Johnny Hallyday planté par Jean-Jacques Goldman ! les révélations poignantes.

Si Céline Dion est sans doute l’artiste avec laquelle Jean-Jacques Goldman a le plus collaboré, composant pour elle une trentaine de chansons, dont ses plus grands succès comme « Pour que tu m’aimes encore », l’interprète de « Au bout de mes rêves » a également beaucoup travaillé avec Johnny Hallyday. En 1986, il compose l’intégralité du 35e album studio du rockeur, intitulé « Gang ». Ce projet comprend plusieurs succès des Tauliers, tels que « L’envie », « Je te promets » et « Laura ».

Johnny Hallyday

Jean-Jacques Goldman, auteur, chanteur et compositeur, a écrit de nombreuses chansons pour Johnny Hallyday. En fait, il y en a un que l’artiste a proposé au rockeur, avant de finalement rester avec lui.

Jean-Jacques Goldman est l’un des artistes les plus vendus en France, avec plus de 30 millions d’albums et de singles vendus. Un véritable record pour l’homme qui est arrivé au sommet, mais qui a aussi contribué à lancer de nombreuses carrières !

Johnny Hallyday Jean-Jacques Goldman

La raison ? L’homme, qui aura 70 ans le 11 octobre, a également écrit pour les autres. Gérald de Palmas, Patricia Kaas, Philippe Lavil, Florent Pagny, Calogero, Patrick Fiori ? L’artiste a écrit pour ses partenaires quelques-unes des plus belles chansons de la musique française.

Dans une interview accordée à Télé 7 Jours en 1986, Johnny Hallyday déclare : « Je connaissais Jean-Jacques à travers ses chansons, mais pas intimement. Il en avait composé une pour moi, intitulée « Plus fort », mais il ne pensait pas vouloir la jouer et, finalement, il l’a enregistrée. Une tournure des événements qui aurait pu créer des tensions entre les deux légendes.

Heureusement, comme le rappellent nos confrères de Télé 7 jours dans un numéro spécial consacré à Jean-Jacques Goldman et en vente dans vos kiosques ce vendredi 8 octobre, le compositeur s’est racheté quelques années plus tard !

En 1995, les deux hommes collaborent pour la deuxième fois ensemble sur le 39e album de Johnny Hallyday, « Lorada ». Un chef-d’œuvre sur lequel Jean-Jacques Goldman a écrit les paroles de deux titres « J’la croise tous les matins » et « Le regard des autres ».

J’ai attendu 45 ans pour avoir un autographe de Johnny Hallyday.

Toute ma famille est fan de Johnny Hallyday. Mais quand j’avais 16 ans, j’étais totalement amoureuse de lui ! À cette époque, je vivais à Nancy.

Le 14 octobre 1966, je suis allée le voir en concert avec ma sœur Michèle. Il se produisait au cinéma « Le Rio », et j’attendais qu’il signe mon 45 tours, avec la chanson que je connaissais par cœur : « Je l’aime ».

Pour ouvrir la tournée de quatre jours, Johnny Hallyday avait invité un tout nouveau groupe : « The Jimi Hendrix Experience ». A Evreux, la veille, c’était leur deuxième concert dans le monde, je ne les connaissais pas. Je ne me souviens que du son : très fort !

Johnny Hallyday est arrivé sur scène très tard. À l’âge de 23 ans, mon idole venait d’être papa d’un petit David, né deux mois plus tôt.

Et un mois avant le concert, le 10 septembre, il avait fait une tentative de suicide. C’est lors de son séjour dans une clinique après son spectacle qu’il a écrit les paroles de « La fille à qui je pense ». Lorsqu’il l’a interprétée ce soir-là à Nancy, j’ai été très ému.

Après le spectacle, nous avons appris que les musiciens allaient se retrouver au café « Foy » sur la place Stanislas. Avec mon disque sous le bras, j’ai couru avec ma soeur jusqu’à ce bar.

Malheureusement, Johnny Hallyday, entouré d’une foule trop dense, est resté inaccessible. Cependant, nous avons pu échanger quelques phrases avec ses musiciens.

J’ai surtout discuté avec Long Chris, le futur père d’Adeline Blondieau. J’ai également pu obtenir plusieurs autographes sur mon disque, dont celui de Jimi Hendrix, qui a signé et dessiné un petit cœur. Mais il me manquait encore celui que je voulais le plus : celui de Johnny !

Comme ma sœur et moi étions mineures, il était temps pour nous de rentrer à la maison, où ils nous attendaient. Quand nous sommes partis, Jimi a voulu m’embrasser, mais j’ai refusé parce que j’avais trop d’acné.

Les deux kilomètres du retour m’ont semblé trop courts pour penser à notre énorme déception : sans la signature de Johnny Hallyday, j’avais l’impression de rentrer chez moi les mains vides – et je ne savais pas encore que je venais de croiser mon chanteur préféré pour la seule fois de ma vie ! Eh bien, jusqu’à récemment.

Johnny Hallyday

Il y a environ vingt ans, j’ai offert l’album signé par Hendrix et les autres musiciens à ma fille Valerie. En octobre dernier, elle m’a demandé le prix de ce 45 tours, que j’avais soigneusement conservé.

Yazid Manou, le spécialiste français de Jimi Hendrix, nous a dit qu’il était inestimable et pouvait être vendu aux enchères. Puis il a eu l’idée géniale que Johnny Hallyday devait y ajouter son autographe, quarante-cinq ans plus tard.

C’est ainsi que, le 6 mai, j’ai rencontré un invité surprise de JJohnny Hallyday, sur le plateau de « Taratata » ! Pendant que j’attendais que Nagui me présente, j’étais dans les tribunes avec ma fille.

C’est en m’approchant que j’ai été envahi par l’émotion. Lorsque mon idole a signé l’album, j’ai dit : J’ai eu la signature de beaucoup de gens, mais pas celle de mon Johnny !

Notre rencontre n’a duré que quelques minutes, et les mots en sa présence m’ont manqué. Mais ma fille a remarqué combien mes yeux étaient brillants. Ils ont montré l’amour que je porte toujours à Johnny Hallyday.


Louis Foucault

Je suis passionnée par les nouvelles technologies et les informations en générales sur le web ! Restez toujours en contact, c'est ma devise et surtout je ne manquerai aucune des rumeurs les plus folles circulant sur Internet.