L’actu de la semaine: Money Planet #01

Shutterstock © grist.org

Shutterstock © grist.org

 

Avec 500 « ultrariches » les Etats-Unis dépassent la Chine et la Russie ne comprenant respectivement que 152 et 111 milliardaires

 

Si la crise de la dette frappe de plein fouet l’Etat Fédéral, le secteur privé américain en revanche affiche une meilleure santé. Sur les dix premières fortunes, huit recensées sont américaines. Au sommet de la pyramide Bill Gates remonte sur la première marche du podium. Fin d’un mythe pour Carlos Slim (Mexique) ou L’homme qui valait $73 milliards. Après avoir occupé la première place du palmarès pendant quatre années consécutives, le roi de la téléphonie et des télécommunications en Amérique Latine cède sa couronne au fondateur de Microsoft.

Pas de changement concernant les positions de Amancio Ortega (Zara), Warren Buffet (Berkshire Hathaway) et Larry Ellison (Oracle). Les hommes d’affaires conservent la troisième, quatrième et cinquième place du prestigieux classement au même titre que pour l’année 2013.

 

En 2014, Marck Zuckerberg se refait une santé financière

 

Le trio gagnant américain affichait hier la couleur du succès à la Une de Forbes. Le rachat de WhatsApp par Facebook pour une valeur de  $19 milliards propulse les associés Jan Koum ($6.8 milliards) et Brian Acton ($3 milliards) au rang de nouveaux milliardaires pendant que Marck Zuckerberg remonte à la 21e du classement avec $28.5 milliards de revenus.

Le fondateur de Facebook a doublé son capital en l’espace d’un an. Une bonne nouvelle pour le génie des réseaux sociaux aux finances en berne pendant plusieurs mois. A la même époque l’an dernier, les résultats de Mark Zuckenberg chutaient en effet de la 35e à la 66e place avec une perte de $4,2 milliards depuis 2012.

La plupart des fortunes accumulées sont issues des médias et des réseaux sociaux implantés dans la Silicon Valley, du secteur de l’immobilier en Chine, du business de la mode au Nigeria, ainsi que de toutes filiales, combinaisons, et dérivés possibles, à partir de ces activités.

 

Marion Calviera

© PAM (2014)

 

 

SPACE: Maars Atacama’s Journey

PAM sur Twitter

PAM sur Facebook

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

TATTOO PLANET