MeToo ». Sa reconnaissance n’a pourtant pas fait que des heureux. « À ce moment-là, parce que je me nommais Seydoux, je ne pouvais pas avoir le choix. Kechiche, de façon pervertie et manipulatoire, a transféré le problème sur un autre terrain, celui de la société ». En dépit de tout, elle ne cherche pas à échapper au discours sur le cinéma et demeure satisfaite du rendu à sa sortie de la salle. Et pour vous, précieux visiteur de People Act Magazine, que dites-vous ?

Afin de pouvoir bien comprendre ses paroles, nous vous suggérons de la voir à nouveau pendant l’ascension des célèbres escaliers. Certainement, elle paraît à son aise. Mais tout cela est juste une apparence. Dans son cœur, Léa Seydoux est un véritable oisillon meurtri ! On lui souhaite le maximum et notamment de pouvoir se raccommoder bientôt avec cette partie de son esprit.


Pierrette Rajaonasy

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.