Le Club Dorothée en deuil avec la disparition d’une actrice mythique.

C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Madame Claude Lombard. La nouvelle est tombée sur sa page Facebook officielle dans la nuit du lundi 20 septembre au mardi 21 septembre : Claude Lombard, l’égérie des bandes originales des dessins animés des années 1980, est décédée à l’âge de 76 ans. Au total, des millions de fans ont été bercés durant leur enfance devant le Club Dorothée, grâce à des titres illustrant les aventures de Flo et les Robinsons suisses, Embrasse-moi Lucile, ou encore Pollyanna.

Club Dorothée

Elle était l’une des voix qui ont marqué la génération du « Club Dorothée ». L’interprète Claude Lombard est décédée, elle avait 76 ans.

Née le 25 février 1945 à Etterbeek, en Belgique, Claude Lombard (Club Dorothée) laisse derrière elle une œuvre qui a marqué la culture populaire. Au total, elle a enregistré une cinquantaine d’albums dans les années 1980 et jusqu’au début des années 1990. Tout au long de sa vie, elle a chanté ses chansons de ville en ville, de disque en disque, et accompagné Charles Aznavour de pays en pays, réalisant et écrivant pour les décors de séries animées et de films.

Club Dorothée deuil

Claude Lombard (Club Dorothée) aura illuminé le chemin de ceux qu’elle a rencontrés. Elle aura créé des vocations et plus encore, elle aura aidé des personnes à devenir ce qu’elles sont aujourd’hui, écrivent les proches de l’artiste sur sa page Facebook.

Claude Lombard aura égayé la vie de ceux qu’elle a rencontrés.

Sa voix restera inoubliable

De nombreux fans ont rapidement réagi après l’annonce de son décès, notamment avec un tweet du compte « Génération Club Dorothée », qui n’a pas manqué de lui rendre hommage. Mes condoléances à sa famille et à ses amis. Sa voix restera inoubliable, « Un choc », ont par exemple commenté certains internautes.

Club Dorothée fans

Enfant, je l’écoutais plus que ma propre mère. Quelle tristesse, je ne peux pas m’arrêter de pleurer. Toutes mes condoléances, merci pour tout, a écrit un grand fan, le journaliste Valentin Paquot sur Twitter, repéré par nos confrères de BFM TV. Claude Lombard se produisait sur scène il y a quelques jours seulement, le 15 septembre, à Paris.

Quand le Club Dorothée a sérieusement déraillé

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mononoke (@lunasan94)

Il y a exactement 24 ans, le Club Dorothée diffusait sa toute dernière émission. Après 10 ans d’antenne, Dorothée a pris congé et n’a jamais été oubliée. Retour sur une émission pour enfants qui a parfois été profondément problématique.

Qui n’a pas été marqué par le Club Dorothée et ses dessins animés, de Dragon Ball Z à Sailor Moon, mais aussi ses sitcoms comme Premier baiser et Hélène et les garçons, ou encore ses tubes, comme « Allo allo, monsieur l’ordinateur » ou « Hou la menteuse » ? Dorothée, de son vrai nom Frédérique Hoschedé, a bercé les enfants des années 80 et 90 pendant dix ans.

Après avoir animé Récré à 2, 1987 marque l’arrivée du Club Dorothée. Une émission portant son nom, des dessins animés japonais, des séries de productions AB, des morceaux de musique et des concerts à guichets fermés se succèdent jusqu’au 29 août 1997, jour de la dernière diffusion de l’émission. La fin du Club Dorothée a vu des millions d’enfants. Et aujourd’hui, Dorothée reste inoubliable.

Club Dorothée

Une rapide visite sur la chaîne YouTube Club Do a ramené la rédaction d’aufeminin en enfance. Cependant, certains des clips de l’émission culte ont pris un sacré coup de vieux. Certaines chansons et même certains sketches des Musclés sont, avec le recul, profondément problématiques. Harcèlement sexuel, sexisme, racisme. Si le public visé par le Club Dorothée était très jeune, revoir certains passages du spectacle change considérablement notre regard.

Des clichés dans la chanson « Attention danger » de Dorothée

Club Dorothée ! Si les représentations des femmes n’étaient pas géniales, celles des personnes racisées ne l’étaient pas non plus. Dans le clip de « Attention danger », sorti en 1988, Dorothée est dans la jungle entourée d’hommes noirs vêtus de pagnes et d’os dans les cheveux. Des stéréotypes profondément racistes qui ne passent pas aujourd’hui. Et c’est sans compter le clip de « La machine avalée », également sorti en 1988, où Dorothée est capturée par trois hommes noirs qui la mettent dans une marmite. Les Noirs sont-ils vraiment sauvages ? Si dans les années 1980, le temps des colonies est déjà loin derrière nous, les clichés racistes nous collent toujours à la peau.

Jacky au Club Dorothée

Il y avait aussi les sketches du Club Dorothée. Ils étaient assez récurrents, tout comme certains personnages. Jacky, co-animateur de l’émission phare dans les années 80 et 90, se déguisait en nazi pour faire rire. Son personnage, le général Von Jacky, était souvent entouré de femmes, prétendait admirer les Françaises et avait un fort accent allemand. Les références à la France sous l’occupation allemande et aux femmes accusées et humiliées d’avoir eu des relations avec des officiers SS laissent un goût amer. Tout cela devant un public d’enfants hilares ! Si l’on peut être triste que le programme de notre jeunesse soit terminé, on ne peut qu’être heureux que de telles séquences soient terminées.


Martha Levine

Tout projet incroyable commence par une étincelle et un esprit talentueux. C'est le cas pour Martha Levine, la fondatrice du site PEOPLE ACT MAGAZINE. À tout juste 41 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme de lancer ce projet unique sur les stars et les peoples français.