Le lait en pénurie et bientôt introuvable en supermarchés, des graves conséquences pour les Français.

Cette fois, c’est cette boisson très appréciée des enfants qui pourrait disparaître de nos supermarchés; il s’agit du lait !.

lait

Depuis quelques mois, de nombreux produits disparaissent des rayons de nos supermarchés français. Huile de tournesol, blé, œufs, Nutella, place au lait !

La guerre en Ukraine et la période de sécheresse annoncée sont des éléments qui perturbent l’importation et la production de nombreux produits. Si l’huile de tournesol ou la farine font défaut, une pénurie de lait pourrait également être attendue en France dans un avenir proche.

Une pénurie de lait à prévoir en France ?

lait santé

Les producteurs de lait français voient leurs coûts de production fortement impactés par l’augmentation du prix de l’électricité, du carton, du transport. La situation des producteurs de lait, considérée comme la plus difficile du monde agricole, implique des sacrifices pour les producteurs français. En raison des ventes à perte des éleveurs, une pénurie de lait serait ainsi prévue prochainement en France.

Dans un article des Echos, le vice-président de Syndilait a déclaré que la situation était très compliquée à gérer pour les agriculteurs en ce moment :

lait de vache

Nous allons avoir des réveils difficiles, prédit ainsi Eric Forin, le président de Syndilait.

Le prix du lait a augmenté de 1,5 % alors qu’il faudrait une augmentation de 20 % pour effacer l’inflation de l’électricité, du carton, du plastique, du transport. L’organisation craint donc de nombreux départs d’éleveurs dégoûtés.

lait pénurie

Pour rappel, la France compte environ 3,7 millions de vaches laitières et 62 000 exploitations laitières. Un chiffre qui est en réelle constante diminution ces dernières années, ce qui impliquerait une très forte baisse de la production de lait sur l’année 2022.

Une crise du lait à grande échelle aux Etats-Unis

La pénurie touche de nombreux produits alimentaires quotidiens en France. Si le lait en France est amené à disparaître en raison de coûts de production trop élevés pour les producteurs, une grave pénurie de ce produit se produit également aux États-Unis.

De l’autre côté de l’Atlantique, la disparition soudaine du lait en poudre touche l’ensemble des États-Unis. Plus de 40 % des stocks seraient épuisés dans au moins 11 000 magasins de six États. L’Iowa, le Missouri, le Texas, le Dakota du Sud, le Dakota du Nord et le Tennessee n’ont même plus la moitié de ces produits.

Pour rappel, pas moins de 75 % des nourrissons de plus de six mois reçoivent habituellement au moins une partie de leur alimentation sous forme de lait en poudre aux États-Unis.

Pénurie de lait infantile aux États-Unis : un résumé de toutes les crises du moment

Les photos des rayons vides des supermarchés ont inondé les réseaux sociaux, tandis que de jeunes parents racontent leurs interminables voyages d’un Target à un CVS (deux chaînes de supermarchés américaines) pour trouver le Saint Graal.

lait prix

J’ai deux enfants. Je ne trouve leur lait en poudre nulle part et je suis prête à payer cash pour tout ce que vous pouvez trouver, a écrit sur eBay Ashley Hernandez, une habitante du Texas, dont les enfants ont en outre besoin d’un lait très spécifique pour des raisons de santé.

Chaque jour, nous recevons des témoignages de parents qui sont anxieux, en colère et surtout très effrayés car la santé de leurs enfants est en jeu, a déclaré Brian Dittmeier, l’un des responsables de l’association nationale WIC (Women Infant Children), une organisation qui soutient les familles les plus pauvres.

Aux États-Unis, 75% des nourrissons de plus de six mois reçoivent au moins une partie de leur alimentation sous forme de lait en poudre, selon le site Axios. Cette pénurie pourrait donc laisser des traces si elle perdure, ce qui pourrait avoir un impact sur le développement des enfants, indique CNN.

De la pandémie à l’inflation.

Une situation qui n’a pas échappé aux politiques, notamment dans le camp républicain. Plusieurs d’entre eux ont appelé l’administration Biden à considérer cette pénurie comme une crise nationale, tout en incitant le président, dans un savant mélange des genres, à réduire le soutien financier à l’Ukraine afin de débloquer des fonds pour les mères américaines.

Même certains démocrates, comme la représentante de l’Iowa Abby Finkenauer, ont demandé à l’administration de faire plus. Ils ont demandé au gouvernement d’utiliser le Defense Production Act – une loi qui permet au gouvernement de forcer les entreprises du pays à fabriquer d’abord certains produits – pour surmonter la pénurie.

