La vérité choquante sur Charlene de Monaco et sa dernière hospitalisation en urgence.

L’épouse du Prince Albert Charlene de Monaco serait en sevrage de somnifères. Le palais royal cacherait-il la vérité sur l’état de santé de Charlene de Monaco ? C’est en tout cas ce que suggère le nouveau magazine Voici du 5 novembre 2021, avec plusieurs sources à l’appui. Si la princesse souffre effectivement de problèmes ORL, qui la retiennent en Afrique du Sud depuis le début de l’année, elle serait également en train de se sevrer du cocktail de somnifères auquel elle est accro depuis des années.

Charlene de Monaco

En plus de diverses interventions chirurgicales liées à son infection ORL, la princesse Charlene de Monaco a été hospitalisée le 1er septembre sous un nom d’emprunt à l’hôpital Netcare Alberlito de Ballito.

Mais contrairement à la déclaration officielle du palais, ce séjour à l’hôpital n’était pas lié à son infection : l’ancienne nageuse de 43 ans a souffert d’une décompensation, un épisode psychotique au cours duquel elle a perdu le contrôle et jeté tout ce qui lui tombait sous la main. Elle a blessé sa dame de compagnie, les deux agents de sécurité sont intervenus pour tenter de la calmer, raconte une source. La scène était absolument terrible.

Charlene de Monaco maladie

Son audacieuse coupe de cheveux punk dévoilée en décembre 2020 serait une coupe de rattrapage après une première crise au cours de laquelle elle se serait blessée en se coupant les cheveux avec des ciseaux avant d’être arrêtée par ses femmes de chambre.

Charlene de Monaco ! la vérité

Le prince Albert, qui repoussait cette douloureuse décision, a été informé de la situation et a ordonné le retrait de son épouse. A Monaco, l’addiction de Charlene de Monaco est connue de tous mais totalement taboue.

La luxueuse et très privée Thanda Private Game Reserve, non loin de Durban, où la princesse vit depuis son arrivée en Afrique du Sud, aurait été transformée en centre de désintoxication improvisé et un médecin monégasque proche de la famille princière surveillerait ce sevrage à distance. L’ancienne athlète est également suivie par un psychiatre, en plus d’être entourée de son personnel.

Ce traitement a déjà porté ses fruits, puisque la princesse est sevrée depuis près de six semaines. Cependant, son état de santé et son moral restent fragiles. Rassurant et enthousiaste dans les médias, le Prince Albert a annoncé qu’elle serait bientôt de retour, à temps pour la fête nationale monégasque du 19 novembre. CCharlene de Monaco devrait donc enfin retrouver ses jeunes enfants, le prince Jacques et la princesse Gabriella (6 ans), qu’elle n’a vus brièvement qu’à deux reprises depuis le début de sa convalescence.

Charlene de Monaco plus mal en point en réalité : la princesse en cure de désintoxication ?

Si la princesse souffre effectivement de graves problèmes ORL, elle serait également en plein sevrage. Présente en Afrique du Sud depuis de nombreux mois, Charlene de Monaco tenterait de se défaire des drogues auxquelles elle est dépendante depuis des années.

Retenue en Afrique du Sud depuis le mois de mars, Charlène de Monaco ne serait pas seulement confrontée à une grave infection ORL, comme l’affirme le palais.

Selon les informations du magazine Voici, publiées le 5 novembre 2021, l’état de santé de la princesse serait en fait bien plus préoccupant que la version officielle : l’épouse du prince Albert serait en effet accro à un dangereux cocktail de somnifères depuis de nombreuses années et tenterait de se sevrer tant bien que mal.

Selon une source proche du palais citée par le magazine, tout a commencé par des antidouleurs pour soigner une vieille blessure. Depuis neuf ans, la princesse Charlene de Monaco ne peut plus se passer de son mélange de pilules : Stilnox, Imovane et dérivés du carfentanil.

Une addiction qui serait également liée à son profond malaise sur le Rocher : Elle ne supportait plus la pression et la malveillance de certains membres de sa famille qui l’ont fait souffrir en silence pendant dix ans. L’ex-athlète de 43 ans souffre également de troubles alimentaires, en plus de problèmes ORL chroniques.

La raison officielle étant une mission de protection du rhinocéros, la princesse Charlene de Monaco a quitté la principauté en début d’année dans l’espoir de se soigner, en faisant une pause de deux semaines dans son pays d’origine, quitte à y laisser ses enfants Jacques et Gabriella (6 ans).

C’est dans un cadre aussi exceptionnel que coupé du monde qu’elle a posé ses valises : la Thanda Private Game Reserve, située dans la région du Kwazulu-Natal (à trois heures de route de Durban), où Charlene de Monaco s’est installée dans la luxueuse villa iZulu. La villa, qui a fait l’objet de photos postées sur Instagram, est un centre de désintoxication.

UN CENTRE DE DÉSINTOXICATION IMPROVISÉ.

Malheureusement, la princesse n’a pas eu le repos qu’elle espérait à cause de ses problèmes ORL, pour lesquels elle a dû subir plusieurs opérations ces derniers mois.

Charlene de Monaco

Inquiet de l’état de santé de son épouse, le prince Albert lui aurait ordonné d’arrêter de consommer : Bien que l’addiction de Charlene de Monaco soit totalement taboue sur le Rocher, tout le monde est au courant. Albert a donc profité de sa distance géographique pour lui demander d’arrêter. Et Charlene a obtempéré, a déclaré une source proche du couple.

La Thanda Private Game Reserve a été transformée en centre de désintoxication improvisé, selon Voici, et un médecin monégasque proche de la famille royale surveillerait le sevrage de la drogue. La princesse serait également suivie par un psychiatre sur place, en plus d’être entourée de sa garde rapprochée.

La princesse, qui est sevrée depuis près de six semaines, se prépare à rentrer en principauté à temps pour les fêtes monégasques du 19 novembre, comme l’a récemment annoncé le prince Albert. En attendant, il doit s’occuper des enfants, répondre à de vives rumeurs de divorce et faire face à un complot menaçant.

Pour preuve, la dame d’honneur de la princesse est déjà revenue pour organiser un retour qui s’annonce délicat : Beaucoup de gens pensent que Charlene de Monaco n’est pas prête. Si elle revient, elle fera quelques apparitions publiques exagérées pour créer l’illusion, ajoute la source du magazine. Le 19 novembre, tous les regards seront tournés vers le balcon du palais royal.


Sacha Fernandes

Depuis l'enfance, je suis passionnée par l'écriture et le yoga et je suis très curieux de nature surtout quand il s'agit d'actualité et de presse, je m'intéresse à tous les domaines ! J'aime aussi les nouvelles technologies et la création de sites internet, ainsi que le SEO qui me passionne, une vraie révélation pour moi il y a plus de 10 ans.