La situation n’a fait qu’empirer au cours de l’année écoulée. Au printemps 2021, le lait en poudre semblait encore n’être qu’un produit parmi une longue liste de produits touchés par les défaillances de la chaîne d’approvisionnement dues à la pandémie. Si la plupart des grandes marques de lait en poudre – Nestlé, Reckitt, Abott – fabriquaient leurs produits localement pour le marché américain, elles s’appuyaient néanmoins sur certains ingrédients ou boîtes d’emballage importés de Chine ou d’ailleurs, souligne le Wall Street Journal.

À l’époque, seuls 10 % des stocks de lait en poudre étaient épuisés. Mais si les pénuries d’autres produits aux États-Unis – puces informatiques, textiles – ne se sont pas aggravées, ce n’est pas le cas du lait infantile. En janvier 2022, 20 % des produits étaient devenus indisponibles.

Ce ne sont plus seulement les tensions dans la chaîne d’approvisionnement qui sont à l’œuvre, mais aussi le spectre de l’inflation, stimulée par la hausse des prix de l’énergie en partie due à ce qui n’était alors encore que la crise en Ukraine.

Pourquoi la disponibilité du lait en poudre a-t-elle été particulièrement affectée par l’inflation ? Le lait en poudre est souvent moins substituable que d’autres produits, de sorte que les familles ont tendance à faire des réserves lorsqu’elles s’attendent à une flambée des prix, explique The Guardian. Il semble que les fabricants aient été pris au dépourvu par cette ruée vers le lait en poudre.

A travers un scandale sanitaire

Cette pénurie a d’ailleurs particulièrement touché les populations les plus pauvres car le laboratoire, fournisseur exclusif des dispensaires où sont distribuées les doses gratuites de poudre de lait, s’est retrouvé au centre d’un scandale sanitaire.

Le groupe Abbott Nutrition a en effet été contraint d’organiser un rappel massif de plusieurs gammes de produits à partir de la mi-février. Ce laboratoire américain, qui, outre sa collaboration avec des cliniques, commercialise certains des laits pour enfants les plus populaires aux États-Unis, s’est retrouvé pointé du doigt par les autorités sanitaires suite à la découverte d’un lien possible entre leurs produits et quatre cas d’enfants hospitalisés, dont deux sont décédés.

Ces enfants avaient été infectés par une bactérie très spécifique les cronobacters qui peut, dans certains cas rares, provoquer des infections très dangereuses pour les jeunes comme des méningites ou des inflammations sévères, note la Food and Drug Administration (FDA).

Des traces de cette bactérie ont été détectées dans l’une des usines d’Abbott Nutrition à Sturgis (Michigan) par la FDA. Dans un rapport publié en mars, l’agence a conclu que le laboratoire n’avait pas appliqué les mesures d’hygiène nécessaires sur son site de fabrication de lait infantile.

Le scandale n’a pris de l’ampleur que lorsque plusieurs médias ont révélé à la mi-avril qu’un lanceur d’alerte avait déjà informé la FDA des manquements à l’hygiène dans l’usine de Sturgis six mois avant la découverte des infections à cronobacter.

Abbott Nutrition a contesté les conclusions de la FDA et a mis les allégations du dénonciateur sur le compte du ressentiment d’un ancien employé licencié. Néanmoins, le laboratoire a suivi les recommandations de la FDA et a organisé un rappel supplémentaire de produits à partir de la mi-mars.

Dans l’intervalle, pour faire face à la pénurie, la plupart des grands centres commerciaux ont limité le nombre de boîtes de lait infantile vendues par client. Dans l’espoir de garder un certain contrôle sur leur stock.

lait

Le lait en poudre est ainsi devenu la dernière et peut-être l’une des illustrations les plus frappantes du fait que personne n’échappe au contrecoup des crises actuelles. Pas même les nourrissons, qui sont loin d’avoir conscience que leurs biberons dépendent en partie des enfermements en Chine, de leurs effets sur la chaîne d’approvisionnement et des tensions au cœur de l’Europe, qui contribuent à la hausse des prix.


Sacha Fernandes

Depuis l'enfance, je suis passionnée par l'écriture et le yoga et je suis très curieux de nature surtout quand il s'agit d'actualité et de presse, je m'intéresse à tous les domaines ! J'aime aussi les nouvelles technologies et la création de sites internet, ainsi que le SEO qui me passionne, une vraie révélation pour moi il y a plus de 10 ans.